Russie - Finlande (Euro Hockey Tour 2)

Les Russes dans les vieilles marmites

RadulovAleksandrL'année 2010 restera un mauvais souvenir pour la Russie. Elle a vu s'effondrer son rêve olympique et perdu son titre de championne du monde. Mais au moins aura-t-elle gagné un tournoi cette année. La Finlande lui avait enlevé la coupe Pervaïa Kanal (coupe de la première chaîne), mais cette année elle n'aura fait que de la figuration. Les Russes remportent donc leur traditionnel rendez-vous moscovite de décembre pour la sixième fois en sept ans, et ce succès a la saveur de ceux d'antan car ils ont eu le temps d'oublier le goût de la victoire après tant de déceptions. Leur première place a été acquise avant même la dernière journée, mais il reste encore un peu de spectacle à offrir à leur public.

La Finlande ne compte pas se laisser faire et porte le danger la première avec les énergiques Mikko Lehtonen et Leo Komarov. Deux pénalités la mettent cependant vite en position de subir. Lors de la première supériorité numérique russe, Iiro Tarkkoi capte le tir de Kaïgorodov dans sa mitaine d'attrape après une superbe passe du revers de derrière la cage de Danis Zaripov. La seconde pénalité finlandaise est aussi tuée, mais cinq secondes plus tard, Aleksandr Radulov réussit une feinte somptueuse face à Ville Uusitalo en entrée de zone. L'ancien défenseur de Brest finit sur la glace face à tant de virtuosité technique. Le palet, lui, finit en lucarne (1-0, 10'49").

Les bleus continuent de prendre leurs chances dans toutes les positions. Un tir dans un angle impossible de Juha-Pekka Hytönen tape dans la botte de Koshechkin et provoque ainsi une situation chaude dans l'axe. Marjämaki et Hytönen sont pris par la défense au rebond, mais pas Mika Pyörälä qui arrive discrètement au poteau droit pour envoyer le palet au fond (1-1, 15'59").

Marjamäki se fait sanctionner à la sirène pour une crosse haute. À la seconde où la pénalité se termine, Tarkki concède un but faible sur une reprise dans le cercle droit de Kaïgorodov qui lui passe entre les jambières (2-1, 22'00"). Trente secondes après un cinglage d'Afinogenov, un palet est sorti de la glace par Kaïgorodov. Cela donne une minute et demie à 5 contre 3 à la Finlande. Elle n'en profite pas malgré un gros slap du défenseur vétéran Jan Latvala dans le cercle gauche, Koshechkin parvenant à couvrir son poteau. C'était le tournant de la partie.

Ce qui réussit le mieux à la Russie, c'est toujours son jeu de passes. Le défenseur Aleksei Emelin s'essaie d'abord au lancer, mais en récupérant le rebond, il déclenche une action d'école avec passe transversale vers Denis Kulyash côté gauche pour remise dans l'axe à Gennadi Churilov qui conclut avec précision (3-1). Du hockey total avec participation des défenseurs à l'offensive ! Une minute plus tard, en voyant les Finlandais changer de lignes à un mauvais moment, Aleksandr Guskov trouve une longue passe vers Radulov qui n'a plus qu'à offrir le but à Mozyakin dans un 2 contre 1 de salon (4-1, 33'22").

MOROZOV_Alexei-2009-7443Deux nouvelles prisons, un surnombre et un cinglage de Marjamäki, achèvent les Finlandais. La passe dans le trafic de Morozov n'est pas sûre d'arriver au second poteau, mais avec un peu de réussite, elle est déviée par le patin du malheureux Oskari Korpikari. Un bon lancer bleue d'Emelin à mi-hauteur côté plaque porte le score à 6-1.

Tarkki est sorti à la pause au profit d'Eero Kilpeläinen, qui peut ainsi se racheter de ses deux bourdes d'hier au troisième tiers-temps. Cette deuxième sélection se passe bien mieux, il garde sa cage inviolée face à des Russes qui cherchent le jeu parfait pour régaler les spectateurs sans y mettre un immense effort. Jalasvaara et Grigorenko se font exclure après une bagarre, et après une pénalité de Galimov pour coup de coude, Markus Nordlund marque son premier but international à 4 contre 3. Score final, 6-2.

Les Russes se sont livrés à une démonstration de hockey, mais en comptant plus sur leurs qualités traditionnelles que sur les nouveaux systèmes que les sélectionneurs souhaitaient mettre en place. Sur le plan individuel, c'est aussi dans les vieilles marmites que l'on fait les meilleures soupes. Aleksandr Radulov est revenu à son meilleur niveau, combinant intelligence de jeu, rythme et technique. Le duo Zaripov-Morozov est aussi de retour, et il semble avoir trouvé un centre à la hauteur sur le plan créatif : Aleksei Kaïgorodov n'avait plus été appelé en équipe nationale ces trois dernières années, mais cette saison Bykov fait confiance au centre de Magnitogorsk en le plaçant en première ligne.

Désignés joueurs du match : Aleksandr Radulov pour la Russie et Mika Pyörälä pour la Finlande.

