Présentation 2010/11 : la division Pacifique

Alors qu'on atteint la mi-saison en NHL, il est encore temps de terminer la présentation avec la division Pacifique. Cette division est actuellement la plus disputée de la ligue. Ainsi, aucune équipe n’a vraiment pris l’ascendant sur les autres : San José s’annonçait comme la meilleure équipe de la division mais elle a souffert d’un début de saison difficile. Quant à Dallas, aucun observateur ne les voyait en course pour les playoffs mais les Stars sont actuellement à la première place de la division. Les autres équipes sont également en bonne position pour se qualifier pour les playoffs : Phoenix confirme sa performance de l’an passé, Anaheim est bien placé et Los Angeles confirme qu’elle est une équipe d’avenir malgré un manque de constance persistant.


San José SharksLogo_SanJose_petit

Arrivées notables : Antero Niittymaki, G (Tampa Bay), Jamal Mayers, AD (Calgary), Antti Niemi, G (Chicago).

Départs notables : Brad Staubitz, AD (Minnesota), Manny Malhotra, C (Vancouver), Henrik Karlsson, G (Calgary), Evgeni Nabokov, G (SKA St. Petersbourg puis agent libre), Rob Blake, D (Arrêt).

L’effectif des Sharks n’a pas connu de grands changements depuis leur élimination en finale de conférence : le seul changement important est le départ d’Evgeni Nabokov, remplacé par le duo Antero Niitymaki – Antti Niemi. Après le départ à la retraite de Rob Blake, le capitanat a été confié à Joe Thornton. Malgré un effectif plutôt impressionnant sur le papier, San José a commencé lentement la saison. Ensuite, l’équipe a réussi à trouver un bon rythme de croisière mais elle peine à s’afficher comme un prétendant sérieux au titre cette année, contrairement à ces dernières saisons. De fait, elle pourrait même manquer les playoffs.

Gardiens ***
La faiblesse de San José a d’abord été perceptible dans les buts car la transition a été difficile. Niemi est arrivé en Californie auréolé du titre de champion de la coupe Stanley mais il a connu quelques difficultés dans ses premiers matchs. Il s’est toutefois rattrapé depuis mais sa côte reste basse. Niitymaki a quant à lui signé un meilleur début de saison mais pas au point d’apparaître comme le titulaire indiscutable du poste.

Défense ****
La défense des Sharks est constituée de défenseurs expérimentés et talentueux menés par l’offensif Dan Boyle, qui devrait encore figurer parmi les meilleurs pointeurs de la ligue. Il est associé avec le géant suédois Douglas Murray. Marc-Edouard Vlasic jouait l’an passé avec Rob Blake, il est aligné cette année avec Kent Huskins.

Attaque *****
L’attaque est sans doute le point fort des Sharks, même si ça n’est pas vraiment visible pour le moment, grâce à leurs trois attaquants de très haut niveau : Patrick Marleau, Joe Thornton le passeur et Dany Heatley le sniper. Ils pourraient jouer sur la même ligne à moins que l’entraîneur, Todd McLellan, ne décide d’équilibrer ses lignes en envoyant Marleau sur la deuxième ligne. Sur cette ligne, on retrouve trois attaquants qui avaient brillé lors des derniers playoffs : Ryane Clowe, Devin Setoguchi et surtout Joe Pavelski. Ce dernier doit maintenant prouver qu’il est capable de réitérer ses performances des playoffs après qu’il ait été resigné pour 4 ans par le club.

Lignes d’attaque probables :
Patrick Marleau – Joe Thornton – Dany Heatley
Ryane Clowe – Joe Pavelski – Devin Setoguchi
Jamie McGinn – Logan Couture – Torrey Mitchell
Frazer McLaren – Scott Nichol – Jamal Mayers


Los Angeles KingsLogo_LosAngeles_petit

Arrivées notables : Alexei Ponikarovsky, AG (Pittsburgh), Willie Mitchell, D (Vancouver), Marco Sturm, AG (Boston).

Départs notables : Sean O’Donnell, D (Philadelphie), Alexander Frolov, AG (New York Rangers), Randy Jones, D (Tampa Bay), Fredrik Modin, AG (Atlanta), Jeff Halpern, C (Montréal).

Difficile d’analyser le début de saison des Kings de Los Angeles, qui alternent de longues phases d’invincibilité probantes avec de longues phases de défaites : 12 victoires sur leurs 15 premiers matchs en octobre puis un passage à vide en novembre avec une victoire en 8 matchs. Alors que la course aux playoffs est actuellement très serrée dans la conférence Ouest, les Kings font donc continuellement la navette entre le haut du tableau et le ventre mou, au grand dam de leurs fans. Toutefois, cette équipe plutôt jeune est encore en phase de progression et a l’avenir devant elle.

