Amiens - Rouen (U22)

2011-01-23-amiens-rouen-espoirs-5À un cheveu…

La défaite de la semaine passée à Grenoble (7-2) était à effacer à tout prix des esprits amiénois pour repartir d’un bon pied. Au contraire, la victoire face à Reims, qui remonte désormais à deux semaines, devait revenir dans les mémoires pour permettre aux Espoirs Gothiques d’aborder ce nouveau match contre les Dragons de Rouen.

Un mois après le premier match retour - car pour cette phase, les équipes jouent quatre fois contre les formations de leur zone géographique - où les Gothiques s’étaient sévèrement fait corriger (1-8), il était temps pour les Amiénois de montrer leur meilleur visage : celui qui a su par exemple, vaincre les Grenoblois en début de saison puis les Ducs d’Angers ou encore les Phénix plus récemment.

Et en effet, Amiens a décidé de se montrer sous son meilleur jour ce dimanche. C’est une toute autre équipe qui évolue sur la glace que celle qui a subi la défaite quelques semaines plus tôt. Les Amiénois sont au pressing et présents sur le palet. Les tentatives ne manquent pas des deux côtés mais aucun des deux gardiens ne laissent passer le premier but qui pourrait donner l’avantage dans la rencontre. Il faut dire que les deux défenses ne se font pas de cadeau non plus et celui qui marquera le premier prendra certainement un petit ascendant psychologique sur son adversaire.

2011-01-23-amiens-rouen-espoirs-2La mi-tiers passe sans que le tableau d’affichage n’ait évolué. Marius Serer sert Aina Rambelo devant la cage de Sébastian Ylönen mais il ne peut tromper l’ex-Amiénois.

Quatre minutes de pénalité de chaque côté n’auront permis à aucune des équipes de déverrouiller son compteur. Léo Bertein tient bon devant ses filets tandis que ses coéquipiers travaillent énormément en désavantage numérique afin de dégager le plus souvent possible le puck.

Valentin Dumelie et Raphaël Faure cherche la solution sans la trouver puisque le gardien amiénois détourne leurs lancers.
À l’inverse, une minute avant le retour au vestiaire, Valentin Claireaux parvient à trouver la faille face à Sébastian Ylönen et permet aux Gothiques de mener au score (1-0 ; 19’06’’).

Toujours à hauteur des Rouennais physiquement, les noirs tentent de faire le jeu. Romain Carpentier récupère en zone neutre mais il ne peut se présenter face à Sébastian Ylönen, empêché par un défenseur des Dragons. En powerplay pour ce début de tiers, les Amiénois prennent des lancers sur la cage de leurs visiteurs mais le réalisme n’est pas au rendez-vous sur cette supériorité.

Rouen est accrocheur et repart en zone d’attaque, néanmoins, la défense amiénoise est sérieuse. Les deux équipes se battent pour les palets et Rouen porte le danger sur les filets amiénois. Si bien que Valentin Dumelie, rôdant à la ligne bleue, oublié des défenseurs amiénois, reçoit le puck et part en break. Léo Bertein laisse un rebond qui lui joue malheureusement des tours et retombe dans ses filets (1-1 ; 28’30’’).

2011-01-23-amiens-rouen-espoirs-3Les prisons se succèdent pour Amiens comme pour Rouen. Romain Carpentier écope de dix minutes de méconduite et Valentin Claireaux sur la glace cherche l’exploit personnel.

Un  quatre contre trois des Dragons oblige Léo Bertein à faire la coquille mais il ne peut arrêter Valentin Dumelie qui signe son doublé en envoyant la rondelle dans sa lucarne (1-2 ; 31’03’’). La partie est toujours aussi rythmée et les occasions ne se comptent plus. Romain Bault est renvoyé au vestiaire pour une charge contre la tête et Rouen revient dans le match grâce à son deuxième but.

De ce fait Kévin Marias-Magill peut tromper Léo Bertein une troisème fois dans les dernières secondes de la période (1-3 ; 39’50). Et Rouen peut même s’envoler, huit secondes plus tard, juste avant le buzzer quand Kévin Lorcher au second poteau, remet le puck dans la cage ouverte (1-4 ; 39’58’’).

