Ligue Magnus (22e journée) : Briançon pense au top 4

Briançon (5) - Amiens (3). Le terme de la saison régulière approche. Cinq matches à jouer, dix points à prendre : rien n'est figé pour le top 4. Cinquième à deux longueurs de Gap, Briançon peut encore espérer éviter le tour préliminaire des séries éliminatoires. À condition de gagner, gagner et gagner. Première étape pour les Diables Rouges : Amiens. Les Haut-Alpins restent sur trois victoires de rang, et s'ils gardent ce rythme, le coup est jouable. Seulement, Luciano Basile - déjà privé d'Edo Terglav et Sébastien Rohat, vient de perdre Nicholas Romano. Blessé au ligaments du genou contre Strasbourg, l'attaquant canadien est à l'arrêt pour un mois. Autre absent : Greg Townsend, suspendu. Côté amiénois, l'erreur n'est pas admise. Les Gothiques appartiennent certes au top 4, mais ne sont pas pour autant à l'abri. Battus à Angers, vainqueurs d'Épinal en prolongation, les Picards sont, mine de rien, à la relance. La dernière victoire d'Amiens à René-Froger en saison régulière remonte à décembre 2005 (4-3 a.p.).

La cote : Briançon 60 % / Amiens 40 %. Coup d'envoi à 20 h 30.

Match aller :à Amiens, Briançon bat Amiens 5-3.

Angers (2) - Morzine-Avoriaz (9). Les Pingouins vont mieux, merci pour eux. Au fond du trou en janvier, les Morzinois ont retrouvé un petit sourire un battant largement Dijon mardi (7-2). Il leur faut maintenant enchaîner à Angers. Rude tâche. Les Ducs se sont certes faits surprendre chez eux par Villard-de-Lans début janvier (5-6). Mais avec 8 victoires en 11 sorties au Haras, ils possèdent les deuxièmes meilleures statistiques de la ligue à domicile, derrière Rouen. Mais les finalistes malheureux de Bercy devront sans doute faire sans Peter Aubry, incertain. L'habituel gardien titulaire devrait du coup être remplacé par Lucas Normandon. En défense, Angers sera privé de ses deux Suédois, Per Braxenholm et Michael Irani.

La cote : Angers 70 % / Morzine 30 %. Coup d'envoi à 18 h 30.

Match aller : à Morzine, Angers bat Morzine 4-3 a.p.

Grenoble (7) - Chamonix (11). Défaits par Rouen et contre Caen, les Grenoblois doivent digérer leur trou normand. Relégués à trois points d'Épinal, les Brûleurs de Loups n'ont plus de temps à perdre. Surtout, les joueurs de Jean-François Dufour sont menacés sur leurs arrières par Strasbourg. En face, Chamonix vient de s'incliner trois fois de suite. Les Chamois doivent déclarer l'état d'urgence, mais Pôle sud est peu propice à leurs exploits depuis leur retour en élite : 5-2 l'an passé dans le match-référence des Suédois, 6-4 en 2008/09 pour les débuts éclatants de Sivic, des blanchissages 10-0 en 2007/08 et 2-0 en 2006/07, le plus serré étant le 4-3 de janvier 2006 sur un exploit individuel de Laurent Meunier.

La cote : Grenoble 65 % / Chamonix 35 %. Coup d'envoi à 20 heures.

Match aller : à Chamonix, Grenoble bat Chamonix 2-3.

Épinal (6) - Caen (13). Plus rien n'arrête les Drakkars. Alors qu'on l'avait déjà condamné aux play-downs, le promu bas-normand s'est subitement réveillé. En s'imposant contre Chamonix et Grenoble, les joueurs de Bertrand Pousse sont revenus dans la course aux séries éliminatoires. Ils ne sont plus qu'à deux points de Villard-de-Lans. Un gros coup à Épinal, et ils pourraient sortir de la zone rouge. Mais s'imposer à Poissompré bis n'est pas chose aisée. Épinal vient d'y blanchir Morzine (5-0). Les Dauphins doivent eux aussi marquer des points, condition sine qua non pour garder le contact avec Gap et Briançon, toujours en point de mire.

La cote : Épinal 70 % / Caen 30 %. Coup d'envoià 20 h 15.

Match aller : à Caen, Épinal bat Caen 5-4.

Dijon (10) - Rouen (1). En 2011, Dijon a du mal à patiner et ne file plus droit. Battus lors de leurs quatre dernières sorties, blanchis par Amiens et Strasbourg, les Ducs sont à la peine. Hasard du calendrier, les Bourguignons doivent affronter le leader et vainqueur de Bercy en pleine période trouble. Quoi de mieux qu'une victoire contre Rouen pour retrouver un peu d'allant ? La mission n'est pas impossible. Mais compliquée. Les Dragons nagent en pleine confiance. Ils restent sur six victoires de rang. Mais ils se présenteront à Trimolet avec trois lignes, sans Daniel Babka et Luc Tardif.

La cote : Dijon 20 % / Rouen 80 %. Coup d'envoi à 20 h 30.

Match aller : à Rouen, Rouen bat Dijon 3-1.

Mont-Blanc (14) - Villard-de-Lans (12). L'espoir d'un électrochoc, c'est tout ce qu'il reste au Mont-Blanc pour sauver sa saison et éviter la descente en D1. Christopher Lepers débarqué, l'Avalanche vient d'installer Christian Pouget sur son banc. L'ancien international ne pourra sans doute rien faire pour éviter au club haut-savoyard un nouveau détour par les play-downs. Sept points de retard sur la douzième place : la marche est vraiment haute. Tout juste pourra-t-il redonner confiance à un groupe mal en point. À Villard-de-Lans aussi, on a la pression. Le réveil de Caen n'arrange pas les affaires de Ours. Les joueurs du Vercors n'ont pas le choix : ils doivent s'imposer pour maintenir les Drakkars à distance.

La cote : Mont-Blanc 40 % / Villard-de-Lans 60 %. Coup d'envoi à 20 h 30.

Match aller : à Villard-de-Lans, le Mont-Blanc bat Villard-de-Lans 4-2.

Gap (4) - Strasbourg (8). Battue mardi par Briançon (4-1), l'Étoile Noire enchaîne avec l'autre club haut-alpin de la ligue. Et les Alsaciens ne partent clairement pas favoris. Au match aller, Gap avait su faire déjouer Strasbourg, pourtant solide leader - à l'époque - du championnat. Les Rapaces ont depuis accru leur position de force. Calés de longue date dans le top 4, les joueurs de Patrick Turcotte ont toujours besoin de points pour conforter leur position.

La cote : Gap 70 % / Strasbourg 30 %. Coup d'envoi à 20 h 30, en direct vidéo sur le Rapace Live.

Match aller : à Strasbourg, Gap bat Strasbourg 2-1.

Prochaine journée (vendredi 18 février) : Caen - Angers, Rouen - Gap, Amiens - Mont-Blanc, Épinal - Grenoble, Villard-de-Lans - Strasbourg, Chamonix - Dijon, Morzine - Briançon.