Cracovie - Liepâja (Coupe Continentale, 3e tour, groupe D)

2010-11-28-Cracovie-Liepaja3L'an passé en Coupe Continentale, Liepâja avait battu Cracovie 6-5. Les spectateurs rouennais aimeraient bien un score du même genre et un match aussi animé pour en avoir pour leur argent. Mais c'était alors le premier jour du tournoi à domicile, et les Lettons jouaient devant leur public. Le contexte a changé. Nous sommes le dernier jour, les deux équipes sont déjà éliminées, et c'est sûrement la plus motivée qui l'emportera.

Les premières minutes sont équilibrées et ouvertes, mais la première salve est polonaise. L'inévitable Leszek Laszkiewicz place un tir du poignet précis en entrée de zone, à mi-hauteur côté plaque de Maris Jucers (1-0, 03'50"). La deuxième ligne polonaise essaie d'enchaîner avec un centre appuyé de Michal Piotrowski pour Mikolaj Lopuski arrivé seul devant la cage, mais celui-ci n'arrive pas à exploiter ce bon palet.

Cracovie n'a pas d'unités spéciales et alterne ses lignes de façon régulière à la mode de l'est. C'est donc le troisième bloc qui hérite d'une situation de 5 contre 3, après une crosse haute de Katulis et une obstruction de Knikts. Il s'acquitte de cette mission avec brio, avec un tir de la bleue de Patryk Prokop que Rafal Martynowski dévie parfaitement en lucarne (0-2, 08'46").

Il reste encore une pénalité, mais Daniel Laszkiewicz commet une obstruction sur Navarenko pour faciliter l'entrée en zone. On joue donc à 4 contre 4, ce qui n'empêche pas les Polonais de rajouter un troisième but par Lopuski et Slabon qui s'approchent facilement de la cage (0-3, 09'53").

En dix minutes, le match s'est déjà transformé en aimable partie d'entraînement. Cracovie se permet de faire rentrer sa quatrième ligne pour la première fois du tournoi. Le gardien Rafal Radziszewski assure l'essentiel en captant d'une mitaine sûre les tirs de Blinovs et Brancis, et en fermant les jambières sur le lancer de la bleue de Katulis. De toute façon, même quand il laisse un mauvais rebond axial sur un tir de Skvorcovs, c'est un défenseur qui le reprend. Liepâja n'attaque jamais le slot et lui rend donc la vie facile puisqu'il voit tous les tirs.

2010-11-28-Cracovie-Liepaja2Tout comme Rouen hier, Liepâja se présente en retard à la sortie des vestiaires et M. Sidorenko applique la même sanction : deux minutes pour retard de jeu. Les arbitres ne s'acharnent pas pour autant sur les Lettons, puisque ceux-ci se voient même offrir un 5 contre 3. La reprise dans le cercle gauche de Mamonovs passe sous le bras droit du gardien (3-1, 24'04").

Une réduction du score de courte durée, puisque Mikolaj Lopuski - photo de gauche - et David Kostuch viennent tous deux fusiller le pauvre Jucers à bout portant à vingt secondes d'intervalle. Le portier remplaçant s'échauffe et entre en jeu... sur le but suivant. Rassurez-vous pour le gardien letton, ce sont ses coéquipiers qui ont marqué. Faute d'être actifs en défense, ils réagissent au moins offensivement par un but de Viktors Blinovs face à la quatrième ligne polonaise (5-2, 26'03").

L'autre gardien Dmitrijs Zabotinskis ne va pas s'amuser non plus. Le défenseur ukrainien Yuri Navarenko se fait en effet expulser pour une charge avec la crosse sur Daniel Laszkiewicz. Et pour corser encore les choses, pendant les cinq minutes d'infériorité, le capitaine balte Vents Feldmanis trouve le moyen de prendre deux pénalités, histoire de passer quatre minutes sur cinq à 3 contre 5 ! Il est brave, Zabotinskis, et il active ses jambières sur les nombreux lancers de la bleue. Mais quand Janis Andersons n'arrive pas à dégager un rebond, Petr Dvorak n'a qu'à le pousser dans la cage vide. En fin de tiers, une nouvelle double supériorité numérique est impitoyablement exploitée par Patryk Wajda qui marque dans un angle fermé côté droit (7-2, 38'17").

Liepâja obtient encore une situation de 5 contre 3 en troisième période. Juris Stals, placé dans le cercle droit, est repoussé par le poteau, mais le tir à ras glace d'Edmunds Kniksts depuis la ligne a plus de réussite, poteau rentrant. Alors que les Polonais sont tout juste revenus à cinq, Edgars Brancis rajoute encore un but (7-4, 50'33").

Une fois qu'on s'est relâché, il est difficile de revenir dans le match. Dans leur esprit, les Polonais étaient déjà en train de remonter dans leur car-couchettes et de placer un masque de sommeil sur leurs yeux. Ce n'est pas spécialement le meilleur moyen de garder la vigilance défensive, qui nécessite de garder les yeux ouverts. Liepâja continue d'en profiter pour grignoter son retard. Mamonovs, seul à droite du but, complète un doublé personnel (7-5, 54'29").

2010-11-28-Cracovie-LiepajaCracovie ne se met pas à l'abri, même pas sur une contre-attaque à l'avant-dernière minute quand Grzegorz Pasiut centre pour Leszek Laszkiewicz qui dribble le gardien et n'a plus qu'à placer son revers dans les filets ouverts... mais il échoue sur le poteau ! Liepâja attaque donc jusqu'au bout, sans plus rien changer au score.

