Yunost Minsk - Rouen (Coupe Continentale, finale)

Encore des regrets

2011-01-15-Yunost-Rouen0C'est en quête d'un match retentissant en Super Finale de Continental Cup que les Dragons montent sur la glace. Face à leurs hôtes, le Yunost Minsk, c'est la dernière possibilité de crédibiliser les moyens mis en œuvre à l'intersaison par Thierry Chaix, le président du RHE. Au contraire des Rouennais face aux Red Bulls, d'un niveau moins relevé qu'annoncé, très loin de la NHL claironnée à tort et à travers, la jeunesse minsquoise sort d'un match gagné face aux Danois de SønderjyskE et la confiance bélarusse n'est pas encourageante.

Toujours sans Thinel et Salmivirta, la tâche rouennaise paraissait alors très compliquée. Mais avec des alignements moins homogènes que la veille, mais des blocs plus classiques (un offensif, un de contre et un défensif), le club haut-normand a livré une superbe prestation et fait vaciller le locataire exceptionnel de la Minsk Aréna, d'habitude réservée aux Bisons de KHL du Dynamo local.

2011-01-15-Yunost-Rouen3Rouen a mené deux fois au score et a résisté à la pression bélarusse. Le jeu plus physique et la pugnacité en infériorité des Dragons conjugué au doute a bien inquiété le Yunost. Tout de même inquiété... Seulement inquiété...

Décidés, les Biélorusses asphyxient les Dragons mais Fabrice Lhenry tient la porte fermée à double tour et semble avoir mangé la clé ! Ni Timchenko, ni Zadelenov ne réussiront les occasions nettes qu'ils se créent, impeccablement détournées par le portier des Normands. Les joueurs de Rodolphe Garnier résistent aussi très bien sur une double infériorité (très) longue de deux minutes pleines !

François-Pierre Guénette, servi en 2 contre 1 par Mathieu Brunelle, est stoppé par la mitaine d'Oska. Puis, Julien Desrosiers et Carl Mallette jouent à passes redoublées devant la cage et le capitaine des Dragons ouvre la marque (1-0 à 18'41).

2011-01-15-Yunost-Rouen2Malheureusement, dans une attaque à cinq placée, Aleksei Baranov égalise au second poteau après une passe magnifique devant la cage d'Andrei Stepanov, sans doute le meilleur joueur du Yunost (1-1 à 22'28). La joie russe est courte car Anthony Rech, mis sur orbite par Jonathan Janil, se lâche - enfin un peu de culot dans les crosses des membres du CHAR ! Son tir à mi-distance du cercle droit mystifie la mitaine de Mika Oska, le gardien finlandais prêté par le Dynamo Minsk au deuxième club local (2-1 à 24'28). À peine plus d'une minute plus tard, Artyom Senkevich dévie dans le trafic un tir de la bleue d'Erkovich (2-2 à 25'37).

Le jeu est haché par des pénalités. Celles du Yunost, trop évidentes, ne pouvant pas ne pas être sifflées, elles sont à chaque fois couvertes par des prisons rouennaises beaucoup moins incontestables. En plus, le RHE ne peut plus compter sur Daniel Babka blessé aux ischio-jambiers. Le staff décide de continuer à cinq défenseurs qui se fatiguent d'autant plus que le jeu n'a pas souvent lieu à parité de joueurs. Ensuite, c'est Julien Desrosiers qui reçoit un palet dans la cheville à cinquante secondes de la pause...

2011-01-15-Yunost-Rouen4Le RHE commence le troisième tiers par trois autres sanctions, pendant lesquelles il barricade le chemin du but de Fabrice Lhenry. Mais n'y tenant plus, éreintée, la défensive doit céder sous un lancer de loin d'Aleksandr Ryadinski, arrière et capitaine du Yunost (2-3 à 50'47). Puis, l'Ukrainien Oleg Timchenko, magnifiquement démarqué par son excellent compatriote Materukhin qui attire trois Rouennais avant de trouver le buteur seul face à Lhenry, prend du revers le portier normand (2-4 à 51'20).

