Caen - Morzine (Ligue Magnus, 18e journée)

Petite défaite, grand désarroi...

Samuel_GibbonsMalgré les déceptions et la perspective des play-down, l'affluence ne baisse pas à Caen-la-mer. Affection pour les joueurs ou preuve que l'équipe n'est pas à son potentiel, les Caennais soutiennent les Drakkars par leur présence. Et ce match fait partie des rencontres clés. Celles que les "boys" du capitaine Tommy Lafontaine doivent emporter pour se sauver de la relégation et accéder aux play-offs. L'enjeu est équivalent pour Morzine qui, après un début de saison des plus prometteur est au point mort, au point de chuter 9 à 2 contre Chamonix, un concurrent direct.

Les Haut-Savoyards, mieux placés, prennent logiquement le dessus en début de partie. La formule est simple : des ailiers qui travaillent haut au pressing et au contre, et une armature défensive au repli discipliné pour former une cage solide autour de Tuomas Lohtander. Donc pas de surprise lorsqu'Arup vient titiller Clément Fouquerel dans les cages caennaises à la 2e minute. Les erreurs et la perméabilité défensive des locaux laissent le champ libre. Ainsi, sur un dégagement non maîtrisé, Koivunen dévie le palet vers la cage. Kadic le contrôle de la main et trompe Fouquerel par le côté fermé (0-1 à 03'16). Il faut tout de même reconnaîte le caractère opportuniste de ce but, car l'action était assez anodine.

Tommy LafontaineLes Drakkars subissent cette pression pendant un temps puis reviennent progressivement dans le match. La phase initiale est laborieuse : mauvaises passes, relances hasardeuses ou chutes au démarrage des contres. Les locaux se retrouvent en difficulté dès la sortie de zone.

Il faut bien une période entière pour que le diesel bas-normand se mette en route, faussé par ci par là par le comportement roublard de Mickaël Brodin. Un style qui lui était déjà connu lorsqu'il évoluait en rouge et bleu sous l'aire Garnier. Ce n'est qu'à la fin du premier tiers que les tireurs viennent tester le portier Tuomas Lohtander. Mais ce dernier répond bel et bien présent.

L'effort est perpétué au fil du match. Mais la carapace défensive des Morzinois est très difficile à perturber. Dans cette configuration, pas facile de trouver la bonne posture pour tirer. Romand s'en mord les doigts sur une occasion seul face au gardien où il ne peut contrôler le palet. Mais avec un peu  de percussion, Da Costa réussit à gratter un palet qu'il remet pour son capitaine Tommy Lafontaine qui aligne la lucarne gauche du portier finlandais (1-1 à 37'22).

Les deux équipes complètent leur nombre d'action par un poteau chacune puis se dirigent vers la prolongation. C'est là que les Pingouins portent le coup de massue. Sur une situation à deux contre trois, O'Connor parvient à transmettre à Arup qui frappe de volée hors cadre. Mais la crosse de Baazzi redresse la trajectoire le log du poteau (1-2 à 67'24).

Pour conclure, les Pingouins peuvent remercier leur bonne étoile. Ils ont toutefois le mérite d'avoir protégé leurs filets. Les Caennais avaient la place pour passer mais ne se font plus assez confiance. Trop timide en attaque, ils n'ont pas concrétisé. De plus, malgré les prestations de Clément Fouquerel, il n'y aura pas de salut si les attaques adverses pénètrent aussi facilement la défense. Alors que Morzine célèbre bruyamment sa victoire, les Drakkars rentrent au vestiaire le regard fermé, pleins de râge et de frustration. Un point tout de même dans ce match où le fait le plus marquant reste la pauvreté du hockey présenté par les deux équipes.

 

Caen - Morzine-Avoriaz 1-2 après prolongation (1-0, 0-1, 0-0, 0-1)
Samedi 22 janvier 2011 à 20h00 à la patinoire Caen la mer.
Arbitrage d'Alexandre Bourreau assisté de Jérémy Rauline et Maxime Durand
Pénalités : Caen 12' (4', 6', 0', 2'), Morzine-Avoriaz 12' (4', 4', 4', 0').
Evolution du score :
0-1 à 03'16" : Kadic assisté de Koivunen
1-1 à 37'22" : Lafontaine assisté de Da Costa
1-2 à 67'24" : Arup assisté de O'Connor et Koivunen

Caen    

Gardien : Clément Fouquerel.

Défenseurs : Tommy Lafontaine (C) - Aziz Baazzi ; Samuel Gibbons - Udo Marie ; Vladimir Urban - Alexis Gomane (A) puis Antoine Vigier à 30'.

Attaquants : Antti Urpo - Jeremiah Cunningham - Jérémie Romand ; Jonathan Duchesneau - Erwan Pain - Jonathan Avenel (A) ; Charles Geslain - Kevin Da Costa - Julien Lebey ; Pierre Bennett.

Remplaçants : Arnaud Goëtz (G), Raphaël Mazie.

Morzine-Avoriaz

Gardien : Tuomas Lohtander.

Défenseurs : Ben O'Connor - Mathieu Jestin ; Jimi Santala - Nicolas Antonoff ; Christian Elian (A) - Maxim Gubin.

Attaquants : Cyril Papa - Mickaël Brodin (C) - Martin Arup ; Denis Kadic - Toni Koivunen (A) - Matic Kralj ; Stefan Majernik - Denislam Yusupov - Niko Toivonen.

Remplaçants : Adrien Morin (G), Loïc Gaydon, Oleg Koreskovs, Romain Bonnefond.