Série A : lutte pour les play-offs

Il ne reste plus qu'un seul tour (matches aller seulement) pour terminer la saison régulière et assigner les positions avec lesquelles huit équipes sur neuf auront accès aux tours à élimination directe. Après 32 journées, on peut dire que les prévisions de l'automne ont été respectées : les quatre équipes favorites (Val Pusteria, Renon, Bolzano et Asiago) sont en tête du classement avec un avantage notable sur leurs poursuivants, et on peut déjà prévoir qu'elles joueront à la maison le premier match des play-offs et l'éventuelle belle (il faut gagner 4 parties sur 7).

Parmi les équipes de tête, Bolzano vient de se renforcer par l'acquisition de l'international italo-canadien Giulio Scandella, et maintenant le coach Adolf Insam dispose d'un effectif vraiment enviable, si bien que beaucoup de techniciens pointent maintenant l'équipe du chef-lieu du Haut-Adige pour le scudetto ; pour le moment, cependant, l'équipe la plus forte, du moins au vu de ses 72 points, reste le Val Pusteria de Stefan Mair.

Une note curieuse rassemble Renon et Asiago : les dirigeants des deux clubs, bien que contents des résultats obtenus, ont licencié leurs entraîneurs fin 2010. Sur le plateau de Collalbo, ils ont fait valoir qu'Erwin Kostner n'était pas en mesure de tirer le maximum de ses joueurs, et ils l'ont substitué par le Suisse Bruno Aegerter. Sur l'autre plateau, celui des Sept Communes (une régence de langue cimbre qui jouissait d'une autonomie au sein de la République de Venise jusqu'à l'invasion napoléonienne), c'est le prestigieux John Harrington (joueur de l'équipe américaine du "Miracle" qui a gagné les Jeux Olympiques 1980) qui a dû faire ses valises, et l'équipe d'Asiago championne sortante a été confiée à John Parco, l'Italo-Canadien qui a commencé la saison comme joueur avant de laisser la place à des athlètes plus jeunes. Dans leur environnement, tous ne sont pas d'accord avec les choix des clubs. La réponse viendra de la glace, mais l'habitude du turn-over porte la marque footballistique et a peu de soutiens dans le hockey.

La surprise de l'année Valpellice, après un très bon départ, a dû compter avec un effectif limité et n'a remporté que 7 points dans la phase retour écoulée (8 journées), se faisant dépasser par les champions d'Italie d'Asiago. Les Piémontais sont néanmoins tranquilles en cinquième position et n'ont rien à craindre des équipes qui les suivent.

Pour les quatre clubs restants (Pontebba, Fassa, Alleghe et Cortina), on peut dire que le championnat commence maintenant : une de ces équipes sera exclue, et les 6 points qui séparent le dernier Cortina du sixième laissent prévoir une lutte enflammée sans pronostics possibles.

Les Frioulans de Pontebba, cités comme possible surprise, siont en crise de résultats et finissent parmi de ceux qui doivent encore souffir. À Canazei, le Fassa a - lui aussi - changé d'entraîneur : sur son banc siège maintenant le Tchèque Miroslav Frycer qui a remplacé l'Américain Mike Posma ; les résultats se sont améliorés, mais il faut dire que l'équipe trentine a aussi renforcé son attaque en y insérant l'expérimenté (37 ans) Bradley Smith.

L'Alleghe du coach McKenna a maintenant dans ses rangs l'excellent portier Adam Dennis (qui a substitué Tornquist), mais subit le vieillissement de ses hommes-clés et surtout les départs de Fontanive et Lino De Toni ; il lui faudra pour entrer en quart de finale se faire valoir dans les confrontations directes. Reste Cortina qui, porté disparu à mi-saison, a trouvé dans ses renforts de fin novembre le bon esprit pour remonter le courant et espérer ne pas répéter le résultat négatif de la dernière saison. Très difficile de dire si cela réussira, mais c'est ce qui contribue à rendre le championnat intéressant.

Je conclus avec les classements habituels en confrontant les points assignés "à l'italienne" (3 points pour la victoire dans le temps réglementaire, 2 si elle est obtenu en prolongation ou aux tirs au but) et "à la française" (entre parenthèses).

Série A : 1 Val Pusteria 72 (50), 2 Renon 64 (47), 3 Bolzano 63 (44), 4 Asiago 57 (40), 5 Valpellice 52 (36), 6 Pontebba 34 (25), 7 Fassa 32 (26), 8 Alleghe 30 (21), 9 Cortina 28 (21).

Ligue Magnus : 1 Rouen 35 (25), 2 Amiens 34 (23), 3 Angers 27 (21), 4 Gap 28 (21), 5 Briançon 28 (20), 6 Épinal 25 (20), 7 Strasbourg 25 (19), 8 Grenoble 24 (17), 9 Morzine-Avoriaz 21 (15), 10 Dijon 19 (15), 11 Chamonix 16 (13), 12 Villard-de-Lans 17 (12), 13 Caen 11 (8), 14 Mont-Blanc 8 (7).