Amiens - Angers (U22 Elite)

2010-11-28-amiens-angers-espoirs-2

Les Espoirs retrouvent le sourire.

C’est devant quelques supporters et une brochette des joueurs de l’équipe cadet, partis gagner la veille à Dijon sur le même score que les pros (8-1), que les U22 Elite allaient tenter de rester dans la compétition en recevant l’équipe des Ducs d’Angers au Coliséum ce dimanche.

Une rencontre qui s’annonce rude puisqu’à l’aller, les Mainoligériens l’avaient emporté d’un but (5-4) au terme d’un match certainement disputé mais surtout rythmé par les pénalités amiénoises. Même privés de l’attaquant Grégory Béron, victime d’un mauvais shoot sur le pouce l’empêchant de tenir sa crosse correctement durant le match pro la veille, les Espoirs ne visent rien d'autre que la victoire cr ils ne veulent pas rétrograder du 5e au 6e rang, dépassés par des Angevins, justement, qui délaisseraient alors leur place de lanterne rouge.

Les deux formations rentrent tout de suite dans le match et le rythme est donné : Angers monte déjà à la cage de Léo Bertein. Les Amiénois ne se laissent pas dominer si facilement. Florent Neyens se procure une occasion qui dépasse Alexis Neau mais la défense angevine, vigilante, rattrape le palet in extremis avant qu’il ne franchisse la ligne de but.

2010-11-28-amiens-angers-espoirs-4Néanmoins, Matthieu Frecon est le premier à ouvrir le score pour l’équipe des Ducs (0-1 ; 5’58’’). Valentin Claireaux riposte de suite après ce but mais Alexis Neau capte facilement le puck dans sa mitaine. Ses coéquipiers cherchent également le moyen d’égaliser rapidement, sans le trouver toutefois. Shoots de la bleue, combinaisons et déviations devant la cage, tout y passe mais rien ne rentre. Et plus le tiers-temps avance, plus le danger se porte sur la cage amiénoise et les locaux en blanc ont du mal à sortir le palet et à imposer leur jeu. La tâche ne leur est, de plus, pas facilitée par l’arbitre du jour qui envoie Valentin Claireaux au vestiaire pour piquage, suscitant nombre protestations de l’équipe amiénoise.

Leurs adversaires profitent alors de cette nouvelle qui semble abrutir les Gothiques pour augmenter la pression sur les filets de Léo Bertein. Pression qui ne met pas longtemps à payer quand Valentin Michel réussit à pousser le palet entre les jambières du gardien amiénois (0-2 ; 13’41’’) et que ce dernier, auteur d’une mauvaise sortie deux minutes plus tard, ne peut se replacer correctement sur ses appuis afin de repousser le tir de Nicolas Hebert (0-3 ; 15’52’’).

Les Amiénois provoquent les fautes et se procurent un 5 contre 3 deux minutes avant la fin du tiers. Énervés, les locaux tentent de concrétiser leur jeu de puissance à l’image de leur capitaine Aina Rambelo qui s’essaie par deux fois pour placer la rondelle entre le patin et le poteau d’Alexis Neau, battu (1-3 ; 19’51’’). De quoi remettre les Espoirs locaux dans le match et les remotiver, si tant est qu’ils ne le soient pas déjà, durant la pause.

2010-11-28-amiens-angers-espoirs-5En effet, au retour, les blancs se montrent bien présents et prennent le contrôle du palet. Encore en supériorité numérique pour huit secondes, Christophe Bourges en profite pour réduire l’écart en shootant de la bleue, provoquant la contestation du portier bleu qui réclame une faute devant sa cage (2-3 ; 20’51’’).

Tout juste une minute plus tard, le numéro 23 local fait encore des siennes et permet l’égalisation en tirant de nouveau de loin en pleine lucarne d’Alexis Neau, qui ne trouve cette fois-ci rien à redire (3-3 ; 21’51’’).

Tout à refaire donc pour Angers, mais les Amiénois sont plus hargneux dans ce tiers et ne comptent plus se laisser déborder comme lors de la première période. Solide en infériorité numérique, Amiens gêne ses adversaires qui ne peuvent pas trouver la faille.

De retour dans la zone d’attaque, Alexis Besson tire précipitamment et son palet est contré par la jambière d’un Angevin. Ce dernier saute sur l’occasion et part en contre, aidé d’un de ses coéquipiers qui monte en soutien. Cependant, au moment de passer devant la cage, le puck atterrit dans la crosse de Besson qui venait d’accomplir une belle accélération pour rattraper son erreur.

Romain Carpentier s’y reprend à deux fois avant de marquer et donner l’avantage aux Gothiques. Seul et excentré, il bute d’abord sur la jambière d’Alexis Neau avant de coucher ce dernier et de loger le palet dans ses filets (4-3 ; 29’03’’). 2010-11-28-amiens-angers-espoirsMarius Serer, assistant pour ce but, est le premier à venir vivement féliciter le buteur et, tellement heureux, les casques des deux équipiers restent accrochés entre eux.

Une cinquantaine de secondes plus tard, Romain Carpentier trouve encore le moyen de tromper Alexis Neau et Amiens renverse donc totalement le match (5-3 ; 29’52’’).

François Ferrari demande un temps-mort pour certainement recadrer ses troupes, tandis que Léo Bertein revenu trente secondes sur le banc recommande à son équipe de ne rien lâcher. C’est un conseil que suivent d’ailleurs bien Marius Serer et Alexis Besson puisque le premier, excentré et pris par un défenseur, peut passer au dernier qui n’a aucun mal à fusiller Alexis Neau qui se trouve alors remplacé par Julian Barrier (6-3 ; 31’43’’).

