Briançon - Amiens (Ligue Magnus, 22e journée)

Briançon tient le choc

La venue d'Amiens avant la trêve est cruciale pour la suite de la saison de Briançon. Cinquièmes, les Diables Rouges n'ont pas le droit à l'erreur s'ils veulent rester au contact de la quatrième place directement qualificative pour les quarts de finale. Charles Townsend est de retour après avoir purgé son match de suspension à Strasbourg mais Nicholas Romano a terminé la saison... touché aux ligaments du genou, comme Edo Terglav et Sébastien Rohat avant lui. Jaka Ankerst est aussi absent.

Le début de match est équilibré et les deux formations ne se procurent pas d'occasions de but. Une première supériorité numérique ne donne rien pour Briançon. Mais la première opportunité est la bonne. Malgré le dernier défenseur adverse, l'ancien gothique Pierre-Charles Hordelalay sert Marc-André Bernier qui lève son palet hors de portée de Billy Thompson (1-0, 10'32). Le vingtième filet de la saison régulière pour le Québécois.

Puis, la défense briançonnaise parvient à dégager un cafouillage devant ses buts. Gregory Alberti lance du revers et Paul Deniset est alors sanctionné pour une obstruction (11'). Le lancer frappé court au raz de la glace de Bernier, excentré, trompe le gardien amiénois (2-0, 12'45).

Le temps mort demandé par Antoine Richer ne change pas les choses. Loïc Lampérier se faufile dans la défense puis frappe du revers (13'). Charles Townsend transmet devant la cage à Alberti qui contourne Thompson au sol puis conclut du revers (3-0, 14'09). Le gardien canadien est une nouvelle fois à terre quand Mickaël Pérez manque le cadre grand ouvert (16'). Kévin Bergin teste Ramón Sopko.

Amiens se retrouve une deuxième fois en infériorité numérique lorsque Valentin Claireaux est sanctionné. Thompson sauve devant Pérez. Il est trompé par le tir rasant du défenseur Michal Korenko (4-0, 17'43). Le palet de Viktor Szélig retombe sur la barre transversale (18'). Finalement, les Gothiques sur un tir lointain à mi-hauteur de Thomas Roussel réduisent la marque avant la fin de la période (4-1, 19'29).

Les Picards reviennent sur la glace avec de bien meilleures intentions. La pression des visiteurs paie. Anthony Mortas est servit dans l'enclave et tire au dessus de la botte de Sopko (4-2, 21'16). La mitaine de Thompson est solide face à Bernier (24'). Mais le jeu reste à l'avantage des visiteurs. L'offensive du duo Miroslav Pažák - Kévin Bergin est bloquée par le dernier défenseur Luka Tošič. Pavel Kowalczyk trouve la lucarne depuis la ligne bleue (4-3, 29'01).

Le capitaine Bernier réplique et touche le poteau (34'). Briançon prend sa première pénalité du match. Sopko fait face au slap de Roussel, au slalom de Deniset, aux lancers de Kowalczyk puis Claireaux. Thompson repousse de l'épaule le tir de Peter Bourgaut (38').

Le troisième tiers-temps débute par un avantage numérique pour les Diables Rouges. Kévin Hecquefeuille est alors pénalisé et son équipe se retrouve à trois contre cinq. Pérez (40') et Lampérier se signalent. Martin Tomášek crochète un défenseur et lance (48'). Damien Raux s'engouffre aussi dans la défense (49'). Lors des douze premières minutes de la période, les montagnards ont obtenu trois pénalités qui ne leur ont pas permis de faire la différence. Thompson est sanctionné à son tour et son équipe se retrouve encore en double infériorité numérique.

Paradoxalement, ce sont les Gothiques en profitent. Les cadres briançonnais entamés par leurs longues et nombreuses présences en jeu de puissance n'ont pas la lucidité pour faire la décision. Et commettent deux grosses erreurs. Tomášek échappe à Lampérier mais Sopko contre le puissant lancer du Tchèque. Le palet volé à Bernier en zone offensive est offert à Deniset qui sort de prison. L'échappée du Manitobain est sauvée de la botte par Sopko (52'). Amiens tente le tout pour le tout dans la dernière minute. Raux ajoute un cinquième but en cage vide (5-3, 59'15). Avant que quelques échauffourées mettent fin au spectacle.

Briançon s'est fait peur après avoir mené par un écart conséquent. Les quatre buts inscrits lors du premier acte ont au finalement eu raison de la réaction des Gothiques. Malgré les absences, le jeune effectif des rouges, très solidaire, a encore enchanté le public de René Froger. L'équipe reste cinquième et revient à un point d'Amiens à quatre journées de la fin de la saison régulière. Les Gothiques perdent la troisième place au profit d'une autre équipe des Hautes-Alpes, les Rapaces de Gap.

À l'issue de la rencontre, les dirigeants briançonnais, soucieux de ne pas revivre les évènements de l'intersaison, anticipent et annoncent la ressignature de l'entraîneur Antoine Lucien Basile pour deux ans.

 

Briançon - Amiens 5-3 (4-1, 0-2, 1-0)
Samedi 5 février 2010 à 20h30 à la Patinoire René Froger. 1742 spectateurs.
Arbitrage de Bruno Colléoni assisté de Geoffrey Barcelo et Guillaume Gielly.
Pénalités : Briançon : 6' (0', 2', 4') ; Amiens : 20' (6', 2', 12').
Évolution du score :
1-0 à 10'32" : Bernier assisté de Hordelalay
2-0 à 12'35" : Bernier assisté de Raux et Öhberg (sup. num.)
3-0 à 14'09" : Alberti assisté de Townsend et Szélig
4-0 à 17'43" : Korenko assisté de Lampérier et Dusseau (sup. num.)
4-1 à 19'29" : Roussel assisté de Pažák et Hecquefeuille
4-2 à 21'16" : Mortas assisté de Kowalczyk et Pažák
4-3 à 29'01" : Kowalczyk assisté de Tomášek
5-3 à 59'15" : Raux assisté de Pérez et Bernier (cage vide)

 

Briançon

Gardien : Ramón Sopko.

Défenseurs : Gary Lévèque (A) - Kai Öhberg ; Viktor Szélig (A) - Michal Korenko ; Luka Tošič - Kévin Dusseau.

Attaquants : Mickaël Pérez - Damien Raux - Marc-André Bernier (C) ; Gregory Alberti - Loïc Lampérier - Charles Townsend ; Pierre-Charles Hordelalay - Florian Chakiachvili - Peter Bourgaut.

Remplaçant : Aurélien Bertrand (G). Absents : Jaka Ankerst (genou), Edo Terglav (genou, saison terminée), Sébastien Rohat (genou, saison terminée), Nicholas Romano (genou, saison terminée).

Amiens

Gardien : Billy Thompson.

Défenseurs : Vincent Bachet (C) – Pavel Kowalczyk ; Teddy Trabichet – Kévin Hecquefeuille (A) ; Thomas Roussel.

Attaquants : Martin Tomášek – Paul Deniset – Grégory Béron ; Miroslav Pažák – Anthony Mortas – Kévin Bergin (A) ; Simon Petit – Valentin Claireaux – Florent Neyens ; Yannick Offret.

Remplaçants : Léo Bertein (G), Maxim Belov, Aïna Rambelo. Absents : Romain Bault, Julian Marcos.