Certainement sonnés par ce retournement de situation peu attendu en cette fin de deuxième période, les Amiénois ont pu se remettre pendant la pause et reviennent bien déterminés à remonter leurs trois buts de retard durant ces vingt dernières minutes. Chose tout à fait réalisable. Premier changement marquant : Quentin Kello remplace Léo Bertein devant les filets.

2011-01-23-amiens-rouen-espoirs-4Bien évidemment les Dragons visiteurs ne veulent qu’une chose : enfoncer le clou, mais les Amiénois dominent ce début de tiers : Aina Rambelo s’essaie à nouveau au deuxième poteau, Valentin Claireaux s’infiltre par deux fois devant Sébastian Ylönen et Christophe Bourges lance de la bleue mais le portier adverse ne se laisse pas avoir. Pourtant, Marius Serer va parvenir à le tromper et réduit le score pour les noirs (2-4 ; 45’53’’).

Repartis en attaque, les blancs mettent le feu à la défense amiénoise mais, en supériorité par la suite, Valentin Claireaux fusille Sébastian Ylönen et permet aux amiénois de recoller à la marque (3-4 ; 49’30’’).

Les locaux ont dix minutes pour tenir et marquer à nouveau afin d’arracher l’égalisation. La chose paraît facile mais c’était sans compter sur Sébastian Ylönen dans sa cage. Valentin Claireaux, encore lui, force le passage et tire du revers mais le gardien rouennais peut faire l’arrêt.

À son tour, Amiens affole la défensive rouennaise pour tenter de revenir mais les Dragons se dégagent et repartent à l’attaque. Mathieu Chevalier déboule devant Quentin Kello qui coince le palet entre ses jambières. Ce dernier accomplit ensuite trois arrêts de suite, en laissant un rebond à chaque fois, mais les Rouennais, dépités de n’avoir réussi à le tromper ne parviennent pas à remettre la rondelle dans ses filets.2011-01-23-amiens-rouen-espoirs

La rencontre rentre dans ses deux dernières minutes et Rouen se retrouve à quatre sur le glaçon. Le coach amiénois attend une petite minute avant de prendre un temps mort et Quentin Kello déserte la cage pour les quelques secondes restantes. Les Gothiques ne parviendront pas à revenir et Rouen peut même se dégager droit sur la cage, mais le puck heurte le poteau et glisse à côté de la cage.

Ainsi les Espoirs amiénois perdent ce match de peu, au terme d’une rencontre bien disputée des deux côtés et qui aura vu des Gothiques plus performants que sur le premier affrontement entre picards et normands début janvier. Malgré tout, il aura manqué le petit quelque chose aux Amiénois qui leur aurait permis de peut-être gagner, ou d’au moins égaliser dans la partie.

Avec cette nouvelle défaite conciliée à la victoire de Gap sur Villard-de-Lans, les U22 rétrogradent à la sixième place du classement, à un point des Rapaces, et à seulement deux longueurs de l’entente du Mont-Blanc/Chamonix. Leur déplacement à Gap dimanche 30 janvier sera décisif pour remonter dans le championnat.

 

Amiens – Rouen : 3-4 (1-0 ; 0-4 ; 2-0)
Dimanche 23 janvier 2011 au Coliséum d’Amiens
Arbitrage de Pierre Dehaen assisté de Jérémy Métais et Thomas Caillot.
Pénalités : Amiens 47’ (4’, 4’+5’+10’+20’, 4’), Rouen 20’ (4’, 8’, 8’).
Evolution du score :
1-0 à 19’06’’ : Claireaux assisté de Serer
1-1 à 28’30’’ : Dumelie assisté de Gutierrez
1-2 à 31‘03’’ : Guillemain assisté de Gutierrez et de Greverend
1-3 à 39’50’’ : Marias-Magill assisté de Gaudeaux
1-4 à 39’58’’ : Lorcher assisté de Bourguignon et de Goncalves
2-4 à 45’53’’ : Serer assisté de Bourges
3-4 à 49’30’’ : Claireaux