Angers - Neuilly-sur-Marne (Coupe de France, quart de finale)

Angers au rendez-vous

2010-12-22-Angers-NeuillyFait assez rare dans le Maine-et-Loire, la neige avait donné rendez-vous aux Angevins ce mercredi 22 décembre. Les conséquences de ces intempéries pour ce match sont doubles : une affluence moyenne (environ 800 personnes) et des arbitres bloqués temporairement dans le TGV... La rencontre, initialement prévue à 20h30, a été repoussée à 21h00.

Les Nocéens se présentent au complet sur le glaçon du Haras. Pour les Angevins, ce n'est pas la même chanson. Brian Henderson, Antonin Manavian et Lucas Normandon manquent à l'appel. À noter l'alignement chez les Ducs de Brice Chauvel, ce qui est une première depuis son arrivée sur les bords de Maine.

Les protégés de Martin Lacroix décident de mettre de l'intensité. Les Bisons, surpris par ce début de match, se font sanctionner moins de deux minutes après le coup d'envoi. La première supériorité angevine ne sera pas de tout repos pour Kevin Desfossés, le portier visiteur. Un tir de la bleue de Lauri Lahesalu est freiné tant bien que mal par le cerbère visiteur et la palet file tranquillement se coller contre son poteau gauche (3'). Aucun attaquant angevin n'est assez prompt pour pousser la rondelle, et Sébastien Dermigny sauve les siens en catastrophe.

2010-12-22-Angers-Neuilly2Les Nocéens subissent nettement cette première infériorité et Michael Irani voit son puissant shoot ras glace frapper le poteau gauche du chanceux Kévin Desfossés (4'). La pénalité se termine mais les Ducs maintiennent une pression constante. Thiery Poudrier est à deux doigts de donner l'avantage aux siens, mais son tir de la gauche trouve... le poteau droit des Bisons (5'). Trois poteaux en cinq minutes pour des Angevins déterminés. Kevin Desfossés, conscient de la chance qu'il a eu sur ces actions, préfère en sourire avec ses défenseurs.

Et ce que le public angevin redoutait arrive. À trop dominer, son équipe se fait surprendre en contre. L'excellent Juho-Tuomas Appel s'infiltre côté gauche avant de faire une passe millimétrée à Grant Goeckner-Zoeller qui arrive plein axe ; son lancer direct finit dans la lucarne gauche de Peter Aubry, complètement masqué (0-1, 06'21"). Un tir cadré, un but... Un réalisme impressionnant pour les hommes de Franck Spinozzi. Les quelques 50 supporters nocéens n'en croient pas leurs yeux et fêtent dignement ce but de leurs protégés. Angers, quelque peu décontenancé, perd un petit peu ses nerfs et se retrouve pénalisé. L'infériorité qui en découle est superbement maîtrisée par des Ducs qui ne laissent que des miettes à leurs adversaires.

2010-12-22-Angers-Neuilly4Les débats s'équilibrent et les Angevins vont revenir dans la partie sur un fait de jeu assez anodin. Juho Jokinen passe la moitié de terrain et envoie tranquillement le palet sur la cage de Kevin Desfossés pour changer de ligne. Le gardien canadien s'apprête à recevoir sereinement le palet mais celui-ci – à cause d'un rebond capricieux – file au-dessus de son épaule droite pour finir tranquillement dans son but (1-1, 09'25"). Incroyable but casquette !

La seconde moitié de ce tiers est toujours à l'avantage des locaux mais ni Tomas Baluch (14'), ni Pierre-Luc Laprise (15') ne trouvent le chemin des filets. La faute à un Kevin Desfossés avide de rattraper sa bévue. Marc Belanger, le nouvel homme providentiel des Ducs loupe même par deux fois des cages vides (13' et 18'). Côté visiteur, les montées pleines d'à-propos de ce diable de Juho-Tuomas Appel donnent quelques frayeurs aux Angevins, sans pour autant inquiéter Peter Aubry. Les statistiques parlent d'elles-mêmes sur ce premier tiers : 14 tirs cadrés pour Angers contre 3 à Neuilly-sur-Marne.

