SønderjyskE - Rouen (Coupe Continentale, finale)

Le bronze ne leur revient pas

2011-01-16-Rouen-SonderjyskeFinalement les Dragons rentreront bredouilles de la Minsk arena. Pas de déshonneur, mais pas d'honneurs non plus pour les champions de France en titre. Quatrièmes, comme Grenoble l'an passé.

Les Danois ont tiré à la cage deux fois plus que les Normands. Vojens a aussi inscrit un but à parité, au contraire du RHE. Tout avait bien commencé pourtant. Seulement, les joueurs de Rodolphe Garnier n'ont pas mis à profit leurs deux premières supériorités du premier tiers.

Il a fallu attendre d'évoluer à cinq contre trois, dans la période médiane. Ilpo Salmivirta n'avait fait que le début de premier entraînement jeudi, mais n'arrivait pas à respirer. Le staff lui a dit de repartir se reposer au vestiaire, et l'a retrouvé endormi sur la table de massage. À peine remis de sa maladie, le Finlandais a rempli des piges en jeux spéciaux ce soir. Il a ainsi frappé fort à mi-distance au dessus de la mitaine d'Alfie Michaud, après un excellent slalom de Julien Desrosiers dans l'enclave (1-0 à 28'55).

2011-01-16-Rouen-Sonderjyske2Jason Guerriero s'est vengé d'un breakaway avorté sur Fabrice Lhenry car une faute de Calle Bergström sur le canadien a donné une seconde chance au joueur de centre. Ce dernier n'a pas manqué son tir de pénalité (1-1 à 31'00). Alfie Michaud a fait l'arrêt face à Teddy da Costa, qui avait volé le palet à Damgaard, et tout s'en est allé ! Matt Mac Donald a sonné l'alerte en tirant sur la transversale en fin de période.

À l'entrée du dernier tiers, en deux-contre-un, Nichlas Carlsen a profité d'une mauvaise défensive du dernier défenseur rouennais pour tromper Fabrice Lhenry entre les jambières (1-2 à 41'25).

Kim Lykkeskov a créé la cassure à cinq minutes de la fin du match sur une bonne passe de Guerriero (1-3 à 54'46). Matthieu Brunelle fera naître le suspence d'un tir frappé dans la lucarne proche (2-3 à 56'04) qui entretiendra l'illusion d'une égalisation dans la dernière minute jouée sans gardien. Mais sans réussite : Guénette gagne l'engagement pour Desrosiers mais celui-ci tire au-dessus.

Le RHE 76 n'a pas à rougir de son tournoi, cependant à chaque match il a manqué aux Rouennais un peu plus de jus et de possession de palet (trop de pénalités), pas grand chose de non corrigible en somme. Nous aurons aimé suivre des Dragons en pleine possession de leurs moyens, ceux de Coventry ou ceux de la finale contre Angers, car il y avait la place pour les Normands entre un Salzbourg au parfum de Canada dry et un Yunost surprotégé qui a, avant tout, connu beaucoup de réussite dans la finale contre le club autrichien.

2011-01-16-Rouen-Sonderjyske3Désignés joueurs du match : Fabrice Lhenry pour Rouen et Darryl Andrews pour SønderjyskE.

Commentaires d'après-match

Rodolphe Garnier (entraîneur de Rouen) : "Nous avons eu l'opportunité de gagner en ouvrant le score, mais nous ne pouvons nous permettre de prendre autant de pénalités. Nous n'avons pas appris de nos erreurs dans ce tournoi. Je suis satisfait de notre penalty killing, il fonctionne bien, mais nous devons travailler sur notre agressivité. J'espère que l'équipe ne sera pas fatiguée pour notre prochain match de championnat mardi."

Mario Simioni (entraîneur de SønderjyskE) : "Nous avons eu un peu de chance. Les deux équipes auraient pu marquer, mais nous avons su exploiter nos contres pour marquer de beaux buts. Nous sommes fiers de notre performance ici, nous n'avons concédé que cinq buts en trois jours contre des équipes de haut niveau. C'était un énorme succès d'accéder à cette Superfinale. Nous prendrons possession de notre nouvelle patinoire de 5000 places le 30 janvier, et nous avons évoqué l'organisation d'un tournoi de demi-finale l'an prochain si nous remportons le championnat."


SønderjyskE - Rouen 3-2 (0-0, 1-1, 2-1)
Samedi 15 janvier 2011 à 15h00 à la Minsk Arena. 3850 spectateurs.
Arbitrage de Florian Zehetleitner (ALL) et Roman Polak (TCH) assistés de Aleksandr Matskevich (BLR) et Dmitry Shabunevich (BLR).
Pénalités : SønderjyskE 16' (6', 6', 4') ; Rouen 20' (4', 8', 8').
Tirrs : SønderjyskE 34 (15, 10, 9) ; Rouen 19 (6, 9, 4).

Évolution du score :
0-1 à 28'55" : Salmivirta assisté de Desrosiers et Mallette (double sup. num.)
1-1 à 31'00" : Guerriero (tir de pénalité)
2-1 à 41'25" : Carlsen
3-1 à 54'46" : Lykkeskov assisté de Guerriero (sup. num.)
3-2 à 56'04" : Brunelle assisté de Desrosiers (sup. num.)


SønderjyskE

Gardien : Alfie Michaud.

Défenseurs : Rasmus Damgaard (2') – Dustin Vanballegooie (+1) ; Daniel Villadsen – Daryl Andrews (A) ; Joachim Holten-Moller (2') – Matt MacDonald (2').

Attaquants : Kim Lykkeskov (C, 2') – Jason Guerriero (2') – Dejan Matejic ; Frederik Storm (+1, 2') – Christoffer Kjaergaard (A, +1, 2') – Nichlas Carlsen (+1) ; Steffen Frank (2') – Mads Lund – Mick Jensen.

Remplaçants : Christian Moller (G), Kenneth Muller, Daniel Madsen, Mads Nielsen.

Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry [sorti à 58'48"].

Défenseurs : Jens Olsson – Calle Bergström (4') ; David Holmqvist (-1) – Cédric Custosse (-1) ; Jonathan Janil – Juha Alen (4').

Attaquants : Julien Desrosiers (4') – Carl Mallette (C) – Teddy Da Costa (-1) ; Luc Tardif Jr (4') – François-Pierre Guénette (A) – Mathieu Brunelle (-1) ; Alexandre Mulle – Jonathan Zwikel (A) – Anthony Rech ; Ilpo Salmivirta (2'), Peter Valier (-1, 2').

Remplaçants : Sebastian Ylönen (G), Aurélien Gréverend. Absents : Daniel Babka (ischio-jambiers), Marc-André Thinel (adducteurs).