Norvège - Danemark (Coupe de Polésie)

Le Danemark doit apprendre à gagner

MADSEN_Morten-100516-305L'an passé dans ce même tournoi, la Norvège était parvenue jusqu'en finale, alors que le Danemark n'avait encaissé que des défaites. C'était presqu'une habitude. On a toujours considéré que les Danois ne valaient pas grand-chose sans leurs meilleurs joueurs, et c'est pourquoi leur bilan en amical est généralement défavorable, notamment contre leurs cousins norvégiens.

Mais maintenant que le Danemark a accédé aux quarts de finale du Mondial, il est entré dans une nouvelle dimension. Il l'a prouvé hier en remportant son match télévisé contre le Bélarus : désormais, même dans un tournoi de préparation, il ne s'échine pas en vain et arrive à remporter des victoires de prestige. Un succès étonnant qui reste cependant à confirmer dans le duel le plus important, le derby. Les deux équipes sont à peu près amputées du même nombre de cadres... à la différence que le Danemark n'est pas sûr de les revoir de sitôt !

À l'exception de Green et Galbraith laissés à disposition de leurs clubs suédois, les absents risquent d'être de longue durée. Lykkeskov et Sundberg se sont mis en congé de l'équipe nationale. Staal est en rééducation après son opération de l'été, et Hardt vient de se blesser sérieusement au genou. Le capitaine Jesper Damgaard a une commotion cérébrale, mais ce n'est rien à côté de l'attaquant Mads Christensen qui en a eu deux depuis qu'il a rejoint Berlin cet été. Comme Morten Lie et Thor Dresler ont déclaré forfait sur blessure peu avant le départ, la relève danoise passe un vrai test. Le quatuor défensif est composé de titulaires, par contre l'attaque ne compte que trois Mondialistes : Madsen, Jakobsen et Degn.

Comme par hasard, ces trois-là étaient au-dessus du lot contre le Bélarus et ont fait la différence en profitant des erreurs adverses. Mais que valent les autres, ceux du championnat danois, face à un adversaire comparable ? Certes la Norvège a son lot d'infortune (les blessés Skrøder et Olimb ont été rejoints au dernier moment par les rugueux Tollefsen et Laumann Ylven), mais même sans plusieurs de ses piliers, elle arrive quand même à aligner 6 joueurs d'Elitserien suédoise.

BASTIANSEN_Anders-100513-003Le Danemark n'en a que deux, Madsen et Jakobsen, et ce sont encore eux qui préparent l'ouverture du score de leur compagnon de ligne Lasse Holgaard, sur la première supériorité numérique. Réussite maximum, comme hier.

Sauf que la Norvège domine copieusement la deuxième période. Simon Nielsen, le frère du joueur de NHL Frans Nielsen, encaisse rapidement l'égalisation de Peter Lorentzen et doit ensuite multiplier les arrêts pour maintenir son équipe dans la partie.

En début de troisième période, ce sont donc les Norvégiens qui prennent l'avantage par le joueur d'élite Anders Bastiansen. La passe décisive est signée Tommy Kristiansen, un des trois débutants dans ce tournoi (avec Sorvik et Lovlie). Une confirmation que la Norvège a clairement plus de densité ? Pas si vite... Maintenant, le Danemark ne s'avoue plus vaincu. Mads Bødker égalise à quatre contre quatre, dans une action où la quatrième ligne offensive - entièrement composée de débutants - avait été envoyée sur la glace.

Ils apprennent vite, ces Danois. Déjà, ils apprennent à gagner. Du fait que leur victoire ne se dessine qu'aux tirs au but, il faudra cependant attendre demain pour qu'ils soient assurés de remporter le tournoi. Mais déjà, cette perspective dépasse largement leurs objectifs !

Désignés joueurs du match : Andreas Martinsen pour la Norvège et Simon Nielsen pour le Danemark.


Norvège - Danemark 2-2 (0-1, 1-0, 1-1, 0-0) / 1-3 aux tirs au but
Vendredi 12 novembre 2010 à 19h00 au palais de glace de Gomel. 2800 spectateurs.
Arbitrage d'Uwe Lutchko (NOR) et Viktor Trilar (SLO) assistés d'Ivan Diedoulia et Andrei Gavrilenko (BLR).
Pénalités : Norvège 12' (4', 4', 4'), Danemark 12' (0', 6', 6').
Tirs : Norvège 29 (6, 16, 5, 2), Danemark 23 (6, 6, 10, 1).
Évolution du score :
0-1 à 05'35" : Holgaard assisté de Jakobsen et Madsen (sup. num.)
1-1 à 23'53" : Lorentzen assisté de Holtet
2-1 à 43'23" : Bastiansen assisté de Kristiansen et L.-E. Spets
2-2 à 49'23" : Ma. Bødker
Tirs au but :
Norvège : Røymark (manqué), Bastiansen (réussi).
Danemark : L. Lassen (réussi), Holgaard (réussi), Jakobsen (réussi).


Norvège

Gardien : Ruben Smith.

Défenseurs : Juha Kaunismäki (+1) - Alexander Bonsaksen (+1) ; Henrik Solberg (-1, 2') - Lars Løkken Østli (-1, 4') ; Henrik Odegaard (+1) - Daniel Sorvik ; Brede Csiszar (+1).

Attaquants : Lars Erik Spets (+1) - Anders Bastiansen (C, +1, 2') - Tommy Kristiansen (+1, 2') ; Andreas Marthinsen (-1, 2') - Martin Røymark (-1) - Mathias Trygg ; Knut Henrik Spets - Anders Fredriksen - Jonas Lovlie ; Peter Lorentzen (+1) - Kristian Forsberg (+1) - Marius Holtet (+1) ; Robin Dahlstrøm.

Remplaçants : Lars Haugen (G).

Danemark

Gardien : Simon Nielsen.

Défenseurs : Stefan Lassen (2') - Daniel Nielsen (C, 2') ; Mads Bødker (-1) - Mads Bech Christensen (-1) ; Philip Hersby - Michael Esksesen ; Kasper Jensen.

Attaquants : Morten Madsen (-1, 12') - Julian Jakobsen (-1) - Lasse Holgaard (-1) ; Lasse Lassen - Jesper Jensen - Kasper Degn ; Morten Poulsen (-1, 2') - Morten Andreasen (-1) - Kirill Starkov (-1) ; Sune Hjulmand (2') - Thomas Boll (+1) - Olafur Gunnarsson (+1).

Remplaçant : Frederik Andersen (G).