Grenoble - Villard-de-Lans (Ligue Magnus, 18e journée)

Grenoble remporte le 101e derby

2011-01-22-Grenoble-Villard5Grenoble-Villard, c'est l'éternel derby de l'Isère qui se dispute ce soir pour la 101e fois. Le 100e avait été remporté in extremis par les Brûleurs de Loups sur le plateau du Vercors au terme de la séance des tirs au but. Les Ours sont donc avides de revanche et espèrent enfin mettre un terme à la série de succès de leurs voisins dans ce derby. Au delà de l'enjeu purement local, les deux équipes ont un besoin urgent de points. Grenoble pour ne pas perdre le contact avec le haut du classement et décoller de la huitième place qui colle aux Brûleurs de Loups depuis quelques journées. Villard pour prendre ses distances avec Caen et le Mont-Blanc et ainsi assurer définitivement sa qualification et le maintien qui va avec. Les Ours ont fait leurs preuves récemment à l'extérieur avec des succès à Angers et Chamonix et espèrent continuer sur leur lancée dans ce court déplacement.

Les deux équipes restent cependant sur une contre-performance mardi : Grenoble, qui apprend à vivre sans son capitaine Baptiste Amar, s'est incliné à Amiens (1-4). Quant aux Villardiens, ils n'ont pas pu confirmer leurs récentes performances en déplacement en s'inclinant dans un match pourtant à leur portée contre Dijon, une équipe qui ne leur réussit pas cette saison (2-5). Outre la défaite, ces deux matchs ont apporté au deux équipes leur lot d'infortune : Maxime Moisand, touché à Amiens, souffre d'une entorse du genou et sera absent au moins quinze jours. Une mauvaise nouvelle de plus pour le secteur défensif grenoblois. Pierre-Antoine Simonneau a pour sa part été victime d'une luxation de l'épaule lors du match contre Dijon et manquera également à l'appel en attendant de connaître la gravité de sa blessure. Seule bonne nouvelle : le retour de Ludek Broz qui, malade, avait manqué le déplacement à Amiens.

2011-01-22-Grenoble-Villard1Stéphane Barin a choisi de donner les clés de la cage villardienne à Romain Farruggia tandis que Jean-François Dufour fait tourner le capitanat en désignant Alexandre Rouleau ce soir (Tartari avait porté le "C" lors des deux matchs précédents). Les Ours montrent plus de détermination que leurs adversaires en début de rencontre : Thibaut Sage-Vallier récupère un palet à la ligne bleue grenobloise et lance Yann Diaferia qui part dans le dos d'Alexandre Rouleau. Diaferia évite le retour de Crossman et centre dans le tempo pour Jean-Christophe Gauthier qui prend Ferhi à froid en glissant le palet à ras de glace le long du poteau (0-1, 01'16"). Les affaires se compliquent pour Grenoble puisqu'une pénalité est appelée dans la foulée contre Aymeric Gillet pour un faire-trébucher. En infériorité, Grenoble s'en sort plutôt bien et est même tout près d'égaliser sur une échappée à deux contre un mais Arrossamena butte sur Farruggia. De retour à cinq contre cinq, le jeu est alerte et se déplace rapidement d'une cage à l'autre. Farruggia réalise des arrêts propres sur les tirs grenoblois à mi-distance et fait preuve d'autorité face à Sivic, pourtant seul en très bonne position.

Grenoble accentue la pression sur la cage villardienne ce qui finit par se traduire par une pénalité de Nicolas Sigouin après une mêlée dans le slot villardien. Malgré une bonne supériorité numérique, les Brûleurs de Loups continuent de courir après le score, la faute à un excellent Romain Farruggia sur lequel se repose son équipe. Et la chance est avec lui lorsque le tir d'Arrossamena heurte l'angle du poteau au terme d'une contre-attaque éclair. Offensivement, les Villardiens sont de plus en plus timides et Ferhi ne voit quasiment plus un palet. Les Grenoblois auront une deuxième chance après une charge de Tourigny mais leur domination continue d'être stérile. L'avantage numérique grenoblois sera interrompu par une pénalité d'Aymeric Gillet, sa deuxième du tiers. L'occasion pour les Ours de souffler, à défaut de se montrer dangereux. Et alors qu'on s'achemine vers la fin du tiers, Alexandre Rouleau récupère le palet sur un engagement gagné par Christophe Tartari, repique vers la cage villardienne sans être inquiété et glisse le palet en lucarne alors que Farruggia s'était baissé un peu trop tôt (1-1, 19'48"). Égalisation inespérée mais méritée pour Grenoble au vu de la domination sur l'ensemble du tiers.

