Le camp de sélection canadien pour le Mondial junior

Le Canada a invité 39 joueurs à participer au camp de sélection pour les championnats du monde des moins de 20 ans, qui se joueront fin décembre - début janvier à Buffalo. Le Canada cherchera à reconquérir la médaille d'or, perdue la saison dernière sur son sol face aux Etats-Unis.

Une liste sans surprise majeure, mais assez jeune car privée de plusieurs joueurs déjà installés en NHL. On doute en effet que Taylor Hall (EDM), Matt Duchesne et Ryan O'Reilly (COL), Jeff Skinner (CAR), Kyle Clifford (LAK) ou Tyler Seguin (BOS) soient rendus disponibles compte tenu de leurs performances actuelles... Le seul joueur NHL qui sera peut-être libéré est Brayden Schenn (LAK) qui a été renvoyé en junior après quelques matchs NHL et AHL. Le camp a lieu du 12 au 15 décembre à Toronto.

Défenseurs

Dans ces conditions, on ne retrouve que 3 joueurs médaillés d'argent lors de la dernière édition, tous en défense. Jared Cowen (Spokane/OTT), Calvin de Haan (Oshawa/NYI) et Ryan Ellis (Windsor/NSH) sont quasiment certains de leur place, afin d'apporter leur expérience. C'est surtout vrai d'Ellis : le défenseur offensif jouera son 3e mondial et reste sur 2 coupes Mémorial avec Windsor.

Le reste de la défense comporte un savant mélange de physique et de technique. On trouve plusieurs premiers choix de draft, menés par le puissant Erik Gudbranson (Kingston/FLO), Brandon Gormley (Moncton/PHX), le grand Dylan Olsen (Minnesota/CHI), le mobile Mark Pysyk (Edmonton/BUF) ou l'offensif Simon Després (Saint John/PIT). Gormley est très incertain car blessé au genou. Olsen est le seul arrière évoluant dans le championnat universitaire américain. Tous ces premiers choix sont de grands gabarits, solides et difficiles à bouger, et ont tous bien figuré dans leurs camps NHL en septembre, avant d'enchainer par des saisons intéressantes. On peut en dire autant de l'imposant Brayden McNabb (Kootenay/BUF), séduisant au camp des Sabres.

Le côté offensif des arrières sera donc partagé, outre Ellis et Després, entre les petits gabarits de Tyson Barrie, défenseur de l'année en ligue de l'Ouest (Kelowna/COL) et des deux plus jeunes, Ryan Murphy (Kitchener/2011) et Ryan Murray (Everett/2012) éligibles pour les prochaines drafts. Si Murray parait trop jeune pour s'imposer - encore que Ellis avait gagné un rôle de spécialiste de jeu de puissance il y a 2 ans au même âge - Murphy, très convoité pour juin prochain, possède une réelle chance de faire l'équipe.

Les 7 favoris :
Cowen, de Haan, Ellis, Gudbranson, Pysik, Barrie, Murphy.

Gardiens

4 gardiens pour 2 places, la lutte sera difficile. Mais à première vue, il y aura surtout bagarre pour le poste de remplaçant. Le Québécois Olivier Roy (Acadie-Bathurst/EDM) est en effet le grandissime favori. Le plus âgé de la liste, il a surtout très nettement dominé le camp de pré-sélection cet été et il serait surprenant de le voir manquer le bon wagon, en dépit d'un début de saison moins flamboyant.

Derrière, c'est un peu la bouteille à l'encre. JP Anderson (Mississauga/SJ), qui a signé avec San Jose en agent libre, est époustouflant en ligue de l'Ontario cette saison, survolant la ligue. Il a l'avantage d'être bien connu de l'entraineur en chef, puisque Dave Cameron est son entraineur à Mississauga. La concurrence viendra de Calvin Pickard (Seattle/COL), aux statistiques impressionnantes cette saison, et du solide premier choix Mark Visentin (Niagara/PHX). Le Canada devrait être bien loti dans les cages une nouvelle fois cette saison, ainsi que l'année prochaine puisque les trois concurrents de Roy sont tous nés en 1992.

Les 2 favoris :
Roy, Anderson.

