Salzbourg – SønderjyskE (Coupe Continentale, finale)

L'élève face au maître

2011-01-15-Salzbourg-Vojens3Il y a 28 ans, lorsque Mario Simioni faisait ses débuts professionnels, les Calgary Flames, qui l'avaient drafté, l'avaient envoyé chez les "Colorado Flames", leur équipe-ferme de Ligue Centrale, où l'entraîneur était un certain Pierre Pagé. Aujourd'hui, Simioni est devenu coach à son tour, et il n'hésitera pas à contrecarrer les ambitions européennes de son ancien professeur, tenant du titre avec Salzbourg.

Mais tout comme hier contre Rouen, les Autrichiens frappent fort d'entrée. Ils mettent les Danois sous pression, et leur font commettre faute après faute sans les laisser se reposer. À la troisième supériorité numérique, Steve Regier marque dans l'angle du gardien Alfie Michaud qui dévie le palet dans son filet avec sa jambière. Deux minutes plus tard, nouvel avantage numérique, et nouveau but, sur une remontée de palet rapide de Daniel Welser qui permet à Ramzi Abid de marquer de la ligne bleue (2-0, 11'08").

Les Danois obtiennent leurs premières occasions, et ne tardent pas à réduire la marque par une belle action à 4 contre 4, conclue par un tir croisé à basse altitude de Dustin Vanballegooie (2-1, 13'58"). Comme hier, Salzbourg ralentit après son bon départ, les Danois osent un peu plus, et le résultat du match ne paraît plus si évident.

2011-01-15-Salzbourg-Vojens4L'indiscipline de Trattnig et de ses collègues contribue à ramener SønderjyskE dans le match en lui offrant des avantages numériques. Salzbourg reste dangereux avec des contre-attaques rapides que ne concluent pas Ramzi Abid ou Ryan Duncan en solitaire. Staffan Frank a une très belle occasion peu avant la mi-match, seul devant Divis à la fin d'un long powerplay.

Vojens a-t-il laissé passer sa chance d'égaliser ? Non. Alors que le jeu a baissé de rythme, Mads Lund tire directement sur un engagement gagné par Mick Jensen face à Daniel Bois. Le palet traverse une forêt de jambes et rentre (2-2, 35'57"). Là où Rouen avait échoué, les Danois ont su égaliser. Salzbourg réplique immédiatement en accentuant son forechecking, et Daryl Andrews prend sa seconde pénalité de la soirée. Une fois de plus, il assiste à un but depuis la prison, un but chanceux du reste : Abid cherche la passe à destination de Welser, et le palet est dévié par le patin d'un défenseur vers la lucarne (3-2, 38'25").

Plus l'on approche de la fin du match, et plus les duels s'intensifient. Comme face aux hôtes biélorusses, les joueurs de Vojens ne lâchent rien. Ils sont certes dominés, mais ils préservent leurs chances, notamment grâce à leur gardien Alfie Michaud auteur d'un excellent réflexe face à Steve Regier.

2011-01-15-Salzbourg-Vojens2Jusqu'à la fin, Salzbourg reste sous la menace d'un but, et pousse un ouf de soulagement quand retentit la sirène : la finale contre le Yunost Minsk aura bien lieu.

On ne pourra que noter que le buteur du soir est Ramzi Abid, un Canadien aux racines... tunisiennes. Un joli clin d'oeil même s'il a gardé peu de contact avec son pays d'origine qui s'est libéré en ce jour de l'oppression avec la fuite du président à vie Ben Ali.

Désignés joueurs du match : Ramzi Abid pour Salzbourg et Dustin Vanballegooie pour SønderjyskE.