2011-01-22-Grenoble-Villard3Grenoble repart avec les mêmes intentions en début de deuxième tiers et Farruggia est encore sollicité à deux reprises mais reste solide, face à Christophe Tartari notamment. Une petite période de flottement des locaux coïncide avec le réveil villardien. À la clé, une pénalité de Raphaël Papa qui permet aux Ours de s'installer durablement dans la zone grenobloise. À l'exception d'une incursion de Daniel Sedlak ponctuée par un tir du revers, Eddy Ferhi est rarement menacé par les attaques villardiennes. Mais la dynamique semble cassée du côté des Brûleurs de Loups et il faut un sauvetage réflexe d'Eddy Ferhi sur une reprise plein axe d'Antti Pusa pour ne pas voir les Ours reprendre l'avantage au score.

Le passage à vide des Grenoblois continue avec une pénalité de Broz mais l'infériorité numérique grenobloise est surtout marquée par un contrôle de la crosse délicat de Farruggia suite à un rebond contre la bande et Villard évite de justesse un but gag. Coup dur quand même pour Villard lorsqu'Antti Pusa est sanctionné pour un retenir assorti de dix minutes de méconduite pour contestation. C'est le moment choisi par Grenoble pour accélérer : Ludek Broz, sorti de prison, ressort le palet derrière la cage pour servir Ludek Krayzel dont la reprise de volée à travers le trafic fait mouche (2-1, 28'40").

2011-01-22-Grenoble-Villard2Pour la première fois du match, les Brûleurs de Loups mènent au score. Villard essaie de réagir rapidement avec un tir de Tougas, difficilement arrêté par Ferhi. Les Ours sont plus actifs que lors du premier tiers mais Grenoble se procure les occasions les plus dangereuses : Baylacq décale idéalement Joris Bedin mais celui-ci butte sur la jambière d'un Farruggia encore une fois très inspiré sur cet arrêt. Les hommes de Jean-François Dufour poussent pour inscrire un troisième but qui leur donnerait de l'air mais ils manquent une nouvelle fois de réalisme devant la cage, une constante depuis le début du match. Julien Baylacq se fait sanctionner pour une charge dans le dos sur Victor Vitton-Mea et écope à son tour de dix minutes de méconduite. La sanction villardienne tombe immédiatement : une fois le jeu de puissance installé, Nicolas Favarin décale Daniel Sedlak, libre de tout marquage, lequel prend son temps pour ajuster Ferhi d'un tir dans le haut du but (2-2, 33'25").

Le buteur part en prison quelques secondes plus tard pour avoir commis une obstruction sur Le Blond, l'empêchant de reprendre un centre de Tartari. Grenoble essaie de reprendre immédiatement l'avantage en supériorité numérique mais bute une nouvelle fois sur Farruggia, toujours bien placé sur les tirs lointains. Gillet est sanctionné pour la troisième fois du match mais cette fois il bénéficie d'une simulation de Diaferia qui l'accompagne en prison. Mais l'arbitre rajoute deux minutes pour retard de jeu à Grenoble, estimant que le nombre de joueurs sur la glace n'était pas bon au moment de l'engagement, ce qui est contestable vu que les deux pénalités étaient simultanées. La fin du tiers est donc à l'avantage de Villard qui voit sa supériorité numérique prolongée jusqu'au coup de sirène par une prison de Crossman. Malgré un tir non cadré de Gauthier, les Ours n'en profitent pas et les deux équipes rentrent au vestiaire sur un score de parité.

