Grenoble - Mont-Blanc (Ligue Magnus, 16e journée)

Grenoble passe à l'orange

2011-01-15-Grenoble-Mont-Blanc3Le ciel est tombé sur la tête des Grenoblois cette semaine. La série de victoires, entamée lors de la demi-finale retour de la coupe de la ligue face à Angers, a finalement pris fin samedi dernier avec une défaite après prolongation à Strasbourg (5-4). Mais cet événement peut paraître anecdotique comparé à celui qui a secoué le club grenoblois pendant la semaine : le capitaine Baptiste Amar s'est en effet blessé sérieusement lors d'un entraînement vendredi. Évacué pendant la séance et transporté à l'hôpital, le diagnostic est sans appel : double fracture à la cheville (en fait fracture malléole-péroné) et trois mois d'arrêt complet avant d'entamer la rééducation. Autant dire que la saison grenobloise du capitaine grenoblois est terminée et que sa participation aux championnats du monde en Slovaquie est fortement compromise. Un gros coup dur pour les Brûleurs de Loups mais aussi pour l'équipe de France.

Les retours de blessure de Maxime Moisand et Vincent Llorca faisaient donc le plus grand bien à une défense qui commençait sérieusement à se dépeupler. En attaque, Ludek Krayzel, absent depuis la finale de la coupe de la ligue, effectuait lui aussi son retour en attaque. Jean-François Dufour a donc prévu une revue d'effectif en faisant tourner quatre lignes en attaque et sept défenseurs, Christophe Tartari retrouvant pour l'occasion ses galons de capitaine. Du côté de Mont-Blanc, l'année 2011 a commencé de la plus mauvaise des manières avec une sévère défaite à domicile face à Dijon (10-4). Derniers au classement, les joueurs de l'entente Saint-Gervais/Megève entament désormais une course contre le temps pour éviter les barrages qui leur semblent promis. Chaque match doit être l'occasion de grappiller quelques points. À noter que les deux gardiens remplaçants, Sébastien Raibon et Luc Saccomano, ont été titularisés par leurs coachs respectifs pour ce match.

2011-01-15-Grenoble-Mont-Blanc1Dès le début de la rencontre, les hockeyeurs du Mont-Blanc tentent d'imposer leur vitesse de patinage. Ils prennent à la gorge des Brûleurs de Loups un peu trop passifs. Jérémy Ares teste même Sébastien Raibon sur un tir puissant venu de la gauche que le jeune portier grenoblois parvient à dévier. Même si les approximations sont nombreuses en début de rencontre, les gardiens, peu protégés par leurs défenseurs, sont souvent mis à contribution. Raibon et Saccomano se répondent et rendent une copie plutôt propre en début de match.

À Grenoble, le mélange des lignes, qui voit notamment Broz et Krayzel séparés pour la première fois cette saison, ne permet pas aux joueurs d'avoir beaucoup d'automatismes. Le collectif peine à se mettre en place. En difficulté, Grenoble se fait sanctionner d'une première pénalité pour un retenir de Loup Benoît. Le power-play haut-savoyard essaie tant bien que mal de s'installer avec Clément Masson à la distribution et Dusan Brincko à la ligne bleue mais la défense grenobloise parvient très souvent à se dégager.

La situation des Isérois se complique lorsque Ludek Krayzel fait trébucher involontairement Numa Besson sur un revirement. Grenoble doit défendre pendant vingt-deux secondes en double infériorité numérique et s'en tire sans dommage, les joueurs de Christopher Lepers ne trouvant pas de position de tir vraiment dangereuse. Après cette longue période passée à défendre, les Brûleurs de Loups repartent timidement vers l'avant. Un choc entre Julien Baylacq et Luc Saccomano fait perdre à ce dernier crosse et bouclier mais Mme Picavet n'arrête pas le jeu à la grande colère de Christopher Lepers et du banc du Mont-Blanc. À plusieurs reprises, les Grenoblois ont l'occasion de marquer face au gardien démuni mais n'en profitent pas. Ces instants de confusion sont interrompus par un surnombre des joueurs du Mont-Blanc, particulièrement remontés. Sur la supériorité numérique, les Dauphinois se montrent dangereux seulement sur les tirs lointains captés proprement par Luc Saccomano. Ce dernier détourne également une reprise d'Alexandre Rouleau pour préserver un score nul et vierge au terme de vingt minutes bien pauvres en niveau technique.

2011-01-15-Grenoble-Mont-Blanc2Le Mont-Blanc se trouve pénalisé d'entrée en deuxième période pour une charge un peu trop appuyée de Dusan Brincko sur Joris Bedin. Après avoir installé le jeu de puissance, les Brûleurs de Loups prennent leur temps. Deux minutes exactement puisque c'est au moment où Brincko revient sur la glace que Ludek Broz adresse une passe en retrait à Alexandre Rouleau après avoir feinté le tir. La reprise du défenseur québécois ne laisse aucune chance à Luc Saccomano (1-0, 22'26").

