Anglet - Bordeaux (Division 1, 11e journée)

Enfin ! Un Derby !

Guillaume_RICHARD-Anglet_Hormadi-101127-201Ce « match de l’année » est attendu depuis la saison 1996-97 par les supporters des deux équipes et bien sûr par les joueurs. Dave Grenier, Gautier Lanfrancesca et Mickaël Wiart, ont changé de camp à l’intersaison, quittant Bordeaux pour évoluer à Anglet. Pour Grenier et Wiart, c’est un retour vers l´Hormadi, club qu’ils avaient quitté lors de la rétrogradation de celui-ci en D3.

Les mouvements de joueurs ont été fréquents entre les deux clubs. Essentiellement dans le sens Anglet vers Bordeaux d’ailleurs.

Par le passé François Bellerose, Serge Poudrier, André Svitac, Éric Daramy, Martial Esnal, Christophe Latxague, Jérôme Patard, Jean-Michel Larroque, ont quitté La Barre pour rejoindre Meriadeck et actuellement Raphael Larrieu le capitaine des Boxers, Xabi Lassalle et Nicolas Courally ont suivi le même chemin.

À n’en pas douter, Bordeaux va privilégier l’offensive comme à son habitude alors qu’Anglet va travailler son placement défensif en ayant l’objectif de mettre d’entrée de match une grosse pression sur l’adversaire.

Les deux équipes sont 4e ex æquo au classement avec 14 points. Le match de ce soir n’est pas décisif, mais vu l’écart minime qui sépare le 4e du 8e, il sera très important et le vainqueur prendra un ascendant psychologique certain.

Départ canon !

Ce soir, 1200 spectateurs garnissent les tribunes de La Barre. C’est une ambiance des grands jours, et pour l'occasion, plus d'une centaine de supporters bordelais ont fait le déplacement. Les Boxers ont du soutien !

Anglet_Hormadi-Bordeaux-101127-186La rencontre sera intense, indécise, et démarre tambour battant.

Guillaume Richard, pour sa première apparition devant son public, se révélera comme un élément clé et déterminant tout au long de cette rencontre.

Anglet démarre comme un dragster et Xavier Daramy propulse le palet dans la lucarne de Gasnier (1-0, 3'27"). Le ton est donné et la vitesse sera l’élément clé du match.

Bordeaux tente de relancer. Mais sous la pression des Orques, Nicolas Courally gèle le palet sous le gant alors qu’il est à la lutte avec Mathieu Cyr. Le tir de pénalité accordé par l’arbitre permet au « lutin » de l´Hormadi de mystifier Gasnier, d’aggraver la marque et de porter le score à 2-0 (7'07").

L´Hormadi fait preuve de beaucoup de réalisme. Bordeaux essaye bien de relancer mais Anglet est bien en place et bénéficie d’une nouvelle supériorité numérique suite à un surnombre des Dogues. C’est peut-être le moment d’enfoncer le clou et Anglet se lâche en attaque. Un palet mal contrôlé va avoir l’effet inverse et Alexandre Gagné, seul en zone offensive va battre Guillaume Richard jusque-là impeccable et trouver la lucarne pour la réduction du score en infériorité numérique.

Suite à ce but surprise, Anglet, échaudé par ce contre, tente de gérer sa courte avance au tableau d’affichage et essaye de profiter à fond de toutes les opportunités qui se présentent.

Anglet_Hormadi-Bordeaux-101127-195

But litigieux !

L’intensité du match ne faiblit pas au deuxième tiers et les Dogues se ruent à l’assaut de la forteresse Hormadi. Car c’est bien de forteresse qu’il faut parler tant les Orques maîtrisent leur sujet en défense pourtant handicapée de plusieurs éléments. Cantos, Ferrez et Rousselin font défaut ce soir mais les remplaçants sont solides et leur placement très sûr. Ils sont très rarement pris en défaut, et lorsque c’est le cas, Guillaume Richard se révèle impérial dans sa cage.Anglet_Hormadi-Bordeaux-101127-214

L’Hormadi n’est pas pour rien la meilleure équipe de D1 en infériorité numérique. Les Bordelais vont lancer 21 fois lors de cette deuxième période et vont échouer les 21 fois. Ils confondent souvent vitesse et précipitation en lançant trop rapidement alors que d’autres solutions existent. Il est certain qu’au concours de lancer directement sur le gardien, ils sont largement devant. Ils butent à chaque fois sur Guillaume Richard mais ne l’ont jamais déstabilisé.

Beaucoup moins d’attaques des Orques, mais toutes se révèlent très dangereuses. Ils sont omniprésents en défense.

Le tiers est sur le point de se terminer lorsque Gautier Lafrancesca, se présente seul en contre et marque... du patin. Y a-t-il mouvement du pied ? Oui. Est-il volontaire ou dans l’action ? C’est plus difficile à déterminer.

