Suisse - Bélarus (Arosa Challenge, finale)

Andrei_MIKHALEV_Belarus_-_2009-7468Qui se mettra autour du coup les écharpes bleues remises aux vainqueurs de l'Arosa Challenge ? Un cadeau tout à fait de saison, puisque la température descend à -10°C à Herisau, sous de sévères chutes de neige. Les Biélorusses pourraient presque se croire chez eux à Minsk !

La Suisse est donc prévenue. Elle a remporté sans forcer sa demi-finale contre le Danemark, mais si elle veut remporter son tournoi, il va lui falloir battre un adversaire bien plus fort. Des titulaires indiscutables comme Mezin ou Kalyuzhny ont été laissés à la maison, mais pour le reste, le Bélarus a cette fois rassemblé ses joueurs de KHL, hormis le jeune Sergei Ostapchuk, convoqué une fois de plus en vain... Ce joueur formé à Novopolotsk a été "volé" très jeune par le Lokomotiv Yaroslavl, qui a convaincu ses parents de changer de nationalité pour qu'il puisse évoluer comme russe et non étranger, comme cela était arrivé à bien des joueurs ukrainiens... Ostapchuk est passé par toutes les sélections de jeunes de la Russie, mais a été interdit de jouer au Mondial junior. Le Bélarus parviendra-t-il à le récupérer ? Sa fédération ne veut pas abandonner le combat.

Pour l'instant, il faut faire sans. Et les Biélorusses y parviennent très bien. Leur capitaine Konstantin Koltsov trouve une passe transversale vers Evgeni Kovyrshin démarqué par une défense suisse mal placée. La Suisse égalise assez vite par un rebond de Patrik Bärtschi, mais les visiteurs reprennent l'avantage par Vladimir Denisov, le seul joueur biélorusse à évoluer en... LNA suisse (à Ambrì-Piotta). L'écart aurait même pu passer à deux buts sur un but de Pavlovich, mais celui-ci est annulé parce que Demkov a été poussé sur la cage juste avant. La Suisse peut donc garder confiance avec un seul but de retard... mais elle ne parviendra jamais à le rattraper durablement.

La course-poursuite continue dès la reprise avec une égalisation de Patrik von Gunten, qui tire sur le poteau puis prend son propre rebond. Mais la parité ne dure que quatre minutes. La qualité technique fait la différence : Aleksei Ugarov dribble pendant dix bonnes secondes en zone offensive avant de trouver la passe décisive vers Mikhaïl Stefanovich. Le Bélarus se montre alors au-dessus du lot et domine le jeu.

Pourtant, la Suisse arrive à à égaliser encore une fois, grâce au grand gabarit de Ryan Gardner qui se place devant le gardien pour masquer un tir de Victor Stancescu. Mais elle n'arrive pas à tenir ce score jusqu'à la pause. Aleksandr Kulakov contrôle bien le palet en s'appuyant sur Sergei Drozd, mais voit ensuite son tir bloqué par Von Gunten. Manque de chance pour le défenseur suisse, le palet est renvoyé droit sur Andrei Mikhalev. Le capitaine du Dynamo Minsk, qui devait être dispensé du tournoi mais a été rappelé pour force majeure après les blessures de Razvadovsky, Meleshko et Demagin, se trouve donc au bon endroit au bon moment pour marquer le but vainqueur.

La Suisse, en effet, n'arrivera pas à égaliser une quatrième fois. Elle se fait très pressante dans les vingt dernières minutes, avec un jeu très direct, fondé essentiellement sur des lancers en entrée de zone pour provoquer des rebonds. Mais à aucun moment la réussite ne lui sourit, pas même à Von Gunten qui tire cette fois sur la transversale. Les quinze tirs cadrés sont tous arrêtés par Koval, qui confirme la confiance de son entraîneur après son blanchissage d'hier.

Le jeu biélorusse, qui fait la part belle à la technique et à la conservation du palet, a donc eu raison ce soir du nouveau hockey intensif et orienté verticalement des Suisses de l'ère Simpson, lors de cette première confrontation entre les deux pays depuis le changement d'entraîneur helvétique.