On peut légitimement penser que cette ouverture du score va libérer les locaux, et c'est ce qui aurait pu se produire si Christophe Tartari avait été plus efficace en reprenant un centre à bout portant de Joris Bedin. Mais après un tour de cage, Jeffrey Clarke s'appuie sur Numa Besson qui transmet à John Sullivan posté derrière la cage. Ce dernier profite de l'hésitation de la défense grenobloise pour s'avancer vers Sébastien Raibon et lui glisser le palet sous les jambières (1-1, 24'38").

Les compteurs sont donc remis à zéro et les Brûleurs de Loups essaient tant bien que mal de repartir à l'attaque. Nicolas Arrossamena a une première fois le palet du deuxième but sur un centre parfait de Sivic mais il manque de peu sa reprise. Après une première friction entre Gillet et Sullivan pour un contact sur Raibon, Arrossamena ne ratera pas une deuxième chance en reprenant du revers un centre devant la cage de Ludek Broz. Luc Saccomano ne peut que freiner la rondelle qui glisse doucement sous ses jambières (2-1, 28'01").

2011-01-15-Grenoble-Mont-Blanc4Après ce but plutôt chanceux, la tension monte d'un cran. Borini et Baylacq n'échappent pas à la prison pour s'être chahuté mais les deux équipes ne profitent pas du jeu à quatre contre quatre pour se démarquer. Au contraire, la copie rendue par les acteurs du match devient de plus en plus brouillonne, y compris celle de l'arbitre qui ne sifflera pas toujours à bon escient jusqu'à la fin du match.

Luc Saccomano continue son match de bonne facture dans les cages avec un arrêt déterminant devant Wallin monté aux avant-postes sur un centre en retrait de Tartari. Alors que Josselin Besson est sanctionné pour une charge en dehors du jeu sur Baylacq, Brincko reçoit dix minutes de méconduite pour avoir protesté. Mais la pénalité de Besson sera rapidement annulée par une faute sifflée contre Wallin qui avait pourtant plutôt bien neutralisé une contre-attaque de Masson. Le Suédois est rejoint en prison une minute plus tard par Crossman et la situation est inversée avec un 4 contre 3 pour Mont-Blanc puis un 5 contre 3 pendant trente secondes. Raibon réalise un double arrêt déterminant devant Cocar puis Clarke et sauve les siens de l'égalisation. Grenoble s'en sort difficilement mais en fin de tiers, Krayzel rate de peu le 3-1 sur un centre de Broz avec une reprise qui finit sur le poteau. Grenoble termine la période en supériorité à la faveur d'une faute de Borini sur Krayzel à trente secondes du coup de sirène.

Les Brûleurs de Loups ne profitent guère de l'avantage numérique en début de troisième période, ne se montrant dangereux que sur un tir de Gillet de loin. Broz et Croz s'accrochent la crosse et partent en prison sur fond de contestation arbitrale. Maxime Moisand se blesse contre la porte du banc haut-savoyard sur une charge de Clarke tandis que Le Blond déborde la défense adverse mais Saccomano se montre une nouvelle fois décisif.

2011-01-15-Grenoble-Mont-Blanc5Les affaires grenobloises se compliquent lorsque Wallin est sanctionné pour la deuxième fois du match. Mont-Blanc fait le forcing et parvient à déjouer la défense grenobloise sur une longue passe de Romain Orset pour Arthur Coulon, parti à la ligne bleue offensive entre les deux défenseurs grenoblois. Coulon remporte son duel avec Raibon en levant le palet sous la barre (2-2, 46'06"). Ce but encaissé témoigne de la fébrilité des Grenoblois affichée tout au long de la soirée. Jean-François Dufour, inquiet de la démobilisation de ses joueurs, demande un temps mort.

Les dix minutes suivantes sont d'ailleurs remplies d'approximations entre une équipe grenobloise peu dangereuse par manque de précision et par trop de déchet technique et une équipe haut-savoyarde qui s'accroche de plus en plus à l'espoir fou de ramener un point de son déplacement en Isère. Voire plus, car il faut un excellent arrêt de la jambière de Raibon pour détourner le palet sur un contre de John Sullivan. Grenoble frise la correctionnelle et se met en difficulté tout seul avec un surnombre concédé au plus mauvais moment. La chance des locaux, c'est que les coéquipiers de Clément Masson commettront la même erreur une minute plus tard.

La fin de match est crispante et la prolongation se profile à l'horizon. Alors qu'une faute d'Arrossamena sur Sullivan aurait pu être sifflée, l'arbitre laisse jouer ce qui énerve le joueur de Mont-Blanc. Dans la dernière minute, le match choisit son vainqueur : Broz ressort le palet pour Moisand à la ligne bleue, ce dernier tire à côté de la cage, le rebond contre la bande envoie le palet dans la crosse de Ludek Krayzel qui temporise pour s'ouvrir l'angle et marque dans la cage grande ouverte (3-2, 59'08"). Christopher Lepers demande un temps mort et sort Saccomano dans les dernières secondes. Le palet flotte autour de la cage de Raibon mais le score ne bouge plus, Grenoble s'impose sur le fil !

