Danemark – Slovaquie (Arosa Challenge, match pour la 3e place)

Adam_LapsanskyC'est en cette année 2010 que les Danois se sont fait une place sur la scène internationale en se hissant jusqu'aux quarts-de-finale des championnats du monde organisés en Allemagne. Loin d'être attendus à pareille fête, ils avaient été la sensation de la compétition en faisant preuve d'une intéressante créativité de jeu dont le paroxysme avait été atteint contre la Slovaquie, humiliée 6-0 par les « Vikings ».

Les deux équipes se retrouvent pour une place sur le podium de l'Arosa Challenge. Les Danois ne peuvent pas compter cette fois-ci sur leurs talents évoluant outre-Atlantique (Philip Larsen, Frans Nielsen, Lars Eller ou Peter Regin) et la défaite sans bavure encaissée la veille contre le pays hôte laisse entrevoir une partie bien plus dispustée face à des Slovaques qui, même s'ils se cherchent encore et toujours, ont des qualités certaines à faire valoir.

Ces derniers soutiennent d'entrée la comparaison avec les Scandinaves et le jeu s'effectue sur un rythme soutenu. Les Danois ont toutefois moins d'aisance que leurs adversaires du jour à porter la rondelle en zone d'attaque mais ce sont eux, suite à un power-play provoqué par Ladislav Nagy, qui ouvrent la marque ; Stefan Lassen décoche un tir depuis la « bleue » que Rastislav Staňa ne peut intercepter (1-0, 8'45''). Comme la veille face aux Biélorusses, les ouailles de Glen Hanlon affichent de belles intentions offensives mais ne maîtrisent pas la finition de leurs actions. Pas même lorsqu'ils évoluent en supériorité pendant quatre des dix dernières minutes avant le premier break.

Les Slovaques égalisent en surnombre par Adam Lapšanský moins de cinq minutes après la reprise. Le jeune attaquant de Poprad voit sa première tentative depuis le cercle repoussée par le poteau mais deux de ses camarades lui remettent le palet au bout de la crosse. D'une frappe tout aussi volontaire mais plus précise, il inscrit là son premier but chez les seniors nationaux (1-1, 24'51). Juraj Mikúš donne l'avantage aux siens (1-2, 33'17) mais les Danois ne lâchent cependant pas le morceau ; profitant d'un nouveau surnombre, ils reviennent aux basques des Slovaques par Morten Madsen à... quatre secondes du second souffle (2-2, 39'56). Les Slovaques avaient auparavant gaspillé deux nouvelles supériorités.

Tout reste à faire au moment où les deux formations reviennent en découdre. Les Slovaques ont tiré plus souvent mais ont manqué de réalisme à l'inverse de la bande à Per Bäckman. Marek Bartánus puis Michal Macho (2-4, 54'27) trouvent finalement la faille mais le filou de Morten Green entretient le suspens à moins de cent secondes du gong. Réponse du berger à la bergère, Bartánus s'empresse de valider la troisième place de l'Arosa Challenge en signant sa deuxième réalisation de la soirée (3-5, 59'14).

Trop souvent brouillonne cette année, la formation des Tatras est parvenue face au Danemark à gommer une partie de ses habituelles imperfections pour glaner son plus large succès de la saison. Et, surtout, à effacer le traumatisme de la fessée de Cologne.

Commentaire d'après-match

Ľubomír Pokovič (sélectionneur-adjoint de la Slovaquie) : « La victoire nous réjouit évidemment, et aussi le fait d'avoir inscrit cinq buts. On aurait pu en mettre plus car on a eu beaucoup d'occasions soit devant des cages vides soit par de belles frappes. Cela n'a pas été un succès simple à obtenir car les Danois ont été très efficaces. »

 

Danemark – Slovaquie 3-5 (1-0, 1-2, 1-3)
Samedi 18 décembre 2010 à 16h00 au Sportzentrum de Herisau.
Arbitrage de Didier Massy et Daniel Stricker (SUI) assistés de Nicolas Fluri et Daniel Zosso (SUI).
Pénalités : Danemark 12' (6', 6', 0') ; Slovaquie 8' (4', 2', 2')
Tirs : Danemark 21 (7, 9, 5) ; Slovaquie 31 (10, 7, 14)

Evolution du score :
1-0 à 08'45'' : S. Lassen assisté de Green et Nielsen (sup. num.)
1-1 à 24'51'' : Lapšanský assisté de Stehlík et Sersen (sup. num.)
1-2 à 33'17'' : J. Mikúš
2-2 à 39'56'' : Madsen assisté de Green et Starkov (sup. num.)
2-3 à 45'11'' : Bartánus assisté de Švarný
2-4 à 54'27'' : Macho assisté de Dravecký
3-4 à 58'42'' : Green assisté de Madsen et S. Lassen (sup. num.)
3-5 à 59'14'' : Bartánus assisté de Dravecký et J. Mikúš

 

Danemark (2' pour surnombre)

Gardien : Frederik Andersen [59'30''].

Défenseurs : Daniel Nielsen (A, -2) – Stefan Lassen (-1) ; Mads Bodker (-2) – Philip Hersby (2'+2', -2) ; Kasper Jensen (2') – Michael Eksesen.

Attaquants : Morten Green (C, 2', -2) – Kirill Starkov (-1) – Morten Madsen (A, -2) ; Kasper Degn – Thor Dresler (2') – Morten Poulsen ; Gunnarsson Olafur (-2) – Jesper Jensen (-3) – Lie Morten (-1) ; Frederik Storm – Lasse Lassen (-2) – Andreasen Morten (-1) ; Boll Thomas. 

Remplaçant : Patrick Galbraith (G).

Slovaquie

Gardien : Rastislav Staňa.

Défenseurs : Ivan Baranka (C) – Peter Mikuš ; Michal Sersen (+4) – Richard Stehlík (+3) ; Ivan Švarný (+1) – Ján Brejčák (2', +1) ; Radek Deyl.

Attaquants : Rudolf Huna (A) – Ladislav Nagy (A, 2'+2') – Marek Zagrapan ; Juraj Mikúš (+3) – Marek Bartánus (+3) – Adam Lapšanský (+1) ; Vladimír Dravecký (+2) – Michal Macho (+1) – Vladislav Baláž (+1) ; Rastislav Dej – Richard Huna – Róbert Huna (2') ; Libor Hudáček.

Remplaçant : Július Hudáček (G).