Caen - Grenoble (Ligue Magnus, 21e journée)

Aisance contre persévérance

2011-02-01-Caen-Grenoble3Grenoble vient en Normandie avec la même volonté que depuis le début de la saison : acquérir de la crédibilité pour ce groupe constitué avec un budget limité. Les résultats enregistrés jusqu’alors font à peine figurer l’équipe parmi les outsiders, alors que Briançon, par exemple, réussit bien sa saison. Pour Caen, c’est une autre aventure puisque l’équipe sort tout juste d’une spirale de défaites en prolongation. Il lui faut bien plus que le point de consolation pour espérer éviter les barrages de relégation.

Mais dès le début du match les erreurs coûtent cher. Julien Lebey fait trébucher. Très à l’aise, le power-play isérois se met en place. Le palet circule par les extérieurs jusqu’à Ludek Broz qui contourne son défenseur pour lancer un tir. Julien Baylacq est sur la trajectoire et dévie le palet dans les filets (0-1 à 00'56"). Cinq minutes plus tard et les Grenoblois remettent ça. Alexandre Gaudreau Rouleau mène l’offensive. Il réalise un joli « une-deux » avec Christophe Tartari et emmène le palet à hauteur du but sur la droite. Il observe le jeu et centre magnifiquement dans le dos du défenseur pour Arrossamena qui allume le but grand ouvert (0-2 à 06'31").

2011-02-01-Caen-GrenobleFacile également, le troisième but. Alors que Caen repositionne son jeu de puissance, Gibbons se fait bousculer par Arossamena qui arrive dans son dos. Le jeu se poursuit, Baylacq se jette à l’offensive mais se fait contrer sur le palet. Gaudreau Rouleau le récupère dans la palette et sert Baylacq éloigné seul à la bleue. Il s’élance face à Clement Fouquerel feinte et passe le palet entre les jambières (1-3 à 24'11"). Malgré cette efficacité, Grenoble montre de la nervosité et accuse 18 minutes de pénalité d’équipe pendant le match.

Le match est donc mal parti pour les locaux qui réussissent quand même à rester dans le match. Sur un engagement en zone offensive, Erwan Pain récupère le palet. Tommy Lafontaine le contrôle et tire pour trouver Lebey et une déviation à ras du poteau (1-2 à 09'04" – le but est attribué à J. Avenel). Malgré tout, Grenoble fait la course en tête grâce à un réalisme qui manque cruellement aux Drakkars. Quand Cuningham récupère une magnifique combinaison initiée par Duchesneau et Romand, il lève les bras. Mais le palet a resurgi devant le gardien qui le couvre. Le but est refusé.

Caen doit donc se transcender durant les 20 dernières minutes et face à un Sébastien Raibon en excellente forme. Les joueurs se jettent sur les palets comme des « morts de faim », à l’image d’Aziz Baazzi, qui vient jouer derrière le but en soutien offensif. Bloqué par le trafic, il se retrouve devant les cages au moment opportun pour prendre le rebond du tir d’Erwan Pain (2-3 à 40'43").

2011-02-01-Caen-GrenoblePuis Caen convertit enfin un avantage numérique. Gibbons prend un shoot à la bleue. Le tir est dévié sur Duchesneau par un défenseur. Il tente sa chance mais Raibon dévie sur la gauche. Cuningham est seul dessus. Il contrôle et égalise malgré le plongeon du gardien (3-3 à 44'58"). Le suspense se prolonge et envoie les deux équipes en prolongation.

Paradoxalement, Grenoble qui s’est rediscipliné paie cher les deux pénalités au troisième tiers et en prolongation. Cuningham fait l’effort et s’avance vers le but en contournant son défenseur. Il tire sur le gardien mais obtient un rebond que Duchesneau reprend de volée pour conclure le match (4-3 à 65'37").

En résumé c’est un match de contraste que Caen remporte sur le fil. Certes il y a les deux points et la confirmation du résultat contre Chamonix. Mais cette victoire a été laborieuse et les occasions difficilement concrétisées. Grenoble a montré d’excellentes phases de jeu mais n’a pas su conserver sa domination au long du match. Pourtant les buts marqués l’étaient de belle manière.

Désignés hommes du match : Sébastien Raibon pour Grenoble et Jeremiah Cunningham pour Caen.



Caen - Grenoble 4-3 après prolongation (1-2, 0-1, 2-0, 1-0)
Vendredi 1er février 2011 à 20h00 à la patinoire Caen la mer.
Arbitrage de Nicolas Barbez assisté de Pierre Dehaen et Nicolas Piedigrossi.
Pénalités : Caen 6' (4', 2', 0', 0'), Grenoble 28' (16', 8', 2', 2').

Évolution du score :
0-1 à 00'56" : Baylacq assisté de Broz et Vallin (sup. num.)
0-2 à 06'31" : Arrossamena assisté de Gaudreau Rouleau et Tartari
1-2 à 09'04" : Avenel assisté de Pain et Lafontaine
1-3 à 24'11" : Baylacq assisté de Gaudreau Rouleau (inf. num.)
2-3 à 40'43" : Baazzi assisté de Pain et Lebey
3-3 à 44'58" : Cunningham assisté de Duchesneau et Gibbons (sup. num.)
4-3 à 65'37" : Duchesneau assisté de Cunningham (sup. num.)

Caen

Gardien : Clément Fouquerel

Défenseurs : Tommy Lafontaine (C) - Aziz Baazzi ; Samuel Gibbons - Udo Marie ; Vladimir Urban - Alexis Gomane (A).

Attaquants : Jonathan Duchesneau - Jeremiah Cunningham - Jérémie Romand ; Julien Lebey - Erwan Pain - Jonathan Avenel (A) ; Charles Geslain - Kevin Da Costa - Pierre Bennett.

Grenoble

Gardien : Sébastien Raibon.

Défenseurs : Viktor Wallin - Aymeric Gillet ; Alexandre Rouleau (C) - Jason Crossman ; Vincent Llorca.

Attaquants : Mitja Sivic - Christophe Tartari (A) - Nicolas Arrossamena ; Ludek Krayzel - Ludek Broz - Elie Raibon ; Julien Baylacq (A) - Mathieu Le Blond - Joris Bedin ; Raphaël Papa - Loup Benoît - Graham Avenel.

Remplaçants : Anthony Koren (G), Rémi Colotti. Absents : Baptiste Amar (double fracture de la cheville), Maxime Moisand (entorse du genou), Eddy Ferhi (ligaments du genou).