Rouen - Épinal (Ligue Magnus, 17e journée)

Rouen, un nouveau record !

GUENETTE_FrancoisPierre_101207_068Après la déception d'une quatrième place en finale de la Coupe continentale, recevant Épinal, les Rouennais avaient à cœur de se rassurer dans l'optique des matches serrés et à répétition qui s'annoncent (Briançon, Angers, Grenoble, finale de Bercy...) afin de rester coller aux basques d'Amiens et avant de recevoir, patins et crosses fermes, les Gothiques, le 26 février prochain.

Malgré les absences de Thinel et Babka, quand la ligne Desrosiers-Mallette-Guenette met la machine en route, suivie par des jeunes plus culottés depuis leur expérience « minsquoise » et la flèche Brunelle, il faut un tempérament pour ne pas sombrer face aux Dragons. Les Images ne l'ont pas eu, ce soir, malgré un retour de courte durée dans la quatrième minute, ensuite Rouen n'a pas cessé d'enfiler sans encaisser ou presque. L'ampleur du score aura fait oublier la prestation au sifflet de M.Bergamelli.

Au final une fessée de 13 buts, un record en ligue Magnus, et 17 buts encaissés en tout par l'ICE ! Certes, Nicolas Ravel, le second gardien des Spinaliens, n'étaient sans doute pas au niveau lorsqu'il a été envoyé à deux reprises en enfer, totalement abandonné par sa défense, sur le glaçon haut-normand à la place de Loïc Lacasse, mais le titulaire ne l'était pas non plus à 2'44 et 12'45, lors des deuxième et cinquième buts du RHE 76.

La première ligne de Rodolphe Garnier a marqué dix buts, dont quatre pour Guenette, ses compères Desrosiers et Mallette signant chacun un triplé. Le junior Peter Valier n'a pas seulement inscrit son premier but en Ligue Magnus, il en a marqué deux. Les Dragons 2011 sont lancés !

 

Rouen – Épinal 17-4 (5-2, 7-0, 5-2)
Mardi 18 janvier 2010 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2318 spectateurs.
Arbitrage de M. Bergamelli assisté de MM. Caillot et Durand.
Pénalités : Rouen 4' (2', 2', 0') ; Épinal 6' (2', 4', 0').
Évolution du score :
1-0 à 02'32" : Mallette assisté de Desrosiers et Olsson
2-0 à 02'44" : Desrosiers assisté de Bergström et Guenette
2-1 à 03'01" : Petrak assisté de Gervais et Plch
3-1 à 05'11" : Guenette assisté de Mallette et Desrosiers
4-1 à 08'05" : Custosse assisté de Mallette et Rech
4-2 à 12'23" : Boisclair
5-2 à 12'45" : Guenette assisté de Janil
6-2 à 25'22" : Zwikel assisté de Valier et Rech
7-2 à 25'41" : Desrosiers assisté de Guenette et Mallette
8-2 à 26'14" : Mallette assisté de Desrosiers et Bergström
9-2 à 28'53" : Guenette assisté de Mallette et Desrosiers
10-2 à 33'24" : Valier assisté de Zwikel
11-2 à 34'02" : Brunelle assisté de Salmivirta et Da Costa
12-2 à 37'45" : Desrosiers assisté de Bergström
13-2 à 46'04" : Guenette assisté de Mallette et Desrosiers
13-3 à 49'48" : Plch assisté de Mantyla et Simko
14-3 à 52'01" : Mallette assisté de Bergström et Olsson
15-3 à 52'38" : Brunelle assisté de Da Costa et Salmivirta
16-3 à 56'15" : Valier assisté de Mulle et Janil
17-3 à 56'36" : Rech assisté de Valier et Janil
17-4 à 59'13" : Kuuluvainen assisté de Plch et Boisclair


Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry (puis Sebastian Ylönen à 29'47").

Défenseurs : Jens Olsson – Calle Bergström ; David Holmqvist – Cédric Custosse Jonathan Janil – Juha Alen ; (puis Aurélien Greverend).

Attaquants : Julien Desrosiers – Carl Mallette (C) – François-Pierre Guénette (A) ; Ilpo Salmivirta – Teddy Da Costa – Mathieu Brunelle ; Luc Tardif Jr – Jonathan Zwikel (A) – Peter Valier ; Anthony Rech – [Da Costa] – Alexandre Mulle.
 
Absents : Daniel Babka (ischio-jambiers), Marc-André Thinel (adducteurs).

Épinal

Gardien : Loïc Lacasse (puis Nicolas Ravel de 2'44" à 3'01" et de 12'45" à 60'00").

Défenseurs : Nyko Mantyla – Stéphane Gervais ; Jan Hagelberg – Fabien Leroy ; Benoît Quessandier (A) – Peter Slovak.

Attaquants : Guillaume Chassard (C) – Maxime Boisclair – Timo Kuuluvainen (puis Anthony Rapenne au cours du 3e tiers) ; Jan Simko – Michal Petrak – Jan Plch (A) ; Erwan Agostini – Tarik Chipaux – Kevin Benchabane.

Remplaçant : Nathan Ganz. Absent : Guillaume Papelier.