Salzbourg - Rouen (Coupe Continentale, finale)

Rouen est un peu tendre

2011-01-14-Salzbourg-RouenUne place pour la future Ligue des Champions - avec un projet plus concret que l'an passé mais toujours aucun accord des clubs - est encore promise au vainqueur de cette Coupe Continentale, et Salzbourg espère cette fois que ce sera la bonne.

Avant toute chose, les Autrichiens doivent remporter le tournoi, et ils ont mis tous les moyens derrière cet objectif en le préparant spécifiquement. Non seulement ils ont reposé leurs joueurs en sacrifiant les dernières rencontres de championnat, mais en plus ils ont renforcé leur effectif du défenseur américain Eric Reitz, qui s'entraîne avec l'équipe depuis plus de deux mois en attendant de jouer enfin en match.

Pas en confiance en ce moment (défaite à domicile contre Chamonix et toute petite victoire contre Strasbourg en ligue Magnus), avec deux absents de poids (Thinel et Salmivirta) et des convalescents (Holmqvist, Alen et Da Costa), les Dragons Rouennais avaient la lourde tâche d'ouvrir le tournoi face aux tenants, les Red Bulls de Salzbourg. Ce titre et la puissance du sponsor autrichien ont dû impressionner, voire affoler, une partie des Normands qui, pour certains, sont encore au vestiaire au tout début du match.

2011-01-14-Salzbourg-Rouen3Jonathan Zwikel, qui n’est pourtant pas le moins expérimenté, a oublié de marquer son homme, le canadien et meilleur pointeur de l’équipe autrichienne Ryan Duncan tout seul devant Fabrice Lhenry, congédie la rondelle dans les filets après avoir été servit par Abid après un très bon jeu de Lynch derrière la cage (1-0, 01'11"). Juha Alen commet une obstruction, a priori évitable, que sanctionne le corps arbitral. Et vlan ! Lakos balaie fort de loin en supériorité (2-0, 03'02").

Voilà, Rouen est retombé dans sa mauvaise habitude de manquer ses débuts dans les tournois de l'IIHF. Néanmoins non abattus, les hommes de Rodolphe Garnier réagissent. À la huitième minute, Alexandre Mulle sert dans le slot Daniel Babka, mais le vétéran Reinhard Divis capte le tir de sa mitaine. Julien Desrosiers manque une échappée qu'il voulait conclure dans le haut des filets. Sous la pression française, les taureaux rouges commettent des fautes et se retrouvent à trois, contre cinq Rouennais. Carl Mallette ne manque pas la transversale de Desrosiers (2-1, 14'15").

Le jeu est équilibré mais se trouve souvent haché par des pénalités. Thomas Koch, accroché par Juha Alen, obtient un tir de pénalité, mais Fabrice Lhenry maintient son équipe dans le match. Le RHE peut toujours y croire, mais le poteau de François-Pierre Guénette - faisant écho à celui de Pewal de l'autre côté - était sa dernière chance. Moins de trois minutes plus tard, une rapide attaque de la deuxième ligne Duncan-Abid-Welser donne une leçon technique à la ligne Mallette (3-1, 34'33"). Dès lors, les Dragons semblent émoussés par leurs efforts de la première partie du match. Ils consument leurs dernières énergies pendant une prison de Luc Tardif !

2011-01-14-Salzbourg-Rouen2Le match dans le match est encore perdu par la première ligne de Rouen qui assiste de nouveau impuissante à une démonstration de son opposante : Lhenry dévie une tentative d'Abid, mais Welser transmet le rebond à l'opposé au le lutin canadien Ryan Duncan. Les défenseurs Olsson et Bergström ne savaient plus où donner de la tête (4-1, 43'14").

À quatre contre quatre, plus complet, plus frais et donc plus forts, les joueurs de Salzbourg donnaient une petite leçon aux rouennais jamais déméritant. Thomas Koch feinte le lancer et sert Shaun Heshka pour une reprise parfaite en angle fermé derrière un Lhenry un peu lent sur le coup, et trente secondes plus tard, Michael Schiechl fait un festival dans l'enclave, un slalom entre Alen et Tardif, pour glisser le puck du revers dans la cage rouennaise (6-1, 45'45").