Commentaires d'après-match

Eduard Zankovets (entraîneur du Bélarus) : "En dépit du peu de temps passé ensemble, l'atmosphère était très amicale, dans le vestiaire, à l'entraînement et en match. J'ai aimé la ligne de Drozd. Il a bien joué, et Efimenko a été excellent. Bien qu'il joue dans notre Extraliga, il n'a rien à eu à envier à beaucoup de joueurs de KHL. La paire défensive Filichkin - Usenko s'est aussi montrée au niveau international. En février, nous ne chercherons pas non plus à rassembler la composition optimale avec tous les joueurs de KHL. Peut-être n'y aura-t-il que Koltsov, qui manifeste le désir de venir à tous les regroupements de l'équipe nationale. Nous ajouterons également les actuels absents sur blessure, Meleshko, Demagin et peut-être Kostyuchenok. Plus quelques joueurs du Yunost [ménagés en prévision de la finale de la Coupe Continentale]. Les joueurs des autres clubs d'Extraliga sera à peu près le même. Il ne sert à rien de trop changer, parce que les trêves internationales permettent non seulement de voir les candidats, mais aussi de mettre en place les schémas de jeu. Et si nous voulons les consolider, le turnover ne mène à rien. Certaines des appariements vus ici sont faits pour durer. Les duos Kovyrshin - Koltsov ou Stefanovich - Ugarov peuvent être utilisés dans cette forme aux prochains championnats du monde."

 

Suisse - Bélarus 3-4 (1-2, 2-2, 0-0)
Samedi 18 décembre 2010 à 20h15 au Sportzentrum de Herisau. 2250 spectateurs.
Arbitrage de Lars Brüggemann (ALL) et Nadir Mandioni (SUI) assistés de Roger Arm et Peter Kung (SUI).
Pénalités : Suisse 14' (6', 2', 6') ; Bélarus 12' (6', 2', 4').
Tirs : Suisse 33 (9, 9, 15) ; Bélarus 20 (7, 7, 6).
Évolution du score :
0-1 à 06'54" : Kovyrshin assisté de Koltsov
1-1 à 09'07" : Bärtschi assisté de Domenichelli et Monnet
1-2 à 12'25" : Denisov assisté d'Antonov et Drozd (sup. num.)
2-2 à 20'22" : Von Gunten assisté de Monnet et Blum (sup. num.)
2-3 à 24'19" : Stefanovich assisté d'Ugarov et Denisov
3-3 à 31'35" : Stancescu assisté de Lötscher et Gardner
3-4 à 39'38" : Mikhalev assisté de Kulakov et Drozd


Suisse

Gardien : Daniel Manzato [sorti à 59'20"].

Défenseurs : Mathias Seger (C) - Steve Hirschi (-1) ; Patrick von Gunten (-1, 2') - Eric Blum (-2) ; Philippe Furrer (+1, 2') - Beat Gerber (+1) ; René Back (2') - Jörg Reber.

Attaquants : Matthias Bieber (-1, 2') - Sandy Jeannin (A, 2', -1) - Björn Christen (-1) ; Hnat Domenichelli (-1) - Thibaut Monnet (A, -1, 2') - Patrik Bärtschi (-1) ; Victor Stancescu (+1) - Ryan Gardner (+1) - Kevin Lötscher (+1) ; Corsin Casutt - Andres Ambühl (2') - Daniel Steiner.

Remplaçant : Reto Berra (G). En réserve : Morris Trachsler.

Bélarus

Gardien : Vitali Koval.

Défenseurs : Vladimir Denisov – Andrei Antonov (4') ; Ivan Usenko (A) – Andrei Filichkin (-1) ; Oleg Goroshko – Sergei Sheleg (2') ; Dmitri Korobov (+2, 2') - Andrei Glebov (+1).

Attaquants : Mikhaïl Stefanovich – Aleksei Ugarov (-1, 2') – Andrei Stas (2') ; Andrei Mikhalev (A, +2) – Evgeni Kovyrshin (+1) – Konstantin Koltsov (C, +1) ; Aleksandr Kulakov (+1) – Sergei Drozd – Aleksei Efimenko ; Evgeni Baukin – Aleksandr Pavlovich – Artem Demkov.

Remplaçant : Dmitri Milchakov (G).