Clermont-Ferrand - Annecy (Division 2, 17e journée)

Annecy envoie un message fort à ses adversaires.

C'est devant une patinoire de Clermont presque pleine que les Chevaliers ont brillamment remporté leur duel face à des Sangliers dépités qui ont trop vite lâché le match. Sur le papier, pour Annecy c'était un match difficile car les Clermontois avaient tout à perdre ou tout à gagner. Pour ces derniers, une victoire ou un point pris en prolongation les aurait définitivement mis à l'abri des "play down", mais une défaite, et ils ne maîtrisaient plus leur destin, leur classement dépendant des résultats de leurs adversaires directs.

Les Chevaliers avaient donc décidé de frapper fort dès le début de match, c'est ce qui fut fait dès la deuxième minute grâce à Yoann Crettenand, puis dans la foulée à 03'01" par Thomas Bussat et encore une fois à 10'00" par Cédric Boldron. Comme si cela ne suffisait pas, c'est Vladimir Mikula qui marque le quatrième but. Pour créer un électrochoc, le coach clermontois décide de changer son gardien à 14'45". Quand les Chevaliers développent ce jeu de passes rapides, ils sont imprenables, mais comme souvent ils remettent leur adversaire en selle par des moments de relâchement. Et, sur une grosse baisse de rythme, ils commettent des fautes inutiles, sur une pénalité différée et une supériorité numérique, offrant deux beaux buts à Clermont, qui n'en demandait pas tant, par Plichta, à 16'33" et 18'03".

Pendant la pause, Cédric Boldron remotive ses troupes en demandant un jeu simple, rapide, sans mettre à la faute bêtement. Malgré ces consignes, c'est Clermont qui marque un troisième but à 24'39" par Nans Souchon. Du coup, c'est le joueur-coach qui monte au créneau et donne l'exemple en répliquant immédiatement à 25'34" par un magnifique but juste sous la barre des cages de Clermont. Plus rien n'arrêtera désormais les Chevaliers, qui creusent l'écart par Thomas Bussat. Les Sangliers sont à la peine, commettent de plus en plus de fautes, dont l'irréparable sur Fabrice Leglaive, qui se fera justice lui même sur un tir de pénalité, grâce à une belle feinte qui trompera le portier Clermontois. La machine se met en marche et les buts tombent, grâce à Thomas Bussat et Damien Laplace. Annecy rentre aux vestiaires en menant au score 9 à 3.

La troisième période est à l'identique de la précédente. Malgré tous leurs efforts les Sangliers ne peuvent que subir. Même en supériorité numérique à 5 contre 3, il prennent un but. Les acteurs du troisième tiers sont Damien Laplace, Romain Pierrel, Yoann Crettenand. C'est à 44'19" que Benjamin Accarier remplacera Cyril Bossier pour prendre du temps de jeu et se jeter dans le bain. Après Juraj Sadlon, le dernier but arrive à 54'42" par Thomas Bussat, sans conteste l'homme du match avec 3 buts marqués. Clermont arrivera tout de même à marquer aussi un dernier but à 59'16", par Benjamin Valère.
 
Hier soir les Chevaliers ont envoyé un message fort à leurs adversaires. 11 victoires de suite, invaincu à domicile, meilleure attaque, but le plus rapide, leader au fair-play, 119 buts marqués, premier de sa poule avec un match en moins, Annecy, qui a vécu toute la saison caché en embuscade derrière Dunkerque, a vaincu les neuf adversaires de sa poule et devient de facto un des favoris des play-offs.

Compte-rendu du site officiel des Chevaliers du Lac d'Annecy

Clermont-Ferrand - Annecy 4-14 (2-4, 1-5, 1-5).
Samedi 12 février 2011 à 20h30 à la patinoire de Clermont Communauté.
Arbitrage de Jérôme Moulin et Florian Robert.
Pénalités : Clermont-Ferrand 10' (2', 4', 4'), Annecy 24' (4', 4', 6'+10').
Évolution du score :
0-1 à 01'40": Crettenand assisté de Mikula et Pierrel
0-2 à 03'01" : Bussat assisté de Catelin et D. Laplace
0-3 à 10'00" : Boldron assisté de Arnaud
0-4 à 14'45" : Mikula assisté de Donsez et Crettenand
1-4 à 16'33" : Plichta assisté de Määttä
2-4 à 18'03" : Plichta (sup. num.)
3-4 à 24'39" : Souchon assisté de Brajon et Gavalda (sup. num.)
3-5 à 25'34" : Boldron assisté de Sadlon et D. Laplace
3-6 à 29'37" : Bussat assisté de Catelin et D. Laplace
3-7 à 32'51" : Leglaive, tir de pénalité
3-8 à 37'06" : Bussat assisté de Catelin et Crettenand (sup. num.)
3-9 à 39'56" : D. Laplace assisté de Bussat et Catelin
3-10 à 40'22" : D. Laplace
3-11 à 42'02" : Pierrel assisté de R. Laplace et Mikula
3-12 à 42'48" : Crettenand
3-13 à 50'37" : Sadlon assisté de Leglaive (double inf. num.)
3-14 à 54'42" : Bussat
4-14 à 59'16" : Valère assisté de Määttä et Brajon