Les Red Bulls n'ont pas surclassé les Rouennais, au moins pendant deux tiers-temps, mais l'inattention du début de match et l'inefficacité actuelle de l'offensive rouennaise, liée ce soir à la débauche d'effort en infériorité numérique, ont eu raison de toutes les bonnes intentions des Dragons.

Désignés joueurs du match : Reinhard Divis pour Salzbourg et Carl Mallette pour Rouen.

Commentaires d'après-match

Pierre Pagé (entraîneur de Salzbourg) : "Grand, grand match de l'équipe. J'avais prévenu les gars contre un match supposé trop facile, mais l'équipe a fait preuve d'une grande concentration. Rouen a bien joué et leur jeu physique nous a réveillés. Ils ont eu beaucoup d'occasions, et nous avons exploité les nôtres, tandis que Divis a fait la différence. [...] Reitz est arrivé fin octobre, c'est un grand joueur qui a déjà été capitaine, mais nous avons pensé qu'il avait bespoin de s'adapter à un nouveau style de vie et à revenir d'une longue période d'inactivité. Ce soir il nous a montré qu'on pouvait compter sur lui."

Rodolphe Garnier (entraîneur de Rouen) : "Nous avons manqué les trois premières minutes et ça fait 2-0. Ensuite c'était difficile et nous n'avons pas fait usage de nos occasions."

(photos de Nicolas Platel) 

 

Salzbourg – Rouen 6-1 (2-1, 1-0, 3-0)
Vendredi 14 janvier 2011 à 15h00 à la Minsk Arena. 4200 spectateurs.
Arbitrage de Juraj Konc (SVK) et Roman Polak (TCH) assisté d'Ivan Diedioulia et Dmitri Shabunevich (BLR).
Pénalités : Salzbourg 16' (6', 6', 4'), Rouen 16' (4', 8', 4').
Tirs : Salzbourg 37 (9, 14, 14), Rouen 21 (10, 5, 6).
Évolution du score :
1-0 à 01'11" : Duncan assisté de Lynch et Abid
2-0 à 03'02" : A. Lakos assisté de Pewal et Trattnig (sup. num.)
2-1 à 14'15" : Mallette assisté de Desrosiers et Olsson (double sup. num.)
3-1 à 34'33" : Welser assisté d'Abid et Duncan
4-1 à 43'14" : Duncan assisté de Welser et Abid
5-1 à 45'18" : Heshka assisté de Koch et Duncan
6-1 à 45'45" : Schiechl assisté de Puschnik

 
Red Bull Salzbourg

Gardien : Reinhard Divis.

Défenseurs : André Lakos (+1) - Matthias Trattnig (A, +1) ; Shaun Heshka (+3, 2') - Douglas Lynch (+3, 2') ; Erik Reitz (2') - Steve Regier ; Nicolas Paul - Daniel Mitterdorfer (+2).

Attaquants : Manuel Latusa (6') - Thomas Koch (C, +1) - Marco Pewal (A) ; Daniel Welser (+3) - Ryan Duncan (+4) - Ramzi Abid (+3, 2') ; Thomas Raffl - Daniel Bois (A) - Brett Aubin (2') ; Markus Pock - Kevin Puschnik (+1) - Michael Schiechl (+1).

Remplaçant : Thomas Honeckl (G).

Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry.

Défenseurs : Jens Olsson (-3) - Calle Bergström (-3) ; David Holmqvist (-1) - Juha Alén (-1, 2') ; Jonathan Janil (-1) - Daniel Babka (-1, 2').

Attaquants : Julien Desrosiers (-3) - Carl Mallette (C, -3, 2') - Mathieu Brunelle (-2) ; Teddy Da Costa (-1, 2') - François-Pierre Guénette (2') - Anthony Rech (2') ; Luc Tardif jr (-2, 4') - Jonathan Zwikel (A, -1) - Alexandre Mulle (-1).

Remplaçants : Sebastian Ylönen (G), Cédric Custosse, Aurélien Greverend, Peter Valier. Absents : Marc-André Thinel (adducteurs), Ilpo Salmivirta (grippe).