2011-01-22-Grenoble-Villard4Villard ne profite pas de son avantage numérique en début de tiers et les débats s'équilibrent avec une prise de risque moins importante de part et d'autre. Nicolas Arrossemena parvient toute de même à déborder la défense villardienne sur une accélération mais il butte une nouvelle fois sur Farruggia qui détourne le palet de l'épaule. Les accélérations grenobloises font mal aux Villardiens. Sur l'une d'entre elles, Aymeric Gillet lance Ludek Broz qui laisse à Ludek Krayzel en relai. Ce dernier accélère et fait une passe abandon à Rouleau devant la cage qui tire. Farruggia repousse mais la défense villardienne n'a pas suivi le beau mouvement collectif des Grenoblois et laisse Elie Raibon seul devant le but qui ne rate pas la cage grande ouverte qui se présente à lui au rebond (3-2, 46'34"). Dans la foulée, Jiri Zdenek prend deux minutes de pénalité bientôt suivi par Antti Pusa pour un coup de genou sur Aymeric Gillet qui remontait le palet. C'est une double supériorité numérique pour Grenoble : l'occasion de prendre définitivement ses distances et de tuer le match. Mais le power-play grenoblois n'arrive pas à trouver de décalage et la seule action dangereuse est un tir de Sivic non cadré mais Farruggia avait fermé la porte.

Après cette belle occasion ratée, les Brûleurs de Loups vont se contenter de jouer par contre-attaques lors des dix dernières minutes. Les hommes de Stéphane Barin y croient encore et intensifient leur présence dans la zone grenobloise en profitant des relances approximatives des défenseurs grenoblois. Mais Ferhi voit peu de tirs dangereux arriver jusqu'à lui car Villard n'arrive pas à mettre régulièrement la pression sur la cage grenobloise. Les contres grenoblois sont infructueux et la menace villardienne reste présente jusqu'à la fin comme le prouve Gauthier qui teste encore Ferhi à trois minutes de la fin. Stéphane Barin n'a finalement pas d'autre alternative que de sortir son gardien dans les ultimes minutes. Un choix qui n'apportera pas l'effet escompté, Grenoble parvenant à défendre son maigre avantage jusqu'au bout.

2011-01-22-Grenoble-Villard6Comme la semaine précédente, victoire difficile et étriquée des Brûleurs de Loups qui décidément peinent à se mettre à l'abri rapidement face à des adversaires moins forts qu'ils dominent pourtant dans le jeu. Ce manque de réalisme dans les actions offensives laisse toute l'équipe grenobloise sous pression jusqu'à l'ultime minute et un retour de l'adversaire sur le fil n'est pas à exclure dans ces conditions. Grenoble a du mal à marquer sur ses temps forts et ne parvient pas à profiter suffisamment de ses avantages numériques à l'image d'un cinq contre trois particulièrement mal négocié au troisième tiers.

Encore une fois Alexandre Rouleau, impliqué sur le premier et le troisième but, a dû monter aux avants-postes pour aider son équipe à marquer. Il a fait honneur à son rang de capitaine ce soir. Le duo tchèque a également joué un rôle prépondérant dans la victoire alors qu'Elie Raibon voit son travail récompensé en marquant le but gagnant. La défense a relativement bien tenu le choc en l'absence d'Amar et Moisand. Il reste aux Grenoblois à disputer un match accessible à Morzine mardi avant de recevoir l'ogre rouennais jeudi, une rencontre qui demandera aux Brûleurs de Loups de sérieusement élever leur niveau de jeu.

Du côté villardien, on peut nourrir quelques regrets de ne pas avoir accroché au moins un point car l'équipe grenobloise était prenable ce soir. Lors du premier tiers, les Ours se sont contentés de leur ouverture du score et se sont reposés sur Farruggia, très bon ce soir. Par la suite, ils ont montré plus d'abnégation en s'accrochant au score et en revenant à égalité au deuxième tiers. Mais l'oubli défensif sur le troisième but grenoblois et le manque de percussion offensive lors du troisième tiers n'a pas permis aux Villardiens de recoller une nouvelle fois au score. En attaque, même si la plupart des joueurs apportent de la vitesse par leur patinage, seuls Gauthier et Pusa ont constitué un réel danger, Tourigny et Zdenek paraissant plus en retrait. Villard doit maintenant se préparer à recevoir Caen mardi pour un match capital en vue de la qualification.

