Annecy - Orléans (Division 2, 13e journée)

Septième victoire de suite grâce au public

Le public était venu en nombre hier soir à la Patinoire Jean Régis, plus de 800 personnes étaient présentes dont une cinquantaine d'étudiants de Polytech Savoie qui ont fait l'ambiance. C'est nul doute le public qui a joué le rôle du septième homme et permis aux Chevaliers de renverser, au troisième tiers, une situation bien mal engagée, contre une équipe d'Orléans, certes dernière au classement, mais qui n'a rien lâché tout au bout de la rencontre et qui aurait bien pu l'emporter.

Pourtant c'est Annecy qui ouvrait le score à 4'12" avec Maxime Catelin servi par Thomas Bussat, mais Orléans répondait sur une supériorité numérique à 9'47" avec Thomas Smolka. Rebelote avec les mêmes, Maxime Catelin assisté de Damien Laplace, et réponse à 15'28" avec Thomas Smolka.

Dans le deuxième tiers, on sent les Chevaliers fébriles, incapables de développer le jeu de passes rapides qui a fait leur force dans les matchs précédents. On les voit commettre des fautes qu'Orléans transforme à chaque fois en marquant un but. A 20'34" Orléans prend l'avantage sur une supériorité numérique avec Morgan Noale. Le capitaine Benjamin Arnaud répond à 25'38" sur une belle remise des frères Laplace, Damien et Romain. Orléans reprend de nouveau l'avantage à 26'24" avec Judicaël Xavier, mais Cédric Boldron répond à 34'55" pour égaliser à nouveau. Plusieurs actions anneciennes échouent sur le gardien d'Orléans Arthur Noale, qui fait plusieurs magnifiques arrêts spectaculaires. A 39'28" Morgan Noale signe le cinquième but pour Orléans, encore sur une supériorité numérique. C'est le quatrième but qu'Annecy encaisse de cette façon. Nul doute qu'il va falloir retravailler cela à l'entraînement cette semaine avant le déplacement à Chambéry.

Au troisième tiers le même Morgan Noale signe le sixième but pour Orléans, toujours en supériorité numérique. Tout le monde pense que le match va basculer au profit d'Orléans, mais c'est sans compter sur la réaction du public qui va réveiller l'orgueil des Chevaliers. Ce but était de trop et il va vexer les chevaliers, qui remettent de l'ordre dans leur jeu. Tout de suite la réaction est payante à 45’25" par Cédric Boldron, servi par Juraj Sadlon et Benjamin Arnaud. Le salut viendra deux fois de suite du jeune défenseur du club Christophe Vito, à 43’25" et 48’29", à chaque fois sur des supériorités numériques. Annecy mène désormais 7 à 6 , plus rien n'y fera, ni la sortie du gardien d'Orléans ni la supériorité numérique à 56’11" sur une obstruction d'Annecy. Une victoire difficile des Chevaliers, qui ont eu tort de sous estimer leur adversaire mais une victoire importante qui a ravi le public et qui permet à Annecy de rester en tête de sa poule (avec un match en moins) à égalité avec Dunkerque et Wasquehal et juste devant La Roche/Yon à deux points.

Au classement des pointeurs, Benjamin Arnaud est deuxième avec 31 points, Maxime Catelin sixième, Cédric Boldron huitième et Thomas Bussat dixième. Annecy conserve la meilleure attaque de la D2 devant Lyon. Prochain match samedi prochain : derby Annecy - Chambéry pour le match retour, cette fois à Chambéry.


Compte-rendu du site officiel des Chevaliers du Lac d'Annecy

Annecy - Orléans 7-6 (2-2, 2-3, 3-1).
Samedi 15 janvier 2011 à 20h30 à la patinoire Jean Régis. 750 spectateurs.
Arbitrage d'Éric Brondex et Kamel Kattouche.
Pénalités : Annecy 26' (6', 6'+10', 4'), Orléans 18' (4', 6', 8').
Évolution du score :
1-0 à 04'12" : Catelin assisté de Bussat
1-1 à 09'47" : Smolka assisté de M. Noale et Milec (sup. num.)
2-1 à 12'11" : Catelin assisté de D. Laplace
2-2 à 15'28" : Smolka assisté de Gren et Saint-André (sup. num.)
2-3 à 20'34" : M. Noale assisté de Smolka et Milec (sup. num.)
3-3 à 25'38" : Arnaud assisté de D. Laplace et R. Laplace (sup. num.)
3-4 à 26'29" : Xavier assisté de Gren et Saint-André
4-4 à 34'55" : Boldron assisté de Leglaive et Crettenand
4-5 à 39'28" : M. Noale assisté de Xavier et Morillon (sup. num.)
4-6 à 43'16" : M. Noale assisté de Smolka et Milec (sup. num.)
5-6 à 45'25" : Boldron assisté de Sadlon et Arnaud (sup. num.)
6-6 à 48'29" : Vito assisté de Crettenand et Catelin (sup. num.)
7-6 à 53'35" : Vito assisté de Catelin et Bussat (sup. num.)