Toujours est-il que M. Garbay accorde le but, estimant qu’il est inscrit dans l’action de jeu, un peu comme si le palet avait touché le patin d’un défenseur bordelais avant de rentrer. Il est évident que l’attaquant étant dans un mouvement de progression vers l’avant son pied n’était pas statique.

La bronca des supporters bordelais et les discussions avec le capitaine des Dogues ne feront pas changer la décision. Discussions et altercations houleuses qui verront Savage (Bordeaux) et Wiart (Anglet) faire une petite pause de 2 minutes en prison. Gasnier écopera lui de 10 minutes de pénalité qu’un substitut effectuera à sa place.

Exemplaires !

Les joueurs des deux équipes se connaissent bien et sont pour la plupart amis en dehors de la glace. Le respect est mutuel, et l’exemplarité dont ils font preuve nous donne une rencontre plaisante et animée.

Anglet subit quelques pénalités mais résiste aux coups de boutoir des Dogues. Pour surnombre les Orques sont une nouvelle fois pénalisés et cette supériorité girondine sera la bonne. Jean Majercak réduit l’écart suite à un lancer dévié de la crosse par Richard dans sa propre cage (3-2, 53'06"). Ce but permet a Bordeaux d’y croire encore, mais attention àne pas se faire prendre en contre.

Anglet_Hormadi-Bordeaux-101127-266Mathieu Cyr a le but du KO au bout de sa crosse, mais après avoir éliminé le gardien il met le palet à côté. Ce n’est toutefois que partie remise et profitant d’un assaut général des Dogues, Géraud Maréchal lancé par Mickael Wiart, s’échappe en contre et s’en va tromper Gasnier à 55´21’’.

Le score final de 4 à 2 en faveur d’Anglet est donc acquis alors qu’il reste encore plus de quatre minutes à jouer. Bordeaux tentera bien encore quelques attaques mais le ressort semble cassé et ils ne feront pas sortir le gardien pour tenter un ultime baroud en supériorité. Peut-être sont-ils enclins à préserver un écart de deux buts en prévision du match retour et d’un hypothétique goal-average particulier favorable au moment du classement final.

Ce match a été spectaculaire. Anglet en sort vainqueur dans une ambiance des grands jours.

Les joueurs des deux camps termineront la soirée ensemble dans une grande complicité et après avoir animé ce premier derby de la saison.

Le match retour à Meriadeck est prévu le 26 mars et les nombreux supporters des Dogues pourront peut-être se consoler à cette occasion.

 

Anglet – Bordeaux 4-2 (2-1, 1-0, 1-1)
Samedi 27 novembre 2010 à 20h30 à la Patinoire de La Barre. 1200 spectateurs.
Arbitrage de Laurent Garbay assisté d'Elie Fournon et Florian Tocqueville.
Pénalités : Anglet 16' (4', 6', 6'), Bordeaux 18' (4', 14', 0').
Évolution du score :
1-0 à 03'27" : Daramy
2-0 à 07'07" : Cyr (tir de pénalité)
2-1 à 14'13" : Gagné assisté de Paquin (inf. num.)
3-1 à 39'53" : Lafrancesca
3-2 à 53'06" : Majercak (sup. num.)
4-2 à 55'21" : Maréchal assisté de Wiart

 

Anglet

Gardien : Guillaume Richard

Défenseurs : Patrice Bellier - Thomas Molia ; Dave Grenier - Mickael Wiart ; Julien Hitze - Mathieu Grazina.

Attaquants : Géraud Maréchal (A) - Xavier Daramy (C) - Aurelien Frasier ; Benoît Ladonne  - Mathieu Cyr (A) - Gauthier Lafrancesca ; Pierre-Hervé Coulombeix - Jérôme Patard - Benoit Cormier.

Remplaçants : Xavier Chatelin (G), Martin Trecu, Tristan Larbaigt, Cyril Mendy. Absents : Guillaume Drouot (G), Sébastien Rousselin, Christophe Cantos, Jimmy Ferrez, Maxime Badets, Mathieu Saint Marc.

Bordeaux

Gardien : Michaël Gasnier.

Défenseurs : Jan Majercak – Cyril Boube ; Fredrik Dratzen – Nicolas Courally ; Martin Karafiat – François Paquin.

Attaquants : Alexandre Gagne - Dmitri Lavrov - Cyril Lambert ; Raphael Larrieu – Xavier Lassalle – Romain Masson ; Jean-François Savage – Nicolas Mariage – Romain Horrut.

Remplaçants : Julien Leclerc (G), Thomas Giraudau, Alexandre Boirie, Thomas Ramonatxo, Florent Poigt.

Anglet_Hormadi-Bordeaux-101127-248