Slovénie - Bélarus (Coupe de Polésie)

L'entraîneur s'accuse de plagiat

Ivan_USENKO_Belarus_-_2009-7654Le sélectionneur biélorusse Eduard Zankovets avait dit hier qu'il devrait attendre l'avis des médecins et des kinés avant de pouvoir composer son équipe pour le deuxième match. On comprend la cause de ses craintes, puisques Zakharov et Korobov se sont effectivement blessés.

En revanche, Aleksandr Pavlovich, qui était l'attaquant de réserve, fait sa grande rentrée. Ce joueur de 22 ans formé à Grodno avait fait sensation en marquant quatre buts et une assistance lors de la première journée du championnat biélorusse. Depuis, son avènement en équipe nationale était attendu, mais il s'est malheureusement fracturé la mâchoire. Il revient donc tout juste au jeu, mais s'est préparé pour réussir malgré tout cet adoubement international. Et de quelle manière ! Agressif et engagé sur chaque phase de jeu, cet ailier bien doté techniquement se motnre direct à la cage et efficace dans ses actions. Il finit avec 2 buts et 2 assistances, pas mal pour un premier match en équipe nationale !

Il était placé en terrain de connaissance puisque ses compagnons de ligne Efimenko et Baukin sont exactement les mêmes qu'en club avec le Skakhtiar Soligorsk. C'est ça, la grande différence, avec le match d'hier. Alors que les lignes tâtonnaient, le Bélarus a maintenant des trios clairs et des rôles spécifiques.

Le résultat se constate surtout en jeu de puissance, un domaine qui n'a pas été travaillé à l'entraînement dabns le peu de temps accordé mais qui "fonctionne tout seul". Ce sont en effet cinq attaquants du Shakhtiar Soligorsk, la ligne de Baukin plus le duo Razvadovsky-Demkov, qui sont chargés du jeu de puissance. Ils répètent donc les gammes et les combinaisons pratiquées en club, jusqu'à le score atteigne des proportions imposantes (2-8).

Sorti du match avec six buts dans la musette, Andrej Hocevar a donc peiné à justifier son statut de numéro 1, mis en cause par la polémique autour de Kristan. Ce match ne calmera pas les esprits. Offensivement, les Slovènes ont en revanche eu des occasions, le plus souvent par leur quatrième ligne emmenée par Golicic. Mais à chaque fois, ils se sont heurtés au gardien vétéran Shabanov. C'est donc le deuxième trio qui a marqué les deux buts slovènes : Andrej Hebar, auteur de jolis gestes techniques ce soir, a repris une passe de Sivic, et Edo Terglav a contré Sheleg à la ligne bleue en infériorité numérique et a profité du cadeau pour convertir un breakaway.

Désignés joueurs du match : Andrej Hebar pour la Slovénie et Sergei Shabanov pour le Bélarus.

Commentaires d'après-match

John Harrington (entraîneur de la Slovénie) : "Mes joueurs dansaient une valse, tandis que nos adversaires dansaient un cha-cha-cha énergique. Nous ne pensons pas aussi rapidement, nous ne nous déplaçons pas aussi vite, et nous n'avons donc pas eu notre mot à dire. En marquant les deux premiers buts en supériorité numérique, les Biélorusses ont tué le match. Ils ont pris confiance en leurs capacités, nous avons perdu la nôtre. La transition de la division I à l'élite est un pas énorme pour nous, et nous utiliserons chaque opportunité d'apprendre. Ce match était une leçon très utile pour préparer l'équipe."

Eduard Zankovets (entraîneur du Bélarus) : "Le gardien et les supériorités numériques ont été déterminants pour la victoire. Pour le haut poucentage d'efficacité en avantage numérique, je peux remercier Andreï Gusov [NDLR : l'entraîneur du Shakhtiar Soligorsk]. On peut dire que c'est du plagiat. Nous avons repris ses combinaisons."

 

Slovénie - Bélarus 2-8 (0-2, 1-5, 1-1)
Vendredi 12 novembre 2010 à 19h00 au palais de glace de Gomel. 2700 spectateurs.
Arbitrage d'Uwe Lutchko (NOR) et Maksim Urda (UKR) assistés d'Aleksandr Matskevich et Andreï Shrubok (BLR).
Pénalités : Slovénie 20' (8', 8', 4'), Bélarus 16' (4', 10', 2').
Tirs : Slovénie 32 (13, 11, 8), Bélarus 38 (11, 14, 13).
Évolution du score :
0-1 à 08'09" : Kovyrshin assisté de Demkov (sup. num.)
0-2 à 10'52" : Razvadovsky assisté de Demkov et Glebov (sup. num.)
1-2 à 20'59" : Hebar assisté de Sivic
1-3 à 23'20" : Efimenko assisté de Pavlovich et Sheleg
1-4 à 28'45" : Kovyrshin assisté de Razvadovsky et Demkov (sup. num.)
1-5 à 31'17" : Efimenko assisté de Razvadovsky (double sup. num.)
1-6 à 33'10" : Pavlovich assisté de Baukin
1-7 à 36'36" : Pavlovich assisté d'Efimenko et Razvadovsky
2-7 à 44'07" : Terglav (inf. num.)
2-8 à 47'35" : Goroshko assisté de Pavlovich et Efimenko


Slovénie

Gardien : Andrej Hocevar puis Matija Pintaric à 31'17".

Défenseurs : Greg Kuznik (2') - Ziga Pavlin (-1) ; Ales Kranjc (-1) - Jakob Milovanovic ; Mitja Robar - Sabahudin Kovacevic ; Andrzej Tavzelj (C, -1, 2') - Blaz Gregorc (-1).

Attaquants : Ziga Jeglic (-2) - Rok Ticar (-2, 2') - Jan Urbas (-1, 2') ; Mitja Sivic (2') - Edo Terglav (+1, 2') - Andrej Hebar (+1) ; Ziga Pance (2') - Robert Sabolic - Matej Hocevar (2') ; Miha Brus (-1) - Bostjan Golicic (-2, 2') - Andrzej Zidan (-1, 2').

Bélarus

Gardien : Sergei Shabanov.

Défenseurs : Andrei Filichkin (2'+10') - Ivan Usenko (C, -1) ; Oleg Goroshko (+1, 4') - Sergei Sheleg (+1, 2') ; Andrei Glebov (+1) - Andrei Korshunov (4') ; Ilya Shinkevich (+2).

Attaquants : Aleksei Efimenko (+3) - Evgeni Baukin (+1) - Aleksandr Pavlovich (+3) ; Artem Demkov (-1) - Pavel Razvadovsky (+1) - Evgeni Kovyrshin (-1) ; Evgeni Solomonov - Sergei Drozd - Pavel Musiyenko ; Viktor Turkin - Aleksandr Kitarov - Andrei Kolosov.

Remplaçant : Dmitri Milchakov (G). Absents : Konstantin Zakharov (pied), Dmitri Korobov (pied).