Les adversaires de Rouen en superfinale (III) : Yunost Minsk

Depuis l'an passé, où il avait terminé deuxième de la finale de Coupe Continentale à Grenoble, rien n'a changé pour le Yunost Minsk. Il est toujours nettement en tête de son championnat national. Son entraîneur Mikhaïl Zakharov n'est plus le sélectionneur national, mais il reste un des hommes les plus détestés du pays.

Ivan_USENKO_Belarus_-_2009-7654Il ne faut pas s'y tromper. Même si les Lettons de Liepaja, en milieu de tableau dans le championnat biélorusse, ont beaucoup déçu au tour précédent à Rouen, le Yunost Minsk, que les Normands retrouveront pour leur deuxième match samedi, est d'un tout autre niveau. Il fait même figure d'équipe "all-star" de sa ligue, en se faisant prêter, juste avant ce tournoi, le gardien finlandais Mika Oksa et les défenseurs Andrei Bashko et Ivan Usenko. Ils ont été trois joueurs-clés de ses concurrents (voir les équipes-types du récapitulatif biélorusse 2009/10).

Le Yunost est ainsi renforcé défensivement, alors qu'il n'a besoin de personne en attaque où il se balade : il dispose de plus de quatre lignes offensives, toutes dotées de redoutables techniciens. Son style de jeu se repose toujours sur le talent individuel, et peu sur le rythme. Mais pour les prendre en vitesse, les Rouennais souffriront peut-être d'une rotation plutôt mince, et sans leur plus grand talent (Thinel est du voyage mais il sera absent en match pour des problèmes d'adducteurs).