Gardiens ****
En début de saison, la question était posée de savoir si le titulaire serait Jonathan Quick ou Jonathan Bernier. Elle pouvait paraître curieuse dans la mesure où Quick, 24 ans, avait prouvé l’an passé qu’il était un gardien de haut niveau avec une bonne endurance et un double record de franchise à la clé : celui du nombre de matchs joué pour un gardien (72) et le nombre de victoires pour un gardien (39). De son côté, Jonathan Bernier, 22 ans, n’avait joué que 3 matchs avec les Kings en 2009/10 mais il avait impressionné avec 3 victoires et un pourcentage d’arrêts de 95,7%. Finalement, le débat a tourné court grâce à un très bon début de saison de Quick (92,2% d’arrêts en 30 matchs), qui semble maintenant le titulaire indiscutable.

Défense ****
La défense des Kings est menée par les deux jeunes superstars du club : Drew Doughty et Jack Johnson. Qu’ils soient alignés ensemble ou non, le club et les fans comptent énormément sur eux et la pression est énorme. Elle se porte spécialement sur Doughty, qui vient de fêter ses 21 ans, et qui reste sur une impressionnante saison avec 59 points en saison régulière et une prestation remarquée lors des Jeux Olympiques, conclue par une nomination pour le trophée Norris qui récompense le meilleur défenseur de la ligue. De l’expérience et une dimension plus physique pour l’escouade défensive sont apportées par Rob Scuderi et Matt Greene. Le club a également signé à l’intersaison le physique vétéran Willie Mitchell, mais il s’est rapidement blessé après 15 matchs.

Attaque ****
L’attaque de Los Angeles est menée par Anze Kopitar, 23 ans, qui a signé une saison à un point par match l’an passé et semble parti pour faire mieux cette saison. Il est aligné avec le fougueux capitaine de l’équipe, Dustin Brown, qui a prouvé après deux saisons à 24 buts qu’il pouvait être une menace offensive constante. Si l’équipe n’a pas réussi à signer Kovalchuk à l’intersaison, elle a transféré Marco Sturm de Boston pour apporter de l’expérience sur la première ou la deuxième ligne. Ryan Smyth est l’autre ailier gauche d’expérience de l’effectif et il pourrait atteindre la barre des 30 buts s’il ne se blesse pas, comme le rapide Justin Williams sur l’aile droite. De l’expérience également au centre avec les solides Jarret Stoll sur la deuxième ligne et Michal Handzus sur la troisième.

Lignes d’attaque probables :
Marco Sturm – Anze Kopitar – Dustin Brown
Ryan Smyth – Jarret Stoll – Justin Williams
Alexei Ponikarovsky – Michal Handzus – Wayne Simmonds
Brad Richardson – Trevor Lewis – Kyle Clifford


Phoenix CoyotesLogo_Phoenix_petit

Arrivées notables : Ray Whitney, AG (Caroline), Eric Belanger, C (Washington), Michal Rozsival, D (New York Rangers).

Départs notables : Petteri Nokelainen, C (Jokerit, Finlande), Zbynek Michalek, D (Pittsburgh), Matthew Lombardi, C (Nashville), Jim Vandermeer, D (Edmonton), Daniel Winnik, AG (Colorado), Wojtek Wolski, AG (New York Rangers).

Les Coyotes avaient signé l’an passé la meilleure saison de la franchise malgré les turbulences concernant son propriétaire et la possibilité que l’équipe quitte Phoenix. Maintenant que ces ennuis se sont éloignés et que la franchise est solidement fixée en Arizona, les Coyotes vont-ils réitérer leur exploit malgré un effectif au budget modeste ?

Gardiens *****
Une grande partie du succès de l’an passé est à mettre au crédit du gardien russe Ilya Bryzgalov, qui a été brillant tout au long de la saison avec un pourcentage d’arrêts de 92% et une nomination pour le trophée du meilleur gardien de la ligue. Jason LaBarbera a quant à lui parfaitement rempli son rôle de remplaçant en étant solide lors de ses 17 matchs joués. Après cette bonne saison de la part du duo de gardiens, la pression est donc importante sur les portiers.

Défense ****
Peu de changements dans le top 6 de la défense des Coyotes, à part le départ de Zbynek Michalek pour Pittsburgh. La ligne bleue de Phoenix est un mélange solide d’anciens (Ed Jovanovski, Adrian Aucoin et Derek Morris) et de jeunes (Keith Yandle et Sami Lepisto) avec un impact offensif intéressant grâce à Jovanovski (10 buts, 34 points l’an passé) et Yandle (30 points en 41 matchs depuis le début de la saison). Le départ de Michalek permet de tester des jeunes comme Olivier Ekman-Larsson, 19 ans, ou David Schlemko, 23 ans. De plus, l’arrivée du vétéran Rozsival renforce cette escouade.

