Cracovie - Coventry (Coupe Continentale, 3e tour, groupe D)

2010-11-27-Cracovie-CoventryIncident diplomatique au cours de la première journée de la Coupe Continentale à Rouen. La raison en est l'initiative d'organiser entre les tiers-temps un concours de chant d'hymnes nationaux par des supporters volontaires. Déjà, le principe en avait un peu avorté dès le premier match, faute du moindre Letton présent. On s'était retrouvé avec une "Marseillaise" par défaut à opposer à un "God Save the Queen" qui conduisait à se demander si la Reine n'aurait pas préféré la version des Sex Pistols, plus mélodique.

Le châtiment pour les oreilles s'était poursuivi le soir lors de Rouen-Cracovie, où une nouvelle "Marseillaise" avait été comparée à un hymne supposé, asséné par un Polonais. À l'écoute de ce chant hurlé avec enthousiasme, et repris par ses congénères, on avait un peu froncé les sourcils et cherché une personne susceptible de parler polonais pour confirmer qu'il n'en avait pas profité pour beugler une chanson paillarde à un public qui ne la comprenait pas.

Les doutes se sont avérés fondés. Il s'agissait en fait d'un chant de haine contre l'équipe de football du Wisla Cracovie. En effet, le Cracovia est un club multisports, et ses supporters proviennent souvent des tribunes du stade. Le derby Cracovia-Wisla est un des plus violents du football européen, avec régulièrement des morts à l'arme blanche. Le représentant du quotidien sportif polonais à Rouen a rapporté l'incident, et on n'entendra plus d'hymnes à l'île Lacroix. Nos oreilles remercient chaleureusement ce supporter polonais...

Bien plus sages, et bien plus âgés dans l'ensemble, les supporters anglais se sont regroupés dans leur tribune. Hier, certains d'entre eux s'étaient joints au kop de Cracovie pour prendre parti contre Rouen. Aujourd'hui, c'est le public rouennais qui en est réduit à espérer une victoire britannique pour que ses protégés gardent une chance réaliste de victoire.

2010-11-27-Cracovie-Coventry2La rencontre commence par un powerplay peu engageant de chaque côté : Coventry ne trouve pas de lancers dangereux, alors que Cracovie ne s'installe même pas en zone offensive. C'est donc à cinq contre cinq que le match s'anime. Les supporters britanniques croient au but sur une action bouillante : slap de la bleue, rebond sur le poteau, et palet sauvé sur la ligne par Petr Dvorak (5'26"). Une minute plus tard, Grzegorz Pasiut s'infiltre dans l'axe et prend un tir en hauteur que Jaeger pare avec le bras. Après cet échange d'occasions, Luke Fulghum passe la ligne bleue et marque d'un tir croisé (0-1, 07'07"). Où est passée la mitaine de Rafal Radziszewski, si brillante contre Rouen ?

Cracovie, qui avait pu s'organiser défensivement contre Rouen, va donc devoir attaquer. Son jeu offensif est tout aussi collectif, mais il laisse du coup bien plus d'espaces en défense qu'hier. Sean Selmser est ainsi absolument seul dans le cercle droit pour reprendre la passe transversale de Greg Chambers. Mais si la défense est totalement hors du coup, le gardien a bien anticipé cette passe et s'avance couché devant l'attaquant austro-canadien pendant qu'il arme son slap (25'30"). L'action aboutit certes à une pénalité de Simka, mais les jeux de puissance restent peu convaincants, même si Brad Cruikshank essaie de dévier une passe de la bleue de Greg Owen.

La prison polonaise suivante contre Kostuch donne même lieu à un coup de théâtre : Laszek Laszkiewicz part en contre côté gauche et prend un tir, bien détourné par Jaeger. Mais le capitaine de Cracovie récupère le palet derrière la cage, et au moment de repasser la ligne de fond en sens inverse, il envoie le palet derrière la botte de Jaeger qui ne s'y attend absolument pas : coup de billard gagnant, le gardien marque contre son camp (1-1, 29'35"). Durant le reste de l'infériorité, Radziszewski retrouve sa mitaine sur un lancer de la bleue de Jonathan Weaver, avant de frustrer Zanon qui rode devant le slot. Décidément, ce n'est pas la journée du powerplay... mais dès le retour au complet, ce sont les jeunes Britanniques qui marquent (1-2, 31'21") : Aaron Nell (21 ans) sur passe de Robert Farmer (19 ans).

2010-11-27-Cracovie-Coventry3Le soulagement des partisans rouennais se mue en crispation quand Jonathan Weaver prend deux pénalités sur la même action : cinglage puis trébucher, soit 2'+2'. Mais soudain, Greg Owen envoie en contre-attaque Russell Cowley qui place un tir croisé côté plaque, poteau rentrant (1-3, 34'37"). Les supporters britanniques ne se sentent plus de joie, surtout quand Dan Carlson enfonce le clou... à une seconde de la sirène (1-4, 39'59").

Cracovie essaie de revenir en dernière période, notamment avec une déviation de Pasiut sur une passe de la bleue de Wajda, mais Coventry a la main sur le match. Une pénalité de Daniel Laszkiewicz leur permet même d'enfoncer le clou. Une passe de derrière la cage de Greg Owen est reprise de volée par Owen Fussey. Le palet passe on ne sait comment sous le bras du gardien, et Fussey, pourtant pas toujours en réussite aujourd'hui, signe son quatrième but en deux jours (1-5).

