France - Italie (match international à Montpellier)

AMAR_Baptiste-100511-598

Montpellier accueille pour la première fois de son histoire l'équipe de France. Après une bonne prestation contre la Suisse mais une défaite, elle devait confirmer en battant une équipe d'Italie qu'elle a boutée hors de l'élite mondiale l'an passé et qui se présente largement rajeunie. Cornacchia teste le réservoir en alignant trois débutants inattendus en défense, Ambrosi, Bregenzer et Gorza.

Le gardien français Ronan Quemener joue pour sa part son deuxième match international après son succès aux tirs au but en Pologne, et il commence mal avec un tir en angle fermé de Luca Felicetti qui se présentait seul face à lui. 

Trente secondes plus tard, Jérémie Romand est expulsé pour avoir chargé contre la bande le jeune Andrea Gorza, évacué sur civière avec une minerve. Sale soirée en perspective ? Les Français tuent cependant les cinq minutes d'infériorité. La meilleure occasion est pour l'oriundo débutant Luciano Aquino, qui ne profite pas d'un tir de Iannone ralenti par un défenseur pour mettre le palet au fond.

Peu après le retour au complet, les Bleus égalisent par un tir à bout portant de Loïc Lampérier, qui fait un bon match sur la quatrième ligne avec les jeunes Julien Albert et Nicolas Arrossamena, rappelés après les petites blessures de Yorick Treille et Julien Desrosiers lors du match de Grenoble.

L'équipe de France prend peu à peu le dessus sur son adversaire en deuxième période. Kévin Hecquefeuille envoie sur la transversale, avant de marquer pour de bon le but de l'avantage sur une contre-attaque lancée par la première ligne.

Au moment où l'Italie recommence à se créer des occasions, à dix minutes de la fin, elle concède deux pénalités sur la même action. L'arbitre a le bras levé pour une faute de Iannone quand Ambrosi accroche Gras à la ligne bleue. Dave Henderson appelle son temps mort et donne ses consignes pour la supériorité numérique à 5 contre 3. Une passe de Baptiste Amar est alors reprise par Laurent Meunier pour le 3-1. Végapolis fait la ola et fête la victoire. Trop tôt ? L'Italie sort son gardien et réduit la marque par Iannone au rebond d'un tir d'Egger. Petite incertitude... jusqu'au dernier but en cage vide de Meunier.

Le premier match international organisé à Montpellier se solde donc par une victoire. À Marseille de faire aussi bien demain. Les jeunes défenseurs italiens comme Roland Hofer et Andrea Ambrosi auront quand même fait une bonne impression.

 

France - Italie 4-2 (1-1, 1-0, 2-1)
Vendredi 17 décembre 2010 à 20h30 à Végapolis, Montpellier.
Arbitrage de Jimmy Bergamelli et Alexandre Bourreau (FRA) assisté de Mathieu Loos et Jérémy Rauline (FRA).
Pénalités : France 29' (27', 0', 2') ; Italie 18' (4', 6', 8').
Tirs : France 25 (5, 6, 14) ; Italie 27 (11, 12, 4).

Évolution du score :
0-1 à 05'02" : L. Felicetti assisté de L. Aquino et Iannone
1-1 à 10'55" : Loic Lamperier assisté d'Albert
2-1 à 28'03" : Hecquefeuille assisté de S. Da Costa et T. Da Costa
3-1 à 52'40" : Meunier assisté d'Amar et S. Da Costa (double sup. num.)
3-2 à 59'04" : Iannone
4-2 à 59'32" : Meunier assisté de Bachet (cage vide)


France

Gardien : Ronan Quemener.

Défenseurs : Baptiste Amar (A, +2) - Yohann Auvitu (+2) ; Kevin Hecquefeuille (2') - Vincent Bachet (A, +1) ; Thomas Roussel (-1, 2') - Maxime Moisand (-1) ; Teddy Trabichet.

Attaquants : Stéphane Da Costa - Laurent Meunier (C, +1) - Teddy Da Costa ; Damien Raux - Laurent Gras (+1) - Sacha Treille ; Erwan Pain - Édouard Dufournet - Mathieu Le Blond ; Nicolas Arrossamena - Loïc Lampérier - Julien Albert ; Jérémie Romand (5'+20').

Remplaçant : Fabrice Lhenry (G).

Italie

Gardien : Thomas Tragust [sorti à 58'35"].

Défenseurs : Matt De Marchi (2') - Roland Hofer ; Stefano Marchetti - Andrea Ambrosi (4') ; Benjamin Bregenzer - Armin Hofer (-2) ; Andrea Gorza [blessé à 5'29"].

Attaquants : Ryan Watson - Alexander Egger (A) - Marco Insam ; Luciano Aquino (2') - Pat Iannone (A, 4') - Luca Felicetti ; Simon Kostner (2') - Thomas Pichler - Tommaso Traversa ; Diego Iori (-1, 2') - Manuel de Toni (C, -1, 2') - Federico Benetti (-1) ; Rudi Locatin.

Remplaçant : Gianfilippo Pavone (G).