Lyon - Cholet (Division 2, 10e journée)

Les Lions prennent la tête

Au terme d’un match énorme, qui aura tenu ses promesses du début à la fin, les Lions, vainqueurs (6-4) des Dogs de Cholet, prennent la première place de la Poule B à leur adversaire du soir.

Depuis plusieurs semaines, ce choc au sommet de la Poule B entre le leader, Cholet, et son dauphin, Lyon, concentrait les attentions. Après avoir fait consciencieusement leur travail en battant coup sur coup Meudon (7-4) et les Français Volants (10-2) à Charlemagne, les Lions avaient la possibilité de prendre les rênes du championnat en cas de victoire. Occasion que les hommes du président Berthet n’ont pas ratée au terme d’un match intense et riche en buts (6-4). Un succès que les Lyonnais sont allés chercher loin, avec leurs tripes dans le dernier tiers.

Malgré la fête des lumières qui attiré une foule incroyable entre Rhône et Saône, la patinoire Charlemagne était loin de sonner creux pour ce choc tant attendu avec près de 2400 personnes dans les travées de Charlemagne. De quoi donner des ailes à des Lions avides de victoire et de revanche après leur revers en terre choletaise lors de l’ouverture de la saison ? Pas évident après un premier tiers à l’avantage du leader de la Poule B. Pourtant bien rentrés dans le match avec une belle pression exercée sur les buts adverses, les Lyonnais ont payé cash leur accumulation de fautes et de pénalités. Sur une nouvelle infériorité numérique à 3 contre 5, le LHC encaissait fort logiquement un premier but signé Henrik Ruud après 8 minutes de jeu. Dans le dur, les hommes de Pascal Margerit tentaient de réagir mais Elvis Zelubovskis manquait de conviction dans le dernier geste à deux reprises. A cinq contre cinq les débats s’équilibraient, et, alors que les Lions commençaient enfin à développer leur jeu léché, Cholet doubla la mise par William Lefort à deux minutes de la pause.

De retour des vestiaires, les Lyonnais faisaient preuve de meilleures intentions. Certainement échaudés d’avoir offert trop de jeu de puissance à son hôte du soir, le LHC posait ses griffes dès la mise en jeu. Et, après un tir énorme d’Andrew Bonello, que toute la patinoire vit à tort au fond des filets, puis un lancer mémorable de Nicolas Deshaies sur le haut de la transversale, Alexander Olsson profita d’une belle remise de Baptiste Frioux pour réduire enfin le score (1-2) après 4 minutes dans ce second tiers. La mainmise lyonnaise depuis quelques minutes était impressionnante, mais contre le cours du jeu, Cholet repris deux longueurs d’avance par Blaise Gréau (1-3, 25’51), qui profitait pleinement d’une perte de palet lyonnaise. Il était dit cependant que ce LHC avait du caractère. Il en fit preuve pour revenir à 2-3 sur un powerplay bien négocié et conclu par un but de Baptiste Frioux (33’43). Les supériorités numériques s’enchaînaient pour les Gones, qui à plusieurs reprises sur des lancers de Jouanin, Deshaies, Frioux et Bob Olsson, manquaient de rien l’égalisation.

Mais ce n’était que partie remise, et le troisième tiers, de nouveau démarré tambour battant, allait enfin apporter aux Lions la récompense de leur énorme débauche d’énergie. Alors que la pression était toujours aussi intense sur les buts choletais, Mathieu Reverdin permit dans un premier temps au LHC de revenir à trois partout (44’36). Cette égalisation galvanisa les Lions littéralement en feu, et qui allaient logiquement prendre pour la première fois l’avantage dans ce match sur un slap terrible de Robert Olsson, idéalement servit par son compatriote et ami suédois Alexander Olsson. (4-3, 46’18). A peine le temps de se remettre des émotions de ce but, que les Lions prirent une deuxième longueur d’avance, de nouveau par Mathieu Reverdin, très bon hier soir (5-3, 48’16) et légitimement élu homme du match par les U18 du club. Comme pour effacer le score de l’aller, Damien Croux en bon capitaine y alla de son but (6-3, 57’36). C’était sans compter sur l’orgueil des Choletais, qui bien que battus, marquaient un dernier but par Mocquard (6-4, 58’51).

Le score ne bougeait plus et les Lions pouvaient, dans une belle communion avec leur public, célébrer une première place qui fera office de cadeau de Noël… un brin en avance.

Compte-rendu du site officiel du Lyon Hockey Club

Lyon - Cholet 6-4 (0-2, 2-1, 4-1).
Samedi 11 décembre 2010 à 20h30 à la patinoire Charlemagne. 2 348 spectateurs.
Arbitrage de Didier Drif et Florian Robert.
Pénalités : Lyon 10' (10', 0', 0'), Cholet 16' (6', 8', 2').
Évolution du score :
0-1 à 08'13" : Ruud assisté de Pihant (double sup. num.)
0-2 à 18'23" : Lefort assisté de Gréau et Erhart
1-2 à 24'22" : A. Olsson assisté de Frioux et R. Olsson (sup. num.)
1-3 à 25'51" : Gréau assisté de Mocquard et Ribourg
2-3 à 33'43" : Frioux assisté de R. Olsson et A. Olson (double sup. num.)
3-3 à 44'36" : Reverdin assisté de Mi. Ruberto et Magallon
4-3 à 46'18" : R. Olsson assisté de A. Olsson et Frioux
5-3 à 48'16" : Reverdin assisté Zelubovskis et Mi. Ruberto
6-3 à 57'36" : Croux assisté de A. Olsson et Frioux (sup. num.)
6-4 à 58'31" : Mocquard assisté de Gréau et Pihant