19e journée D1 : le trio de tête pleure, le trio de fin rit

Le plus gros exploit de cette journée revient aux Castors d'Avignon, fraîchement entraînés par Ludovic Garreau en lieu et place de Patrick Pommier. La victime inattendue du soir n'est autre que Reims. Les Vauclusiens ont eu jusqu'à trois longueurs d'avance sur les Phénix, suffisant pour se protéger d'un éventuel retour. Deux buts coup sur coup en début de match avaient lancé la machine (3-2).

L'autre gros coup du soir s'est passé chez le voisin montpelliérain qui recevait l'ogre brestois. Amputés de Jaroslav Prosvic et Michal Dian, ils ont rapidement perdu Nelson Vargas Dias, avec sa troisième expulsion de la saison. Le bourreau des Bretons s'appelle Janis Straupe, avec quatre buts à son actif dont le but vainqueur (7-5).

Les deux autres pensnnaires du fond de classement ont également surpris en marquant deux points chacun ce soir. L'Entente Deuil-Garges accueillait Toulouse-Blagnac qui alignait Chris Mannix devant le filet. En menant cinq buts à zéro à vingt minutes du terme, les Franciliens avaient fait le plus dur, notamment grâce à l'inévitable Tyler Czuba auteur d'un coup du chapeau. Les Bélougas se sont réveillés trop tard (7-3). La lutte pour le maintien est donc palpitante et Cergy devait gagner pour ne pas perdre de terrain. Les Jokers, en déplacement à Valence, n'ont pas tremblé. Stanislav Lascek était au four et au moulin, avec quatre points dont deux buts, pour mener Cergy à la victoire (3-6).

Bordeaux accueillait Courbevoie à Meriadeck, l'occasion pour le Canadien Alexandre Gagné de jouer devant sa famille. Signe de motivation évident, le Québécois à ouvert la marque avant d'ajouter deux autres buts à son total. Benoît Paillet et Daniel Sevcik sont les buteurs côté visiteur (6-2). Mulhouse pouvait donc revenir sur deux adversaires directs pour les playoffs en s'imposant à Nice. Contrairement aux trois dernières confrontations, le match s'est terminé sans prolongation. Et ce sont les Aigles qui ont croqué des Scorpions restés muets face à Jimmy Lundberg, qui signe son premier blanchissage de la saison (3-0).

Enfin, Neuilly-sur-Marne enchaînait un deuxième déplacement, se rendant à Anglet. Sale soirée pour les leaders puisque les Nocéens, eux aussi, s'inclinent en prolongation face à une valeureuse équipe d'Anglet qui aura résisté à la pression en infériorité numérique, notamment après l'expulsion en fin de match de Sébastien Rousselin (3-2).