Attaquants

23 noms pour 11 à 13 places, et aucun favori réel : la compétition promet d'être farouche en attaque.

Dans le rôle des pivots passeurs, le Canada aura sans doute du mal à se passer de Ryan Johansen (Portland/CBJ), 4e choix surprise de la dernière draft. Grand gabarit passeur dans la lignée d'un Joe Thornton, Johansen n'a que peu de concurrence dans ce domaine. Seul Ryan Nugent-Hopkins (Red Deer/2011) possède son profil. Le grand espoir 2011 sera particulièrement surveillé par les recruteurs.

Pour la finition, on peut penser à Carter Ashton (Regina/TB), un grand gabarit difficile à bouger, au sniper Brett Connolly (Prince George/TB), longtemps blessé la saison dernière mais à la production élevée cette saison, ou encore à Louis Leblanc (Montreal/MTL), petit gabarit rapide et déjà favori du public québécois.

Autres candidats venus du Québec, le favori de la prochaine draft, Sean Couturier (Drummondville/2011) et le surprenant Michaël Bournival (Shawinigan/MTL), acquis par Montreal depuis Colorado, pourraient rejoindre Leblanc sur une ligne francophone.

A ces candidats s'ajoutent plusieurs joueurs sélectionnés au premier tour des dernières drafts, comme Joey Hishon (Owen Sound/COL), Quinton Howden (Mosse Jaw/FLO), le rapide Jaden Schwartz (Colorado/STL) ou encore Riley Sheahan (Notre Dame/DET).

On s'attend cependant à une équipe de "travailleurs de l'ombre", emmenée par exemple par Zack Kassian (Windsor/BUF), imposant gabarit, teigneux, combinaison d'agressivité et de finisseur. Il a de grandes chances de faire l'équipe, tout comme Marcus Foligno (Sudbury/BUF), qui, s'il n'a pas de grand talent offensif, est sans doute l'attaquant aux qualités défensives les plus marquantes de la pré-sélection.

Autre teigneux, Brad Ross (Portland/TOR) pourrait profiter de sa familiarité avec Johansen pour surprendre son monde. Les finisseurs comme Garrett Wilson (Owen Sound) ou les passeurs physiques comme Casey Cizikas (Mississauga/NYI) ont également leur chance.

Autre candidat notable, Brandon Pirri (Rocford/CHI) possède la particularité d'évoluer déjà dans les rangs professionnels, en AHL, et d'avoir même débuté en NHL cette saison. Une expérience qui devrait lui faire gagner sa place.

Enfin, les autres prétendants paraissent avoir moins de chances. Cody Eakin (Swift Current/WSH) pourrait jouer un joli rôle offensif. Le petit gabarit de Brendan Gallagher (Vancouver/MTL) également, lui qui compte parmi les meilleurs marqueurs de l'ouest depuis 2 ans. En revanche, Curtis Hamilton (Saskatoon/EDM), Reilly Smith (Miami/DAL) et Linden Vey (Medicine Hat/LAK) sont clairement des joueurs de second plan aux chances réduites, qui devront montrer des qualités d'abnégation pour voler une place en 4e ligne.

Les favoris :
Couturier - Leblanc - Bournival
Howden - Johansen - Ashton
Eakin - Nugent-Hopkins - Connolly
Foligno - Pirri - Kassian
Cizikas

Dernière minute (15 décembre)

Brayden Schenn a finalement été libéré par les Kings et renvoyé en junior : l'attaquant est désormais le seul à disposer d'une expérience au mondial junior et sera donc assurément du voyage.

Brandon Gormley forfait, c'est Jesse Blacker (TOR) qui l'a remplacé. Le défenseur d'Owen Sound a cependant fait partie des 9 premiers "coupés" de l'équipe, en compagnie de ses deux équipiers de club, Joey Hishon et Garrett Wilson.

Pas de surprises pour les 6 autres noms : Brendan Gallagher et son petit gabarit n'a pas réussi à percer le top-6. Pas mieux pour Ryan Howse, Linden Vey et Brad Ross, ainsi que l'universitaire Reilly Smith. Brayden McNabb est le seul défenseur éliminé ce premier jour.