Commentaires d'après-match

Vyacheslav Bykov (entraîneur de la Russie) : "La première période était floue. Il a fallu parler sérieusement à la pause, car on ne peut pas jouer ainsi chez soi dans une si grande patinoire bondée. Après avoir résisté à 3 contre 5, les gars ont commencé à jouer le hockey que l'on attend d'eux. Nous ne sommes pas euphoriques, nous avons encore beaucoup de travail. Nous avons essayé d'expliquer à l'équipe ce à quoi nous voulons parvenir : un jeu discipliné avec des rotations courtes à forte intensité. Nous en sommes loin. [...] Nous voulions déjà tester cette ligne (Zaripov-Kaïgorodov-Morozov) lors de la manche finlandaise de l'Euro Hockey Tour, mais la blessure de Zaripov nous en avait empêchés. Nous avons vu que les joueurs eux-mêmes aiment cette configuration. Il est très difficile de trouver des partenaires à Radulov, parce que son énergie est différente des autres joueurs. La recherche continue."

Jukka Jalonen (entraîneur de la Finlande) : "Nous avons une très bonne chance d'égaliser à 2-2 à cinq contre trois. Ne pas avoir réussi à le faire a paralysé un peu notre jeu. Ensuite la Russie a dominé et marqué des buts cruciaux. Nous avons commis des erreurs qu'elle a exploitées. À ce niveau, on ne peut pas se permettre autant d'erreurs, surtout contre les Russes chez eux. C'est dommage, parce que nous étions bien dans le match et que les joueurs étaient prêts. Le tournoi aurait pu être différent si nous avions été plus efficaces en supériorité numérique. C'est le secteur qui a posé problème, et cela nous a sans doute affectés psychologiquement. [...] L'unique but de l'Euro Hockey Tour n'est pas de gagner, cela consiste aussi à tester des joueurs. Cela montre qui est capable de jouer à ce niveau et les points à développer. La Russie présente presque toujours la même équipe. Notre philosophie est différente, et nous la poursuivrons certainement dans le futur."

 

Russie - Finlande 6-2 (1-1, 5-0, 0-1)
Dimanche 19 décembre 2010 à 14h00 à l'Arena Khodynka "Megasport" de Moscou. 14000 spectateurs.
Arbitrage de Milan Minar et Martin Frano (TCH) assistés de Sergei Shelyanin et Dmitri Sivov (RUS).
Pénalités : Russie 39' (2', 8', 4'+5'+20') ; Finlande 41' (6', 6', 4'+5'+20').
Tirs : Russie 30 (7, 15, 8) ; Finlande 27 (11, 10, 6).
Évolution du score :
1-0 à 10'49" : Radulov assisté de Korneev et Grebeshkov
1-1 à 15'59" : Pyörälä assisté de Hytönen et Marjamäki
2-1 à 22'00" : Kaïgorodov assisté de Zaripov et Morozov (sup. num.)
3-1 à 32'22" : Churilov assisté de Kulyash et Emelin
4-1 à 33'32" : Mozyakin assisté de Radulov et Guskov
5-1 à 38'06" : Morozov assisté de Kaïgorodov (sup. num.)
6-1 à 39'23" : Churilov assisté de Biryukov et Emelin (sup. num.)
6-2 à 54'49" : Nordlund assisté de Viitaluoma (sup. num.)


Russie

Gardien : Vassili Koshechkin.

Défenseurs : Nikolaï Belov (+2) - Ilya Nikulin (A, +1) ; Denis Grebeshkov (+1) - Konstantin Korneev (+1) ; Aleksei Emelin (2') - Denis Kulyash ; Evgeni Biryukov - Aleksandr Guskov (+2, 4').

Attaquants : Danis Zaripov (+1) - Aleksei Kaïgorodov (+2, 2') - Aleksei Morozov (C, +1) ; Aleksandr Radulov (A, +2, 2') - Igor Grigorenko (+1, 5'+20') - Sergei Mozyakin (+2) ; Enver Lisin (-1) - Konstantin Gorovikov (-1) - Maksim Afinogenov (-1, 2') ; Aleksandr Kalyanin - Gennadi Churilov (+1) - Aleksandr Galimov (+1, 2').

Remplaçant : Konstantin Barulin (G).

Finlande (2' pour surnombre)

Gardien : Iiro Tarkki puis Eero Kilpeläinen à 40'00".

Défenseurs : Markus Nordlund (-1) - Juuso Hietanen ; Janne Jalasvaara (5'+20') - Jere Karalahti (C, -2, 2') ; Jan Latvala (-1) - Ville Uusitalo (-2, 2') ; Oskari Korpikari (+1, 2') - Topi Jaakola (-1).

Attaquants : Masi Marjamäki (-1, 6') - Ville Viitaluoma (-1) - Mika Pyörälä (A, -1, 2') ; Janne Lahti (-1) - Perttu Lindgren - Mikko Lehtonen ; Leo Komarov (-2, 2') - Juha-Pekka Hytönen (A, -1) - Ossi Louhivaara (-1) ; Jerry Ahtola (-1) - Petteri Wirtanen - Antti Tyrväinen.

Absent : Janne Pesonen (genou).