Rouen fera bien un beau baroud d'honneur, sans gardien pendant presque deux minutes, mais le Yunost en moins d'une minute s'est mis à l‘abri d'une mauvaise surprise et se protégera encore jusqu'à la fin du match.

Désignés joueurs du match : Julien Desrosiers pour Rouen et Mika Oksa pour le Yunost Minsk.

Commentaires d'après-match

Rodolphe Garnier (entraîneur de Rouen) : "Nous avons pris trop de pénalités, commettant des erreurs de concentration comme deux surnombres. Notre effectif est probablement trop court pour une compétition de ce niveau. Nous avons bien tenu pendant cinquante minutes, mais nous avons ensuite pris deux buts stupides. Ce sera serré entre Minsk et Salzbourg. Peut-être que le Yunost est favori parce qu'il joue devant son public."

2011-01-15-Yunost-Rouen1Mikhaïl Zakharov (entraîneur du Yunost Minsk) : "J'ai vu le premier match de Rouen, je sais que 6-1 ne reflétait pas ce qui s'était passé sur la glace. Les Français ont eu beaucoup d'occasions d'égaliser. J'ai été impressionné par leur jeu en contre-attaque, donc nous nous sommes préparés très sérieusement. Nous avons eu des problèmes en powerplay, mais à cinq contre cinq, nous avons bien joué. Je suis très satisfait de Mika Oksa, il fait un bon tournoi et nous aide beaucoup."

 

Rouen - Yunost Minsk 2-4 (1-0, 1-2, 0-2)
Samedi 15 janvier 2011 à 15h00 à la Minsk Arena. 7800 spectateurs.
Arbitrage de Roman Polak (TCH) et Florian Zehetleitner (ALL) assistés de Peter Lyth (SUE) et Anton Semionov (EST).
Pénalités : Rouen 26' (6', 10', 10') ; Yunost Minsk 10' (2', 6', 2').

Évolution du score :
1-0 à 18'41" : Mallette assisté de Desrosiers
1-1 à 22'28" : Baranov assisté de Stepanov et Slysh (sup. num.)
2-1 à 24'28" : Rech assisté de Janil et Babka
2-2 à 25'37" : Klochkov assisté d'Erkovich et Senkevich
2-3 à 50'47" : Ryadinski assisté de Stepanov et Shafarenko
2-4 à 51'20" : Timchenko assisté de Materukhin et Borovkov


Rouen (4' pour surnombre)

Gardien : Fabrice Lhenry.

Défenseurs : Jens Olsson (-1) – Calle Bergström (2') ; David Holmqvist (4') – Juha Alen (-1, 2') ; Jonathan Janil (2') – Daniel Babka (+1) ; puis Cédric Custosse (-1).

Attaquants : Julien Desrosiers – Carl Mallette (C) – Teddy Da Costa (4') ; Luc Tardif Jr (-1, 2') – François-Pierre Guénette (A, -2) – Mathieu Brunelle (-1, 2') ; Alexandre Mulle (2') – Jonathan Zwikel (A) – Anthony Rech (2').

Remplaçants : Sebastian Ylönen (G), Aurélien Gréverend, Peter Valier. Absents : Ilpo Salmivirta (grippe), Marc-André Thinel (adducteurs).

Yunost Minsk

Gardien : Mika Oksa.

Défenseurs : Sergei Sheleg (+1) – Aleksei Deniskin ; Aleksandr Ryadinski (C, -1) – Andrei Bashko (-2) ; Aleksei Baranov (+1) – Ivan Usenko (+1) ; Sergei Erkovich (+1) – Andrei Karev (+1).

Attaquants : Oleg Timchenko (+1) – Aleksandr Borovkov (+1) – Aleksandr Materukhin (+1) ; Konstantin Zakharov (-1) – Oleg Shafarenko – Yaroslav Chupris (-1) ; Andrei Stepanov – Aleksandr Kitarov (-1) – Maksim Slysh ; Artyom Senkevich (A, +1) – Sergei Zadelenov (A, +1) – Vladislav Klochkov (+1).

Remplaçant : Maksim Malyutin (G).