Le résultat de l'année dernière a donc été dépassé, mais par l'intermédiaire d'un match sans doute bien moins intense, où Cracovie aurait pu s'épargner bien des frayeurs. Il est clair que, pour ces deux équipes, le tournoi était fini depuis longtemps.

Les supporters de Cracovie descendent sur la glace poser avec les joueurs, devant leur banderole "Cracovia" agrémentée d'une étoile (le symbole du Wisla, le club de footbal rival) barrée. Souvenir d'un tournoi qu'ils termineront à la deuxième place si Rouen perd, à la troisième place dans le cas contraire.

Désignés joueurs du match : Leszek Laszkiewicz pour Cracovie et Vladimirs Mamonovs pour Liepâja.

Commentaires d'après-match

David Kostuch (attaquant de Cracovie) : "C'était une belle expérience, je pense qu'on a fait un bon tournoi. Nous avons moins bien joué hier contre Coventry que contre Rouen, c'est dommage, je pense que ce match aurait pu se passer différemment. Chaque match est important, on voulait la deuxième place si possible et on souhaitait gagner aujourd'hui. Les équipes ici sont plus agressives qu'en Pologne. La vitesse est différente, et la surface de glace nous a paru plus large qu'en Pologne, où les patinoires sont de dimension olympique. Quand j'ai eu mon diplôme à Buffalo, je cherchais une opportunité de carrière pro, et en venant à Cracovie, je veux jouer pour l'équipe nationale de Pologne, le pays de mes parents. Ma grand-mère et mes cousins habitent encore la région de Cracovie. J'y étais déjà venu, je parle polonais, Rafal Martynowski aussi, nous n'avons pas de problème d'intégration. Le coach nous demande de jouer notre style canadien, 'crash-and-bang'. Je connaissais les kops de supporters, mais à Cracovie, c'est toute la patinoire qui est debout et qui chante, c'est impressionnant."

 

Cracovie - Liepâja 7-5 (3-0, 4-2, 0-3)
Dimanche 28 novembre 2010 à 16h00 au centre sportif Guy-Boissière de l'île Lacroix. 1755 spectateurs.
Arbitrage de Maksim Sidorenko (BLR) et Jacob Grumsen (DAN) assisté de Benjamin Gremion et Jérémy Rauline (FRA).
Pénalités : Cracovie 14' (2', 6', 4') ; Liepâja 28' (4', 8', 4'+10').
Tirs : Cracovie 48 (17, 23, 8) ; Liepâja 56 (17, 12, 27).
Évolution du score :
1-0 à 03'50" : L. Laszkiewicz
2-0 à 08'46" : Martynowski assisté de Duleba et L. Laszkiewicz (double sup. num.)
3-0 à 09'53" : Slabon assisté de Lopuski et Simka
3-1 à 24'04" : Mamonovs assisté d'Andersons et Feldmanis (double sup. num.)
4-1 à 25'15" : Lopuski assisté de Prokop
5-1 à 25'35" : Kostuch
5-2 à 26'03" : Blinovs assisté de Navarenko
6-2 à 34'44" : Dvorak assisté de Martynowski et Duleba (double sup. num.)
7-2 à 38'17" : Wajda assisté de L. Laszkiewicz et Klys (double sup. num.)
7-3 à 49'00" : Kniksts assisté de Katulis et Stals (double sup. num.)
7-4 à 50'33" : Brancis assisté d'Alisauskas et Mamonovs
7-5 à 54'29" : Mamonovs assisté de Brancis


Cracovia Kraków

Gardien : Rafal Radziszewski.

Défenseurs : Patryk Wajda (2') - Jaroslaw Klys (2') ; Filip Simka (+1) - Patryk Noworyta (+2, 2') ; Patryk Prokop (+2) - Mariusz Duleba (+1, 2') ; Konrad Guzik (-2) - Tomasz Landowski (-2, 2').

Attaquants : Leszek Laszkiewicz (+1) - Grzegorz Pasiut - Daniel Laszkiewicz (C, 2') ; Michal Piotrowski (2') - Damian Slabon (+2) - Mikolaj Lopuski (+2) ; Rafal Martynowski - Petr Dvorak - David Kostuch (2') ; Krzysztof Kozak (-1) - Lukasz Rutkowski (-1) - Sebastian Witowski (-1).

Remplaçant : Mateusz Kulig (G). Absent : David Hoda (ligaments croisés).

Liepâjas Metalurgs (2' de banc mineur)

Gardien : Maris Jucers puis Dmitrijs Zabotinskis à 26'03".

Défenseurs : Janis Andersons (+1) - Vents Feldmanis (C, +2, 4') ; Arturas Katulis (-1, 2') - Yuri Navarenko (-1, 5'+20') ; Nerijus Alisauskas -  Edmunds Kniksts (-1, 4') ; Renars Demiters (-1, 2') - Kristars Freibergs (-1).

Attaquants : Juris Stals (-1) - Viktors Blinovs - Gunars Skvorcovs (-1) ; Vladimirs Mamonovs (A, +2) - Maris Gravitis - Valerijs Filimonovs (A, +1, 2') ; Koba Jass (-1) - Vitalijs Pavlovs (-1) - Valeri Bobkov (-1) ; Lauris Bajaruns (-1) - Edgars Brancis (+1) - Toms Zeltins.

Absent : Artem Hnidenko.