Attaque ***
C’est sans nul doute ici que réside le point faible de cette équipe et ce n’est pas le dernier transfert tout juste effectué par l’équipe, en ce début janvier, qui va changer la donne. Ainsi, en envoyant Wojtek Wolski à New York, Phoenix s’est séparé d’un de ses meilleurs ailiers. Toutefois, le Polonais avait signé un début de saison difficile (16 points en 36 matchs) loin de sa fin de saison tonitruante, l’an passé, après son arrivée en provenance du Colorado (18 points en 18 matchs). Les seuls renforts offensifs de l’intersaison sont les vétérans Eric Belanger et Ray Whitney. Belanger s’est retrouvé sur la première ligne, faute d’avoir un meilleur centre en stock, et Whitney devrait apporter à l’équipe une vingtaine de buts. Ces buts seront bienvenus car aucun joueur de l’équipe ne semble pouvoir atteindre le plateau des 30 buts.

Lignes d’attaque probables :
Scottie Upshall – Eric Belanger – Shane Doan
Ray Whitney – Martin Hanzal – Radim Vrbata
Lauri Korpikoski –Kyle Turris – Lee Stempniak
Taylor Pyatt – Vernon Fiddler – Paul Bissonnette


Anaheim DucksLogo_Anaheim_petit

Arrivées notables : Aaron Voros, AG (New York Rangers), Toni Lydman, D (Buffalo), Josh Green, C (MODO, Suède), Andy Sutton, D (Ottawa), Paul Mara, D (Montréal), Andreas Lilja, D (Detroit), Maxim Lapierre, C (Montréal).

Départs notables : Scott Niedermayer, D (Arrêt), Aaron Ward, D (Arrêt), Mike Brown, AD (Toronto), Steve Eminger, D (New York Rangers), James Wisniewski, D (New York Islanders puis Montréal), Ryan Carter, C (Caroline), Joey McDonald, G (Detroit), Brendan Mikkelson, D (Calgary), Troy Bodie, AD (Caroline).

La dernière saison a été plutôt décevante à Anaheim. Alors que les Ducks visaient les playoffs, leurs performances moyennes en novembre-décembre les ont rapidement éloignés de la course aux playoffs. Par rapport à l’an passé, le grand changement est venu de la défense, complètement remodelée après le départ à la retraite du légendaire Scott Niedermayer et les départs de James Wisniewski et Steve Eminger. Le manque de personnel en défense a ainsi poussé l’entraîneur Randy Carlyle à aligner le tout juste drafté Cam Fowler. Ironiquement, Fowler avait été drafté moins tôt que ne l’avait prévu la plupart des scouts mais il finit par jouer en NHL avant un certain de nombre de joueurs draftés avant lui. En attaque, Teemu Selanne n’est pas parti en retraite et, à 40 ans, il a rempilé pour une année supplémentaire.

Gardiens ****
Après le départ de Jean-Sébastien Giguere en janvier 2010, Jonas Hiller est devenu le seul maître à bord dans les buts des Ducks. Pour sa première saison complète comme titulaire indiscutable, le Suisse est pour l’instant irréprochable et il vient d’être choisi pour le All-Star Game. Curtis McElhinney assure quant à lui le remplacement en cas de besoin.

Défense **
La défense a beaucoup changé à l’intersaison mais sans que l’équipe ait une paire de défenseurs de haut niveau. Pourtant, elle s’avère plus solide que prévu. Lubomir Visnovsky, arrivé en fin de saison dernière d’Edmonton, s’est parfaitement installé dans le rôle du défenseur offensif (36 points en 45 matchs) sur une première ligne avec Toni Lydman, défensivement efficace. Andy Sutton a été signé pour apporter un impact physique mais il est pour l’instant plutôt décevant. Il y a ensuite la relève qui s’affirme : Cam Fowler, 19 ans, s’est rapidement adapté à la NHL et est en progression avec un impact offensif intéressant (23 points en 40 matchs) quant à Luca Sbisa, 20 ans, il a intégré l’effectif des Ducks après une saison en AHL.

Attaque ****
Le feuilleton a été long cet été, mais Bobby Ryan a fini par re-signer, permettant à Anaheim de conserver sa puissante première ligne Ryan – Getzlaf – Perry. Ryan Getzlaf a pris le capitanat après le départ de Niedermayer mais il est pour l’instant absent pour blessure. Perry et Ryan portent l’attaque en son absence. La deuxième ligne est menée par le duo finlandais Saku Koivu – Teemu Selanne avec un autre vétéran sur l’aile gauche, Jason Blake. Selanne, bien qu’il ait dépassé la quarantaine est actuellement à plus d’un point par match, ce qui prouve qu’il est loin d’être fini. Joffrey Lupul est quant à lui revenu d’une absence de quasiment un an après une grave blessure puis une infection sanguine, après une saison à 50 points en 2008/09 avec Philadelphie.

