Lyon - Amnéville (Division 2, 14e journée)

Les Lions sont solides

Vainqueurs (5-2) avec sérieux d’Amnéville hier, les Lions ont pleinement profité de la venue du troisième, et concurrent direct, pour consolider leur place de leader.

La venue du troisième, Amnéville chez le nouveau leader de la Poule B, Lyon, augurait d’un match serré hier à Charlemagne. Il l’aura été pendant un peu plus d’un tiers. Le bon retour au classement des Lorrains ayant atténué le score de l’aller où les Lions avaient étrillé (10-2) leur adversaire d’un soir, Pascal Margerit et ses hommes avaient bien évidemment pris soin de prendre au sérieux cette équipe tout au long de la semaine.

Le premier tiers n’aura pas dissipé ce sentiment. Car si après une période de domination stérile, les Lyonnais ouvrirent la marque par Mike Ruberto (7’24, 1-0) avant de doubler la mise par une astucieuse déviation de Baptiste Frioux sur un lancer de Thomas Puech (14’55, 2-0), Amnéville proposait un jeu à même de lui laisser faire planer le doute sur les buts lyonnais. Et, après plusieurs sauvetages du jeune Quentin Wargnier, Daniel Svedin étant toujours blessé, c’est assez logiquement qu’ Amnéville réduisit l’écart sur un magnifique lancer de Marek Bais (15’37, 2-1).

Le début du second tiers confirmait cette tendance avec l’égalisation d’Amnéville après 4 minutes (2-2) sur un contre rondement mené par Stefan Klimek. Mais le doute ne s’immisça pas plus longtemps, grâce aux… Lorrains. Sur une bourde incroyable, Bralac marqua contre son camp à la suite d’ une relance pourtant anodine (26’24, 3-2). Comme le veut le règlement ce but fut accordé à Mathieu Reverdin, dernier joueur lyonnais à avoir touché le palet. Ce coup du sort eut le mérite de relancer la terrible mécanique des Lions, qui en profitèrent pour prendre leur adversaire à la gorge et doubler leur avantage par l’inévitable Alexander Olsson (27’45, 4-2). Amnéville n’y était plus malgré quelques lancers, et les Lions furent très près d’inscrire un cinquième but si Stieranka n’avait pas été aussi prompt sur sa ligne.

Plus sereins, les Lyonnais gérèrent ensuite le troisième tiers sans désagréments majeurs. Alors que les deux gardiens, par ailleurs élus hommes du match par les entraîneurs, sortaient les lancers, Alex Olsson, y alla de son doublé en portant la marque à (5-2) à la 53ème minute. Plié avec sérieux face à une très bonne formation lorraine, ce troisième match de l’année 2011 consolide le leadership de Lyonnais toujours poursuivis par Cholet.

Compte-rendu du site officiel du Lyon Hockey Club

Lyon - Amnéville 5-2 (2-1, 2-1, 1-0).
Samedi 22 janvier 2011 à 20h30 à la patinoire Charlemagne. 2 071 spectateurs.
Arbitrage de Éric Brondex et Kamel Kattouche.
Pénalités : Lyon 18' (8', 4', 6'), Amnéville 14' (4', 4', 6').
Évolution du score :
1-0 à 07'24" : Zelubovskis assisté de Mi. Ruberto
2-0 à 14'55" : Frioux assisté de Puech et R. Olsson
2-1 à 15'37" : Bais assisté de Disnard et Krahulec (sup. num.)
2-2 à 24'00" : Klimek assisté de Bais et Krahulec
3-2 à 26'24" : Reverdin assisté de Deshaies et Désérable
4-2 à 27'45" : A. Olsson assisté de R. Olsson et Fioux
5-2 à 53'35" : A. Olsson assisté de R. Olsson et Frioux