Malgré cette avance confortable, les Amiénois ne relâchent pas leurs efforts et leurs visiteurs non plus. Léo Bertein a fort à faire devant ses filets et la défense amiénoise est aussi au rendez-vous. Le jeu s’échauffe quelque peu sur la glace et sur le banc quand la cage du portier amiénois bouge une énième fois. Cependant les bleus ne trouvent pas le moyen de revenir avant la fin de la période.

Puisque rien n’aura franchi la ligne de but en fin de deuxième tiers, les Angevins remettent ça et, en infériorité numérique, parviennent enfin à réduire le score sur un contre, alors que le powerplay amiénois tournait bien, mais pas assez vite (6-4 ; 43’58’’). N’en témoignent les crosses qui claquent contre la balustrade en écho au but de Nicolas Hebert, les bleus sont prêts à remonter leur retard…

Matthieu Frecon envoie un missile de la bleue mais son lancer non cadré ricoche sur les plexiglas. Installé en zone offensive, Angers cherche la solution. Charlie Doyle se retrouve en difficulté à la ligne de hors-jeu, gêné par Romain Carpentier qui réalise un bon pressing.

La partie se durcit et le jeu se fait plus physique : Christophe Bourges et Nicolas Hebert échangent des civilités derrière la cage de Léo Bertein.

2010-11-28-amiens-angers-espoirs-3Matthieu Frecon toujours, fait résonner le poteau et lance hors champ une seconde fois. Les Ducs sont très agressifs et haussent leur niveau de jeu, ajoutant rapidité et puissance, et obligeant les Amiénois à s’adapter rapidement. Adrien Ricou rate le coche de peu quand ses équipiers se font contrer ou se heurtent à un Léo Bertein décisif dans ce troisième tiers. Depuis la 50e minute en effet, les bleus se procurent bien plus d’occasions que les Amiénois et sont plus appliqués quand, côté locaux, des passes finissent dans les palettes adverses.

Bastien Guerin est contré par la jambière d’Alexis Besson, auteur d’une bonne défense durant cette partie.  Puis, à deux minutes de la fin du match, Amiens se retrouve à quatre pour terminer la rencontre, à cause d’un retard de jeu. Serait-ce la faute de trop qui permettrait à Angers de revenir à hauteur des blancs ? Même pas puisque que quelques secondes plus tard, Matthieu Frecon accroche Romain Carpentier qui partait en break à la cage.

Pour toutefois profiter d’une supériorité, l’équipe angevine tente le tout pour le tout et le coach rappelle son gardien. Alexandre Monnier rate la déviation devant la cage du gardien amiénois puis Nicolas Hebert lance en angle fermé sur un Léo Bertein vigilant. Quelques instants avant le buzzer, Romain Carpentier part travailler dans le coin angevin alors que le palet venait d’être dégagé et tente un lancer qui touchera le poteau.

Ainsi donc les Espoirs amiénois s’imposent au terme d’un gros match sur le score de 6 buts à 4 et gardent donc leur cinquième place au classement de leur championnat, avec 11 points. Cela dit, ils se retrouvent seuls en milieu de tableau et creusent l’écart avec les équipes de Gap, Villard-de-Lans et Angers.  Ils ont plus d’un mois pour se préparer au prochain match, puisqu’entre temps, l’équipe de France U18 repart en stage durant le mois de décembre, ainsi que l’équipe de France U20 qui entrera de plus en compétition pour le Championnat du Monde du 11 au 17 décembre.

Seule ombre au tableau, le cas de Marius Serer, sélectionné pour le Mondial U20 : rhabillé pour le troisième tiers et parti aux urgences, il paraît touché au bassin.

Réaction d'après-match

Léo Bertein (gardien d'Amiens) : « Nous avions une revanche à prendre face aux Angevins après notre défaite 4 à 5 au match aller. De plus la défaite de la semaine dernière à Villard-de-Lans n'arrangeait pas les choses. Pour cette rencontre, nous nous sommes battus jusqu'à la fin malgré un début difficile. Et finir par une victoire est une chose bien plaisante ! À présent il faudra que l'équipe donne le meilleur d'elle-même sur chaque match afin de prétendre à une 4e place en vue du carré final. »

Émilie Énault / Photos : Élie Lefebvre


Amiens – Angers 6-4 (1-3 ; 5-0 ; 0-1)
Dimanche 28 novembre 2010 au Coliséum d’Amiens.
Arbitrage d’Adrien Ernecq assisté de Nicolas Dessaint et Jérémy Métais.
Pénalités : Amiens 39’ (5’+20’, 8’, 6’), Angers 14’ (4’, 4’, 6’)
Évolution du score :
0-1 à 05'58" : Frecon assisté de Doyle et Hebert
0-2 à 13'41" : Michel assisté de Doyle et Hebert
0-3 à 15'52" : Hebert assisté de Michel et Colaisseau
1-3 à 19'51" : Rambelo assisté de Bourges (double sup. num.)
2-3 à 20'51" : Bourges assisté de Rambelo et Neyens (sup. num.)
3-3 à 21'51" : Bourges assisté de Rambelo
4-3 à 29'03" : Carpentier assisté de Serer
5-3 à 29'52" : Carpentier assisté de Neyens
6-3 à 31'43" : Besson assisté de Serer
6-4 à 43'58" : Hebert assisté de Colaisseau (inf. num.)