Désignés meilleurs joueurs du match : Alexandre Rouleau (Grenoble) et Jean-Christophe Gauthier (Villard-de-Lans)

(photos www.hockey-passion.com)

Commentaires d'après-match (d'après Le Dauphiné Libéré) :

Alexandre Rouleau (capitaine de Grenoble) : "C'est un soulagement pour nous. On sait à quel point il est difficile de gagner des matchs cette année. De plus, cette rencontre avait beaucoup d'importance pour les Grenoblois car c'est un derby historique."

Elie Raibon (attaquant de Grenoble) : "Cea fait vraiment plaisir. J'étais placé là où il le fallait. Je me suis retrouvé devant la cage ouverte, je ne pouvais pas le rater. Ca montre que les jeunes sont là dans les moments difficiles et qu'ils donnent leur maximum."

Cédric Guillot-Diat (capitaine de Villard-de-Lans) : "Je suis vraiment déçu. On commet encore trop d'erreurs qui coûtent cher. Il faudra remédier à ça avant les play-offs."

Jean-Christophe Gauthier (attaquant de Villard-de-Lans) : "On fait des erreurs de placement qui conduisent à des buts. Cela vient sûrement du manque d'expérience. C'est dans la tête qu'on peine parce qu'on a du talent. Pour aller chercher le troisième but, il aurait fallu avoir plus de mouvement devant la cage mais Grenoble a bien contenu après le but et on n'a pas pu trouver la faille."

 

Grenoble - Villard-de-Lans 3-2 (0-0, 2-1, 1-1)

Samedi 22 janvier 2011 à 20h à la patinoire Pôle Sud de Grenoble. 3500 spectateurs.
Arbitrage de Nicolas Barbez assisté de Geoffrey Barcelo et Nicolas Cregut.
Pénalités : Grenoble 26' (4', 12'+10', 0'), Villard-de-Lans 24' (4', 6'+10', 4').
Tirs cadrés : Grenoble 35 (18, 9, 8), Villard-de-Lans 23 (4, 12, 7).

Évolution du score :

0-1 à 01'16" : Gauthier assisté de Diaferia
1-1 à 19'48" : Rouleau assisté de Tartari
2-1 à 28'40" : Krayzel assisté de Broz et Baylacq (sup. num.)
2-2 à 33'25" : Sedlak assisté de Favarin et Gauthier (sup. num.)
3-2 à 46'34" : E. Raibon assisté de Rouleau et Krayzel

 

Grenoble

Gardien : Eddy Ferhi.

Défenseurs : Alexandre Rouleau (C) - Jason Crossman ; Viktor Wallin - Vincent Llorca ; Rémi Colotti - Aymeric Gillet.

Attaquants : Ludek Krayzel - Ludek Broz (A) - Mitja Sivic ; Mathieu Le Blond - Christophe Tartari (A) - Nicolas Arrossamena ; Raphaël Papa - Julien Baylacq - Joris Bedin ; Elie Raibon - Loup Benoît - Graham Avenel.

Remplaçants : Sébastien Raibon (G), Maxime Suzzarini. Absents : Baptiste Amar (double fracture de la cheville), Maxime Moisand (entorse du genou).

Villard-de-Lans

Gardien : Romain Farruggia [sorti de 58'24" à 59'56"].

Défenseurs : Daniel Sedlak - Nicolas Sigouin ; Nicolas Favarin - Victor Vitton-Mea ; Stéphane Guillot-Diat (A) - Guillaume Tougas (A).

Attaquants : Kévyn Richard - Marc-André Tourigny - Antti Pusa ; Yann Diaferia - Jean-Christophe Gauthier - Thibaut Sage-Vallier ; Cédric Guillot-Diat (C) - Jiri Zdenek - Quentin Jacquier ; Francky Sadani - Rémi Dusser.

Remplaçants : Pascal Favarin (G), Julien Bonnière. Absent : Pierre-Antoine Simonneau (luxation de l'épaule).