Allemagne - Bélarus (Slovakia Cup 2011, 3e place)

DEMAGIN_Sergei-100516-873En se quittant mercredi à Francfort (3-1), les deux équipes savaient qu'elles pouvaient retrouver ce samedi, pour la grande ou la petite finale de la Slovakia Cup. La seconde hypothèse était la plus probable, et effectivement les deux équipes ont été battues à plate couture en demi-finale. Le Bélarus, en progrès au fil du temps, a donc l'opportunité de prendre sa revanche face à une équipe allemande amputée entre-temps de ses joueurs d'expérience.

De plus, l'Allemagne aligne aujourd'hui un gardien débutant, Jochen Reimer. Sa première expérience internationale commence mal, car dès la sixième minute, il laisse un palet rebondir sur le corps d'Efimenko situé devant lui : but accordé après vidéo (0-1). Les Allemands égalisent par le premier but en équipe nationale de Martin Buchwieser (1-1), mais se montrent trop inefficaces pour prendre l'avantage, alors qu'ils bénéficient d'une minute à 5 contre 3 en fin de tiers.

Un défaut du powerplay qui se confirme en deuxième période, alors que Gogulla y a pourtant une énorme occasion, seul face à Mezin. L'avantage numérique se renverse après une obstruction de Hager, et Artyom Kisly, qui découvre le niveau international cette semaine, se joue de l'autre novice Jochen Reimer (1-2). Quinze secondes plus tard, Patrick Hager lève le coude sur Andrei Stas, qui y voit le signal que l'Allemand veut trinquer : bagarre entre les deux hommes et renvoi définitif au vestiaire pour le Biélorusse.

Si Jochen Reimer n'augmente pas ses chances (déjà minimes) d'aller au Mondial, son frère Patrick est un de ceux qui se met en évidence ce week-end, aux côtés de l'inattendu Alexander Weiss qui égalise d'un tir dévié (2-2).

En troisième période, le Bélarus passe devant de manière cette fois définitive sur un slap puissant de Pavlovich (2-3). Une dernière contre-attaque de Sergei Demagin confirme la revanche (2-4), et une dernière action de Weiss n'y change rien car son tir échoue sur la barre transversale.

DENISOV_Vladimir-100516-741Cette équipe allemande n'avait plus que trois attaquants présents aux derniers Mondiaux (Gogulla, Tripp et un Hager très énervé), mais elle pouvait en revanche compter sur quatre arrières en commun avec les demi-finalistes de 2010. On aurait donc pu s'attendre à une meilleure performance de la défense, qui a commis trop d'erreurs et a encaissé huit buts en deux jours. Frank Hördler s'en est le mieux sorti et a sans doute gagné son billet, en revanche un Robert Dietrich a été bien moins souverain que l'an passé.

Commentaires d'après-match

Jochen Reimer (gardien de l'Allemagne) : "Je suis content d'avoir pu obtenir ma première titularisation, mais je suuis aussi content que ce soit passé. La nervosité est montée dans les jours avant le match et j'ai eu besoin de deux-trois changements pour me calmer. De mon point de vue, mes débuts auront été moyens. Sur le premier but, le palet ricoche malencontreusement devant moi, le deuxième est aussi un rebond. Sur le troisième, l'attaquant tire autour du défenseur, et sur le quatrième, j'ai peut-être trop spéculé sur une passe latérale. Pour un gardien, cela va beaucoup vite qu'en DEL. Je me réjouis d'avoir pu participer à ce tournoi. Franchement, je n'ai pas encore pensé à la suite et personne ne m'en a parlé."

Eduard Zankovets (entraîneur du Bélarus) : "L'équipe a montré de plus en plus de cohésion dans son jeu de match en match. Les gardiens ont bien travaillé et ont confirmé leur classe. En défense, la situation est assombrie par la perte de Korobov, sur qui nous comptons quand même beaucoup au printemps. La paire Stasenko-Ryadinsky a été sûre. Denisov met peut-être parfois  trop de zèle à prendre le match à son compte, mais son passage en LNA a été bénéfique, il est plus fort que l'an dernier. Le hockey suisse est rapide et athlétique, et Denisov a progressé dans ces domaines. Nous avons dû jouer trois fois en quatre jours à six défenseurs, et Kostyuchenok a bien tenu cette charge. Au sujet de l'attaque, je réaffirme mes compliments aux joueurs du championnat biélorusse : Kitarov, Pavlovich, Efimenko et Kisly ont d'excellentes chances de prendre place dans l'équipe pour les Mondiaux."

 

Allemagne - Bélarus 2-4 (1-1, 1-1, 0-2)
Samedi 12 février 2011 à 13h10 à la patinoire Ondrej Nepely. 2000 spectateurs.
Arbitrage de Daniel Konc et Robert Müllner (SVK) assistés de Tomáš Orolin et Peter Stano (SVK).
Pénalités : Allemagne 34' (4', 12'+10', 8') ; Bélarus 57' (6'+10', 4'+10'+25', 2').
Tirs : Allemagne 30 (10, 12, 8) ; Bélarus 23 (8, 11, 4).

Évolution du score :
0-1 à 05'34" : Efimenko
1-1 à 15'34" : Buchwieser assisté de Fischer et P. Reimer
1-2 à 24'41" : Kisly assisté de Denisov (sup. num.)
2-2 à 30'37" : Weiss assisté de Hördler et P. Reimer
2-3 à 44'34" : Pavlovich assisté de Denisov (sup. num.)
2-4 à 55'53" : Demagin assisté de Ryadinski et Stasenko


Allemagne

Gardien : Jochen Reimer.

Défenseurs : Christopher Fischer (+1, 2') - Frank Hördler (A, +1, 2') ; Justin Krueger (2') - Constantin Braun ; Denis Reul (-1) - Robert Dietrich (-1) ; Benedikt Kohl - Moritz Müller.

Attaquants : Patrick Reimer (A, +2, 4') - Alexander Weiss (+2, 2') - Martin Buchweiser (+2) ; John Tripp (C, 4') - Daniel Pietta - Philip Gogulla ; Frank Mauer (-1) - Patrick Hager (-1, 8'+10') - Jerome Flaake ; Simon Danner (-1) - Marcus Kink (-2) - Matthias Plachta (-1).

Remplaçant : Rob Zepp (G).

Bélarus (2' pour surnombre)

Gardien : Andrei Mezin.

Défenseurs : Aleksandr Ryadinsky (+1) - Nikolai Stasenko (+1, 2') ; Ivan Usenko (+1) - Vladimir Denisov (A, +1, 2'+10') ; Andrei Antonov (-2) - Viktor Kostyuchenok (A, -2).

Attaquants : Sergei Demagin (+1) - Andrei Stas (2'+10'+5'+20') - Mikhaïl Stefanovich (+1) ; Aleksandr Pavlovich (-1) - Aleksandr Kitarov (-2) - Artyom Kisly ; Andrei Mikhalev (C, -1, 2') - Sergei Drozd (2') - Dmitri Meleshko (-1) ; Evgeni Solomonov (+1) - Pavel Musiyenko (+1) - Aleksei Efimenko (+1).

Remplaçant : Vitali Koval (G). Absents : Evgeni Korobov (commotion), Aleksandr Kulakov.