Commentaires d'après-match

Mario Simioni (entraîneur de SønderjyskE) : "J'étais nerveux avant le match, non pas à cause de la victoire ou de la défaite, mais parce que je jouais contre le meilleur coach que j'ai jamais eu. Il me laissait sur le banc parce que je ne jouais pas dur. Il me disais si souvent que je devais patiner vite quand j'étais joueur, et maintenant je l'applique en tant que coach. J'ai appris à mon équipe à jouer un hockey rapide, très agressif sans laisser respirer l'adversaire, mais ce soir j'ai appris ce que ça veut dire de jouer vite : clairement, nous avons pris une leçon. Ils sont vraiment offensifs et agressif en jouant à quatre attaquants. C'est le hockey que j'aime, et je vais certainement m'en servir pendant la saison. [...] Rouen joue un hockey canado-européen à plein régime. Mais j'ai remarqué que leurs attaquants ne sont pas beaucoup à travailler défensivement. Nous avons une chance de les prendre en transition, et peut-être aussi de presser en zone offensive."

Pierre Pagé (entraîneur de Salzbourg) : "Mario a gagné trois titres au Danemark, je suis fier de lui. Il a compris que la vie est dure en Europe pour un coach, ça n'a rien d'amusant. Je suis devenu un meilleur coach en venant en Europe. Ce n'est pas facile de gagner ici, il faut respecter tout le monde. Ces deux matches nous ont bien préparés pour le prochain. Nous devrons être malins demain, nous jouerons contre une forte équipe de Minsk, revancharde et devant son public. Nous sommes prêts parce que nous avons joué beaucoup de rencontres internationales depuis deux ans. Le Bélarus est devant l'Autriche dans le classement mondial, comme la France et le Danemark. Nous luttons ici pour notre crédibilité."

 (photos de Nicolas Platel)

 

Salzbourg – SønderjyskE 3-2 (2-1, 1-1, 0-0)
Samedi 15 janvier 2011 à 19h00 à la Minsk Arena. 4200 spectateurs.
Arbitrage de Juraj Konc (SVK) et Aleksei Ravodin (RUS) assisté d'Ivan Diedioulia et Aleksandr Matskevich (BLR).
Pénalités : Salzbourg 10' (4', 4', 2'), SønderjyskE 14' (10', 4', 0').
Tirs : Salzbourg 37 (7, 19, 11), SønderjyskE 15 (7, 2, 6).
Évolution du score :
1-0 à 09'15" : Regier assisté de Bois (sup. num.)
2-0 à 11'08" : Abid assisté de Welser et Duncan (sup. num.)
2-1 à 13'58" : Vanballegooie assisté de Jensen et Carlsen
2-2 à 35'57" : Lund assisté de Jensen
3-2 à 38'25" : Abid assisté de Lynch (sup. num.)

 
Red Bull Salzbourg

Gardien : Reinhard Divis.

Défenseurs : André Lakos - Matthias Trattnig (A, 4') ; Douglas Lynch (2') - Shaun Heshka ; Erik Reitz (-2) - Steve Regier (-1) ; Daniel Mitterdorfer - Nicolas Paul.

Attaquants : Manuel Latusa - Thomas Koch (C, 2') - Marco Pewal (A) ; Daniel Welser - Ryan Duncan - Ramzi Abid (-1) ; Brett Aubin (-2) - Daniel Bois (A, -2) - Thomas Raffl (-1) ; Michael Schiechl - Markus Pock (2') - Kevin Puschnik.

Remplaçant : Thomas Honeckl (G).

SønderjyskE

Gardien : Alfie Michaud [sorti à 59'25"].

Défenseurs : Daniel Villadsen - Daryl Andrews (A, 4') ; Dustin VanBallegooie (+2, 2') - Rasmus Damgaard (+2) ; Matt MacDonald (4') - Joachim Holten Møller.

Attaquants : Steffen Frank (+1) - Christoffer Kjærgaard (A, 2') - Mads Lund (+1) ; Frederik Storm - Jason Guerriero - Niclas Carlsen (+1) ; Dejan Matejic (2') - Mick Jensen (+2) - Kim Lykkeskov.

Remplaçants : Christian Møller (G), Kenneth Müller, Mads Nielsen, Daniel Madsen.