Mauvaise fin de match pour Brian Lee, l'ancien Briançonnais. Pendant une supériorité numérique, il est contré à la ligne bleue par Leszek Laszkiewicz, qui s'échappe, dribble le gardien mais voit son tir du revers échouer sur le poteau. Lee finit ensuite le match en prison pour une charge à la tête (2'+10'). Pour autant, Cracovie ne connaît toujours pas la réussite. Un retard de jeu de Zanon est sanctionné d'un tir de pénalité, David Kostuch s'élance mais échoue pour sa part sur l'autre poteau. Brett Jaeger signe ensuite un bel arrêt-mitaine face à l'autre Canado-Polonais Martynowski.

2010-11-27-Cracovie-Coventry4Les rouge et blanc boivent le calice jusqu'à la lie avec un second but personnel du jeune Aaron Nell, laissé seul face à la cage (1-6, 57'22"). Lourde déception pour Cracovie, premier éliminé de la compétition malgré sa victoire d'hier soir sur Rouen.

Deuxième victoire 6-1 pour les Britanniques, qui ont bâti leurs deux succès avec assurance et disposent d'une belle marge physique. Cette équipe de Coventry dégage une belle impression de solidité. Qu'en sera-t-il du troisième set contre Rouen ?

Désignés joueurs du match : David Kostuch pour Cracovie et Brett Jaeger pour Coventry.

Commentaires d'après-match

Pul Thompson (entraîneur de Coventry) : "Je ne crois pas que les scores reflètent réellement les matches. Notre gardien, nos cinq gros défenseurs et notre jeu en infériorité numérique ont été des facteurs majeurs dans nos victoires. Offensivement, on a transformé les opportunités. En hockey, tout est dans l'expérience. Les tournois disputés avec l'équipe de Grande-Bretagne nous en donnent. Le jeu de Cracovie par exemple est très proche de celui de l'équipe nationale de Pologne. Nos imports ont aussi joué plusieurs fois la Coupe Continentale. [...] Les gens se méprennent sur la ligue britannique. Elle a beaucoup changé ces sept-huit dernières années. Le jeu n'est plus aussi rugueux, et on y patine beaucoup mieux. Six patinoires sur dix ont une grande glace, et à Coventry nous avons une taille médiane (28 mètres de large). Par contre, la glace n'est pas toujours bonne à cause des arénas multi-fonctions et des séances publiques massives dans les autres patinoires. Ici, la glace est vraiment très bonne. [...] Je préfèrerais que notre match de demain soit sans enjeu, mais je sais que Rouen gagnera ce soir. Je ne me fais pas de souci pour notre forme demain. Nous jouons plus qu'en France, 3-4 matches par semaine, et nous avons l'habitude de jouer beaucoup."

Brett Jaeger (gardien de Coventry) : "J'ai fait beaucoup d'années en ECHL et en CHL. Ma femme me tannait pour qu'on vienne en Europe, où il y a moins de matches et de déplacements. C'est ma première saison en Europe, c'est intéressant de voir différentes équipes européennes, avec des tirs différents, des jeux qui privilégient la passe. Ce n'est pas ma première expérience, j'ai joué la Viking Cup [NDLR : tournoi U18 organisé au Canada] contre les équipes nationales de Suède, Finlande, Slovaquie et République Tchèque. Je ne connaissais pas nos adversaires, je ne les avais jamais même en vidéo, mais dans ces cas-là il faut rester simple et jouer notre jeu."

 

Cracovie - Coventry 1-6 (0-1, 1-3, 0-2)
Samedi 27 novembre 2010 à 16h30 au centre sportif Guy-Boissière de l'île Lacroix.
Arbitrage de MM. Grumsen (DAN) et Vassiliev (BLR) assisté de MM. Gremion et Dehaen (FRA).
Pénalités : Cracovie 14' (4', 6', 4') ; Coventry 28' (6', 8', 4'+10').
Tirs : Cracovie 50 (9, 19, 22) ; Coventry 38 (10, 16, 12).
Évolution du score :
0-1 à 07'07" : Fulghum
1-1 à 29'35" : L. Laszkiewicz (inf. num.)
1-2 à 31'21" : Nell assisté de Farmer
1-3 à 34'37" : Cowley assisté d'Owen (inf. num.)
1-4 à 39'59" : Carlson assisté de Fulghum et Zanon
1-5 à 51'41" : Cowley assisté d'Owen (sup. num.)
1-6 à 57'22" : Nell assisté de Carlson et Fulghum


Cracovia Kraków

Gardien : Rafal Radziszewski (2').

Défenseurs : Patryk Wajda (-1) - Jaroslaw Klys (-3, 2') ; Filip Simka (-2, 2') - Patryk Noworyta (-1) ; Patryk Prokop (-1) - Mariusz Duleba.

Attaquants : Leszek Laszkiewicz (C, -2) - Grzegorz Pasiut (-2) - Daniel Laszkiewicz (-2, 4') ; Michal Piotrowski (-1) - Damian Slabon (-1) - Mikolaj Lopuski (-1) ; Rafal Martynowski (-1, 2') - Petr Dvorak (-1) - David Kostuch (-2, 2').

Remplaçants : Mateusz Kulig (G), Krzysztof Kozak, Konrad Guzik, Tomasz Landowski, Sebastian Witowski, Lukasz Rutkowski. Absent : David Hoda (ligaments croisés).

Coventry Blaze

Gardien : Brett Jaeger.

Défenseurs : Brian Lee (+1, 4'+10') - Brad Zanon (+4, A) ; Jason Robinson (+1) - Jonathan Weaver (C, 4') ; Matt Söderström (+2, 2').

Attaquants : Russ Cowley (+1) - Greg Owen - Owen Fussey (-1) ; Luke Fulghum (+3) - Dan Carlson (+4) - Aaron Nell (+2) ; Greg Chambers - Sean Selmser (A, +1, 2') - Brad Cruikshank (4') ; Robert Farmer (+1) ; Roos Venus [à 58'].

Remplaçants : Tom Murdy (G), Joe Henry, Ryan Selwood, Tom Ledgard.