2011-01-15-Grenoble-Mont-Blanc6Au terme d'un match de qualité très médiocre, les Brûleurs de Loups s'imposent après s'être fait des sueurs froides tout au long de la rencontre. Les seuls points positifs de ce match resteront les deux points de la victoire et la bonne sortie de Sébastien Raibon, décisif à plusieurs reprises.

Pour le reste, c'est une prestation à oublier, bien en deçà de celles proposées face à Briançon et Angers. Les Grenoblois ont semble-t-il accusé le coup suite à la blessure de Baptiste Amar et ont eu toute les peines du monde à rentrer dans ce match pourtant supposé facile. Il a fallu la vista de Broz, auteur de trois assistances ce soir et l'opportunisme de Krayzel, buteur décisif pour son retour de blessure, pour sortir Grenoble d'une situation extrêmement délicate. Il faudra sérieusement hausser son niveau de jeu pour gagner à Amiens mardi et même battre Villard samedi prochain dans le derby.

Mont-Blanc peut nourrir beaucoup de regrets de ne pas avoir ramené un point de ce déplacement. Ce point aurait été une juste récompense en regard de l'effort fourni dans ce match, tant les Haut-Savoyards ont été de véritables poisons tout au long de la rencontre. Avec des cadres comme Dusan Brincko, le pilier de la défense et Clément Masson, le feu follet de l'attaque, mais aussi des jeunes talentueux comme Arthur Coulon, auteur d'un très joli but, Josselin Besson, très actif, sans oublier Luc Saccomano, épatant dans ses cages malgré un deuxième but évitable, le Mont-Blanc a fait preuve de suffisamment de talent et de culot pour perturber le récent vainqueur de la coupe de la ligue. Très encourageant pour la suite car malgré ses moyens limités, en jouant ainsi le Mont-Blanc parviendra sans doute à grappiller encore quelques points avant la fin du championnat.

Désignés meilleurs joueurs du match : Ludek Broz (Grenoble) et John Sullivan (Mont-Blanc)

(photos www.hockey-passion.com)

Commentaires d'après-match (d'après Le Dauphiné Libéré) :

Alexandre Rouleau (défenseur de Grenoble) : "Le jeu est parti dans tous les sens. On est chanceux de s'en tirer avec la victoire. Mais l'essentiel est là. Sans Baptiste, il faut retrouver des marques. C'est notre capitaine, notre leader absolu. À nous de trouver de nouvelles habitudes."

 

Grenoble - Mont-Blanc 3-2 (0-0, 2-1, 1-1)

Samedi 15 janvier 2011 à 20h à la patinoire Pôle Sud de Grenoble. 3200 spectateurs
Arbitrage de Marie Tjana Picavet assisté de Guillaume Gielly et Adrian Popa
Tirs cadrés : Grenoble 30 (7, 13, 10), Mont-Blanc 24 (9, 8, 7).
Pénalités : Grenoble 16' (4', 6', 6'), Mont-Blanc 24' (2', 8'+10', 4')

Évolution du score :

1-0 à 22'26" : Rouleau assisté de Broz et Sivic
1-1 à 24'38" : Sullivan assisté de N.Besson et Clarke
2-1 à 28'01" : Arrossamena assisté de Broz et Sivic
2-2 à 46'06" : Coulon assisté de Orset et Wiktorsson (sup. num.)
3-2 à 59'08" : Krayzel assisté de Moisand et Broz

 

Grenoble

Gardien : Sébastien Raibon.

Défenseurs : Alexandre Rouleau (A) - Jason Crossman ; Viktor Wallin (A) - Maxime Moisand ; Rémi Colotti - Aymeric Gillet ; Vincent Llorca.

Attaquants : Ludek Krayzel - Christophe Tartari (C) - Joris Bedin ; Mitja Sivic - Ludek Broz - Nicolas Arrossamena ; Julien Baylacq - Mathieu Le Blond - Elie Raibon ; Raphaël Papa - Loup Benoît - Graham Avenel.

Remplaçants : Eddy Ferhi (G), Maxime Suzzarini. Absent : Baptiste Amar (double fracture de la cheville).

Mont-Blanc

Gardien : Luc Saccomano [sorti de 59'20" à 60'00"].

Défenseurs : Dusan Brincko - Sébastien Borini ; Numa Besson - Stefan Wiktorsson ; Arthur Cocar.

Attaquants : Jeffrey Clarke - Clément Masson (C) - John Sullivan ; Josselin Besson - Etienne Croz (A) - Arthur Coulon ; Jérémy Ares - Romain Orset (A) - Morgan Vialle ; Gaël Jeanbourquin - Kévin Hamon.

Remplaçants : Henry-Corentin Buysse (G), Julien Payraud. Absents : Johan Chang, Lionel Simon (blessés).