Angers - Grenoble (Ligue Magnus, 11e journée)

7 à la maison

2010-12-03-Angers-Grenoble3Les Ducs d'Angers recevaient les Brûleurs de Loups ce vendredi pour un match qui ressemblait à une mise au point. En effet, les Grenoblois étaient déjà venu au Haras trois jours plus tôt pour la demi-finale aller de la coupe de la ligue (victoire 3-2 des Ducs). Un match de coupe soporifique de la part des Angevins, bien décidés à remettre les choses au clair en championnat.

Le jeune Sébastien Raibon est titularisé dans les cages grenobloises – Eddy Ferhi est sans doute ménagé dans l'optique du match retour de coupe de la ligue – et est mis à contribution dès les premières secondes. Une déviation d'Éric Fortier à bout portant frôle le poteau gauche du cerbère grenoblois (1').

Les Isérois sont dépassés et se retrouvent vite en infériorité. Une aubaine pour les Angevins. Fortier, de derrière la cage, sert Pierre-Luc Laprise seul devant le slot. Ce dernier ne se fait pas prier pour placer la rondelle dans la lunette droite de Sébastien Raibon (1-0, 01'09"). Le match est à sens unique et les Grenoblois peinent considérablement à se dégager. Les Angevins poussent et le portier visiteur retarde l'échéance avec des arrêts propres sur des tirs de Tomas Baluch (4') et Julien Albert (5'). Il fait même un arrêt superbe sur un tir flottant de la bleue de Daniel Carlsson (7').

La première ligne angevine – enfin reconstituée puisque Pierre-Luc Laprise retrouve ses compères indéboulonnables Fortier et Bellemare - va encore faire des siennes. Suite à un jeu en mouvement splendide, Jonathan Bellemare se retrouve seul sur la gauche et a tout le temps d'ajuster Sébastien Raibon qui voit passer la rondelle à mi-hauteur le long de son poteau droit (2-0, 07'39").

2010-12-03-Angers-Grenoble2Les Angevins dominent outrageusement les débats. Preuve en est, Peter Aubry – le portier local – effectuera son premier arrêt à la quinzième minute de jeu sur un tir anodin de la bleue d'Aymeric Gillet. L'avance de deux buts peut être considérée heureuse pour les visiteurs puisque ce score les laisse dans la partie.

Le deuxième tiers reprend comme le premier, avec une pression de tous les instants de la part des Ducs. Le lutin Thiery Poudrier fait chavirer le Haras sur une action splendide. Il récupère au milieu de la glace une passe de Pierre-Luc Laprise puis s'en va dribbler deux attaquants grenoblois avant de défier Baptiste Amar. Une petite feinte, et son puissant lancer passe entre le jambes du défenseur international français avant de finir dans la lucarne droite de Sébastien Raibon, masqué (3-0, 21'20"). Une entame de tiers parfaite pour des Angevins qui retrouvent partiellement les schémas de jeu imposés par Kevin Constantine en début de saison. Les efforts fournis par les Ducs ont été importants et les Grenoblois vont sortir la tête de l'eau. Peter Aubry doit ainsi s'employer afin de stopper des tirs à bout portant de Mijta Sivic (23') ou des missiles de la bleue d'Alexandre Rouleau (25', 27' et 29'). Mais le portier angevin – auteur d'une saison pleine – écœure les visiteurs en réalisant des arrêts propres et en ne laissant que peu de rebonds.

En moins de cinq minutes, les Angevins scellent définitivement le destin de cette rencontre. Tout d'abord - sur une nouvelle supériorité angevine - Jonathan Bellemare se retrouve plein axe et place la rondelle à mi-hauteur dans le filet droit de Sébastien Raibon (4-0, 31'55"). La coupe est pleine lorsque Marc Bélanger placer une mine dans la lucarne droite du pauvre Raibon (5-0, 34'17"). L'intensité du match diminue pour la fin de tiers.

