Rouen - Chamonix (Ligue Magnus, 15e journée)

YLONEN_Sebastian_100911_351Qualifié mardi dernier pour la finale de Coupe de France, et à quelques jours de partir pour la finale de Coupe Continentale, Rouen voit tous ses voeux exaucés en cette nouvelle année.

Invaincus à domicile, les Dragons ont de quoi impressionner, mais l'entraîneur chamoniard Stéphane Gros ne s'en laisse pas compter : "Bien que Rouen puisse être intouchable lorsqu'ils sont en grande forme, on va jouer pour tenter de faire un coup ! Contrairement aux dernières jourées, on aborde un match sans pression, ce qui est plus simple pour jouer libérés. Après, l'objectif est simple : un engagement de 100 % et les faire déjouer."

Les deux équipes comptent de nombreuses absences, mais Chamonix est comparativement plus affaibli sans ses internationaux Gras et Igier auxquels s'ajoutent Hascoët et Tobiasson-Harris. Rouen est logiquement mieux armé en pouvant toujours faire appel à ses excellents juniors.

François-Pierre Guénette, malgré l'absence de ses compagnons de ligne habituels Thinel et Da Costa, se montre toujours combatif. Il profite de la première pénalité adverse contre l'ex-Dragon Veydarier pour décaler Julien Desrosiers pour une reprise de volée (1-0, 07'39"). La réussite de Rouen, c'est aussi ce jeu de puissance toujours performant, qui a encore frappé.

Mais en deuxième période, les Chamoniards profitent à leur tour, avec une seconde de retard, d'un avantage numérique. Après un travail d'Aimonetto et Lauzon en fond de zone, Alexandre Audibert conclut devant la cage au moment où Guénette sort de la prison (1-1, 26'06"). Un homme s'oppose à la domination normande trop évidente : le gardien Florian Hardy arrête toutes les tentatives de Rouen et pave la voie de la victoire à son équipe.

OLSSON_Jens_100925_180La rencontre bascule quand Sébastian Ylönen, le second gardien rouennais par ailleurs auteur d'un solide match, lâche sa crosse qui fait avorter une attaque chamoniarde. Monsieur Fabre, parfait ce soir, accorde l'inévitable tir de pénalité. Carl Lauzon se charge de le tirer et le meilleur buteur du championnat ajoute encore une unité à son compteur (1-2, 31'40").

Les Rouennais élèveront-ils le rythme au troisième tiers-temps ? Non. Apathiques à l'instar de leur public, ils se créent au contraire de moins en moins d'occasions face à une équipe de Chamonix parfaitement en place défensivement. Les passes ratées s'accumulent et témoignent d'un collectif défaillant. Trop de joueurs semblent en panne, et même les jeunes n'apportent pas de supplément d'enthousiasme.

À deux minutes de la fin, une pénalité de Geffroy peut servir de bouée de sauvetage au RHE. Rodolphe Garnier convoque ses troupes pour un temps mort fin de donner des consignes à six contre quatre et sortir aussitôt son gardien. Mais sur l'engagement, le défenseur offensif suédois Jens Olsson commet son péché mignon avec une passe trop risquée, interceptée par l'adversaire. Alexandre Audibert intercepte et part seul vers les filets déserts pour un doublé personnel (1-3, 58'16").

Lorsque la sirène retentit, le public acclame avec fair-play Chamonix, mais siffle son équipe pour manifester un mécontentement jusqu'ici exprimé par le silence. Le capitaine Carl Mallette, très loin de son niveau technique ce soir au point de manquer les contrôles les plus basiques, accepte mal cette hostilité des supporters et fait signe à ses coéquipiers de rentrer aux vestiaires sans même saluer le public. Seuls quelques-uns comme Guénette osent un geste timide.

C'est la première fissure dans une saison rouennaise au bilan correct malgré un jeu inconstant et perfectible. Perdre contre le onzième n'est jamais accepté à l'île Lacroix. Il est vrai que Chamonix, qui enchaîne sa quatrième victoire consécutive, n'est pas à sa place au classement compte tenu de sa qualité de jeu.

 

Rouen - Chamonix 1-3 (1-0, 0-2, 0-1)
Samedi 8 janvier 2011 à 20h00 à la patinoire de l'île Lacroix. 2654 spectateurs.
Arbitrage de Savice Fabre assisté de Pierre Dehaen et Mathieu Loos.
Pénalités : Rouen 16' (6', 4', 6') ; Chamonix 32' (6', 14', 2'+10').

Évolution du score :
1-0 à 07'39" : Desrosiers assisté de Guénette et Mallette (sup. num.)
1-1 à 26'06" : Audibert assisté d'Aimonetto et Lauzon
1-2 à 31'40" : Lauzon (tir de pénalité)
1-3 à 58'16" : Audibert (inf. num.)


Rouen

Gardien : Sebastian Ylönen [sorti de 58'08" à 58'16"].

Défenseurs : Jens Olsson – David Holmqvist ; Jonathan Janil – Daniel Babka ; Calle Bergström.

Attaquants : Julien Desrosiers – Carl Mallette (C) – Peter Valier ; Anthony Rech – François-Pierre Guénette – Mathieu Brunelle ; Luc Tardif jr – Jonathan Zwikel (A) – Ilpo Salmivirta ; Alexandre Mulle.

Remplaçants : Fabrice Lhenry (G), Raphaël Faure, Léo Paillie-Guillemain. Absents : Cédric Custosse (malade), Juha Alén (épaule), Marc-André Thinel (adducteurs), Teddy Da Costa.

Chamonix

Gardien : Florian Hardy.

Défenseurs : Brent Aaron Patry - Fabien Veydarier ; Anders Torgersson (A) - Damien Torfou ; Simo Pulkki - Maxime Claret-Tournier.

Attaquants : Carl Lauzon - Richard Aimonetto (C) - Alexandre Audibert ; Vincent Kara - Thibault Geffroy - Aram Kevorkian ; Mathieu Seguy, Matthias Terrier.

Remplaçants : Tom Charton (G), Clément Colombin. Absents : Kevin Igier (suspendu), Laurent Gras (poignet), Arnaud Hascoët (au repos pour son épaule douloureuse), Emil Tobiasson-Harris (malade).