Lignes d’attaque probables :
Bobby Ryan – Ryan Getzlaf – Corey Perry
Jason Blake – Saku Koivu – Teemu Selanne
Matt Beleskey – Todd Marchant – Joffrey Lupul
Brandon McMillan – Kyle Chipchura – George Parros


Dallas StarsLogo_Dallas_petit

Arrivées notables : Adam Burish, AD (Chicago), Andrew Raycroft, G (Vancouver), Jamie Langenbrunner, AD (New Jersey).

Départs notables : Mike Modano, C (Detroit), Jere Lehtinen, AD (Arrêt), Marty Turco, G (Chicago), Matt Climie, G (Phoenix), Andrew Hutchinson, D (Pittsburgh).

Personne ne voyait Dallas dans la course pour les playoffs au début de la saison mais, contre toute attente, les Stars dominent actuellement la division Pacifique et paraissent bien partis pour se joindre aux playoffs. Cela aura sans doute pour conséquence de changer la situation de Brad Richards, le meilleur joueur des Stars en fin de contrat cette saison. Il paraissait ainsi quasiment certain en début de saison qu’il ne re-signerait sans doute pas et que l’équipe chercherait à le transférer à la deadline vers une équipe prétendante au titre. Au vu de la saison des Stars, Richards pourrait re-signer, en tout cas il ne devrait pas être transféré à la deadline. Au contraire, Dallas s’est renforcée en transférant Jamie Langenbrunner, le capitaine des Devils du New Jersey. Ce transfert n’a rien de surprenant : Langenbrunner ne s’entendait visiblement pas avec Jacques Lemaire, qui a récemment remplacé John MacLean sur le banc de Devils en difficulté. Du côté de Dallas, ce n’est pas un inconnu : Langenbrunner a fait partie de l’équipe des Stars qui a remporté la coupe Stanley en 1999 avec le manager général actuel, Joe Nieuwendyk. Les deux hommes se connaissent parfaitement puisqu’ils ont été transférés ensemble au New Jersey en 2002 où ils ont à nouveau remporté le titre en 2003.

Gardiens ****
Au début de la saison, le poste de gardien était une source d’inquiétude pour les fans. Kari Lehtonen est arrivé d’Atlanta à la fin de la saison pour remplacer un Marty Turco déclinant et sur le départ. Bien que talentueux, le Finlandais de 27 ans n’avait jamais vraiment réussi à percer à Atlanta à cause de nombreuses blessures. Andrew Raycroft, arrivé de Vancouver, n’a quant à lui pas le niveau pour assurer le statut de numéro 1. Pour l’instant, Lehtonen ne s’est pas blessé et le duo qu’il forme avec Raycroft est plutôt efficace.

Défense ***
L’escouade défensive n’est pas le point fort de cette équipe bien qu’elle soit plutôt solide. Seuls Stéphane Robidas (19 points en 43 matchs) et Trevor Daley (16 points en 44 matchs) ont un impact offensif. Robidas est aligné avec le suédois Nicklas Grossman, chargé de l’impact physique, tandis que Daley, qui vient de signer une prolongation de contrat de 6 ans, joue aux côtés de Jeff Woywitka.

Attaque ****
C’est sans doute l’un des joueurs les plus mésestimés de la ligue mais Brad Richards, 30 ans, est une des valeurs sûres de la ligue : il est actuellement sixième au classement des meilleurs marqueurs avec 52 points en 45 matchs. Il a développé une bonne alchimie avec Loui Eriksson, lui aussi à plus d’un point par match. Ils sont alignés avec James Neal, qui occupe le rôle de power forward sur cette première ligne. Sur la deuxième ligne, Mike Ribeiro est le créateur offensif (30 assistances en 45 matchs) avec le capitaine Brenden Morrow et le jeune Jamie Benn, 21 ans. L’arrivée de Langenbrunner apporte aux Stars du leadership supplémentaire compensant une production offensive faible avec les Devils (14 points en 31 matchs). Il jouera sur la deuxième ligne (à la place de Benn) ou sur la troisième.

Lignes d’attaque probables
James Neal – Brad Richards – Loui Eriksson
Brenden Morrow – Mike Ribeiro – Jamie Benn
Steve Ott – Mike Burish – Jamie Langenbrunner
Krys Barch – Tom Wandell – Toby Petersen