Le deuxième tiers reprend sur des bases plus physiques. Chaque équipe se rend coup pour coup sans que cela n'interpelle outre mesure Savice Fabre, l'arbitre de la rencontre. Les sanctions ne sont que trop rares malgré les quelques charges incorrectes de Per Braxenholm, Michael Irani chez les locaux ou Jesse Gauthier-Lebreton chez les visiteurs. Les Angevins conservent la maîtrise du palet, mais les actions sont moins fluides et le jeu moins léché qu'en première période. Quelques lancers de Marc Belanger (24') et Tomas Baluch (26' et 27') ne font pas évoluer le score. Les quelques contres, rondement menés par les Bisons, donnent du travail à Peter Aubry ; notamment sur un tir de la bleue de Jozef Wagenhoffer (29').

2010-12-22-Angers-Neuilly3En situation de supériorité numérique, Jonathan Bellemare redonne l'avantage aux siens. Bien servi par Lauri Lahesalu, le capitaine angevin – dos au but à trois mètres de la cage – place la rondelle d'un subtil revers dans la lucarne gauche de Kevin Desfossés qui ne s'y attendait pas (2-1, 35'57"). Plus rien ne sera marqué dans ce tiers mais les contacts sont de plus en plus rudes.

Le début du troisième tiers reprend sur les mêmes bases, toujours sous le signe du physique. Beaucoup de fautes et de provocations non sifflées par Savice Fabre. Le salut vient – comme souvent cette saison – de Marc Belanger. Ce dernier inscrit deux buts en moins de quatre minutes et clôt définitivement le suspense. Deux buts quasiment similaires puisque marqués au même endroit, à droite de la cage de Kevin Desfossés dans un angle assez fermé. Le premier tir passe entre les bottes du cerbère visiteur, qui est loin d'être irréprochable (3-1, 41'08"). Le second tir est tellement puissant que le dernier rempart nocéen ne peut que le dévier de la palette dans sa lucarne droite (4-1, 44'31").

C'est alors que Savice Fabre commence à distribuer les pénalités. Des sanctions parfois justifiées, souvent incompréhensibles. Les joueurs et entraîneurs des deux camps sont assez dubitatifs sur les décisions arbitrales. La réduction du score de la part de Neuilly-sur-Marne à moins de huit minutes de la fin est assez anecdotique mais a le mérite d'être bien construite. Anthony Pittarelli, sur le côté droit, centre au cordeau pour Steven Cacciotti qui place le puck entre les bottes de Peter Aubry (4-2, 52'11"). Les pénalités continuent et, alors que son équipe est en infériorité, Franck Spinozzi décide de sortir son gardien. Une aubaine pour Pierre-Luc Laprise qui conclue la soirée d'un but en cage vide (5-2, 59'01").

Un beau match de coupe, remporté logiquement par Angers. Néanmoins, l'équipe de Neuilly-sur-Marne n'a pas démérité et a donné du fil à retordre aux Ducs grâce à de belles individualités (Juho-Tuomas Appel et  Grant Goeckner-Zoeller notamment). Nul doute que cette équipe est un sérieux prétendant à la montée en Ligue Magnus.

Étoiles du match : *** Marc Belanger (Angers), ** Juho-Tuomas Appel (Neuilly-sur-Marne), * Simon Lacroix (Angers).

 

Angers - Neuilly-sur-Marne 5-2 (1-1, 1-0, 3-1)
Mercredi 22 décembre 2010 à 21h00 à la patinoire du Haras. 800 spectateurs.
Arbitrage de Savice Fabre assisté de Pierre Dehaen et Jérémy Rauline.
Pénalités : Angers 28' (4', 4'+10', 10') ; Neuilly-sur-Marne 24' (4', 4', 6'+10').
Évolution du score :
0-1 à 06'21" : Goeckner- Zoeller assisté de Appel
1-1 à 09'25" : Jokinen
2-1 à 35'57" : Bellemare assisté de Lahesalu et Fortier (sup. num.)
3-1 à 41'08" : Belanger assisté de Bellemare
4-1 à 44'31" : Belanger assisté de Fortier et Irani
4-2 à 52'11" : Cacciotti assisté de Pittarelli
5-2 à 59'01" : Laprise assisté de Belanger