2010-12-03-Angers-GrenobleLe troisième tiers se joue sur un rythme beaucoup moins soutenu mais les Angevins continuent néanmoins leur marche en avant. Martin Lacroix préserve ses pièces maîtresses et on voit apparaître les jeunes sur le glaçon angevin : le gardien Lucas Normandon, le défenseur Charlie Doyle, les attaquants Nicolas Hébert et Mathieu Frécon. Ce sont d'ailleurs ces jeunes qui donnent des frissons à l'arrière-garde grenobloise. Nicolas Hébert loupe ainsi inexplicablement une cage vide (43'). Matthieu Frécon est beaucoup plus lucide lorsque, lancé par Julien Albert, il s'en va défier et dribbler tranquillement le portier grenoblois avant de placer la rondelle du revers dans les filets (6-0, 44'02"). Les jeunes Angevins occupent le glaçon plus que de raison mais ne plient pas. Le public est ravi et les encourage à aller de l'avant.

Les Grenoblois n'y sont plus et n'attendent qu'une chose : la sirène finale. Julien Albert va définitivement punir les Brûleurs de Loups quand il reprend un rebond à bout portant suite à une frappe de Valentin Michel (7-0, 53'08"). Sur ce but, le néo-international français va quelque peu chambrer Alexandre Rouleau. Ce dernier attend que l'Angevin se retourne avant de lui asséner une charge dans le dos. Sans doute le fruit de la frustration pour Alexandre Rouleau (le seul à réellement surnager côté grenoblois) qui écope de dix minutes de pénalité sur cette affaire.

L'addition aurait pu être bien plus lourde mais plus rien ne sera marqué dans ce match. Les Angevins ont réellement montré leur valeur sur ce match face à des Grenoblois limités. Il faut bien reconnaître que c'est une des équipes les plus faibles qui ait évolué en Anjou cette saison.

Étoiles du match : *** Thiery Poudrier (Angers), ** Peter Aubry (Angers), * Alexandre Rouleau (Grenoble).

 

Angers - Grenoble 7-0 (2-0, 3-0, 2-0)
Vendredi 3 décembre 2010 à 20h30 à la patinoire du Haras. 1100 spectateurs.
Arbitrage de Damien Bliek assisté de Pierre Dehaen et Gilles Durand.
Pénalités : Angers 30' (2', 6', 22') ; Grenoble 38' (6', 8', 24').
Évolution du score :
1-0 à 01'09" : Laprise assisté de Fortier et Bellemare (sup. num.)
2-0 à 07'39" : Bellemare assisté de Fortier et Laprise
3-0 à 21'20" : Poudrier assisté de Lacroix et Belanger
4-0 à 31'55" : Bellemare assisté de Lacroix et Belanger (sup. num.)
5-0 à 34'17" : Bélanger assisté de Poudrier et Lahesalu
6-0 à 44'02" : Frécon assisté d'Albert et Carlsson
7-0 à 53'08" : Albert assisté de Michel


Angers

Gardien : Peter Aubry.

Défenseurs : Michael Irani - Lauri Lahesalu ; Per Braxenholm - Simon Lacroix ; Daniel Carlsson - Pavol Mihálik ; Charlie Doyle.

Attaquants : Éric Fortier - Jonathan Bellemare (C) - Pierre-Luc Laprise ; Tomáš Balúch (A) - Thiery Poudrier - Marc Bélanger ; Juho Jokinen (A) - Julien Albert - Valentin Michel ; Mathieu Frécon [à 40'], Nicolas Hébert [à 40'].

Remplaçant : Lucas Normandon (G). Absents : Brian Henderson (genou), Brice Chauvel (reprise), Antonin Manavian.

Grenoble

Gardien : Sébastien Raibon.

Défenseurs : Rémi Colotti - Alexandre Rouleau (A) ; Baptiste Amar (C) - Maxime Moisand ; Jason Crossman - Aymeric Gillet.

Attaquants : Ludek Krayzel - Ludek Broz - Julien Baylacq ; Mitja Sivic - Christophe Tartari (A) - Graham Avenel ; Raphaël Papa - Mathieu Le Blond - Nicolas Arrossamena ; Loup Benoît, Maxime Suzzarini.

Remplaçant : Eddy Ferhi (G). Absents : Vincent Llorca, Elie Raibon (genou), Joris Bedin (commotion), Viktor Wallin.