23e journée Magnus : Villard veut remettre ça sur le tapis... blanc

GESLAIN_Charles_100925_020Avec trois journées programmées en cinq jours (ce vendredi, puis dimanche et mardi), la Ligue Magnus passe en phase d'accélération durant ces joutes décisives et plus rapprochées qu'à l'accoutumée. Ce sont les play-offs avant l'heure, le dernier virage où il faut se placer à tout prix.

Villard-de-Lans (12) - Strasbourg (9). Une certaine ironie du sort fait se rencontrer ses deux équipes. Pendant la trêve, en effet, le score du match aller, remporté sur la glace 6-4 par les Alsaciens, a été définitivement renversé sur tapis vert (0-5) parce que Strasbourg a aligné Paul Bradley, suspendu après avoir vu une méconduite pour le match commuée en pénalité de match, sans que le club en ait pris note après avoir pourtant signé la feuille de match. Une erreur administrative dont les Villardiens ne sauraient être trop reconnaissants : ils récupèrent deux points inattendus et se retrouvent tout près du maintien. Deux de plus ce soir, et ce serait quasiment dans la poche. Mais les Strasbourgeois, très mécontents de cette décision, ont l'intention de se venger de la défaite. Ils savent bien que Villard abandonne plus de points à domicile qu'à l'extérieur, et pas uniquement par décision administrative. Les Ours joueront sans le défenseur Pierre-Antoine Simonneau, opéré vendredi dernier d'une luxation de l'épaule.

La cote : Villard-de-Lans 50 % / Strasbourg 50 %. Coup d'envoi à 20h30.

Caen (13) - Angers (2). Le cadeau fait à Villard-de-Lans met Caen dans l'embarras, mais les Drakkars veulent croire jusqu'au bout qu'ils peuvent accrocher la deuxième place. Avec quatre points de retard, ils sont contraints au moins à un exploit, soit ce soir contre Angers, soit à Briançon dimanche. Une course-poursuite qu'il faudra réaliser sans Charles Geslain, dont la saison s'est achevée par une blessure à la clavicule lors du dernier match avant la trêve. Mais les Normands se souviennent qu'au match aller (8-3), ils avaient sérieusement inquiété les Angevins pendant une moitié de match. Reste à le faire pendant soixante minutes.

La cote : Caen 25 % / Angers 75 %. Coup d'envoi à 20h00.

Amiens (2) - Mont-Blanc (14). Ce soir, le Mont-Blanc sera peut-être condamné au barrage de maintien. Ses chances mathématiques se sont réduites par les deux points récupérés par Villard-de-Lans. L'objectif du nouvel entraîneur Christian Pouget sera donc surtout de confirmer la dynamique entamée par une victoire à son premier match. Il est important de prendre confiance et d'oublier les mésaventures connues au Coliseum ces dernières année, comme la sortie de Buysse en 2010 (11-3) ou l'expulsion de Pouget en 2009 (5-2) pour se souvenir plutôt de la dernière victoire en terre picarde en septembre 2007 (3-5).

La cote : Amiens 80 % / Mont-Blanc 20 %. Coup d'envoi à 20h00.

Chamonix (11) - Dijon (10). Deux équipes à égalité de points pour un duel qui vaut cher. Le vainqueur pourrait décrocher sa qualification en play-offs dès ce soir. Les Chamoniards ont connu une phase ascendante depuis Noël, avant de caler par l'accumulation des rencontres. Le gardien Florian Hardy, homme-clé, a fini par se blesser aux adducteurs à Grenoble juste avant la trêve. Les organismes se sont-ils régénérés ? Avec son effectif réduit, Dijon peine également à suivre le rythme et reste sur cinq défaites d'affilée. La pause n'a pu faire que du bien pour essayer de rééditer la victoire de l'aller (5-3). La préparation et la récupération physique effectuées pendant la trêve seront capitales dans ce duel.

La cote : Chamonix 60 % / Dijon 40 %. Coup d'envoi à 20h30.

Rouen (1) - Gap (3). Les Gapençais peuvent-ils finir la saison régulière sur le podium ? L'exploit serait incommensurable, et il se joue durant ces cinq jours, avec deux déplacements hautement périlleux chez les deux meilleures attaques du championnat, Rouen et Amiens. À l'aller, les Rapaces, qui volaient alors moins haut au classement, avaient déjà réussi à prendre un point (6-5 en prolongation) et n'ont donc pas de raison de faire de complexes face aux champions de France. L'an passé, comme ne l'indique pas le score (6-2), Rouen avait peiné à venir à bout de Gap, à l'usure.

Les Dragons enregistrent le retour de blessure de Luc Tardif et ont engagé durant la trêve un responsable matériel canadien (Jean Néron, un vieil ami de Guy Fournier) pour remplacer durant la fin de saison Niko Bertrand, titulaire du poste depuis dix ans, en convalescence après son accident. Guy Fournier l'a expliqué cette semaine sur le site officiel du RHE : "On a eu nos Gérard [Dufour et Soyez] qui ont été extraodinaires. Ils ont assuré la relève du poste de Niko comme ils pouvaient et dieu sait que c'est du boulot. Mais les play-offs arrivant, certaines choses n'allaient pas devenir évidentes. C'est Rodolphe [Garnier] qui du coup se chargeait d'affûter les patins des joueurs par exemple... Il n'allait pas quitter son banc lors des séries finales pour s'occuper de ça. [...] Laissons le temps [à Niko Bertrand] de bien se remettre sur pied pour le revoir parmi nous le plus rapidement possible".

La cote : Rouen 75 % / Gap 25 %. Coup d'envoi à 20h00.

Épinal (6) - Grenoble (7). Après neuf points pris sur dix possibles avant la trêve, Épinal se trouve à un tournant de sa saison. Une victoire, et les Vosgiens pourraient se mêler à la lutte pour le top-4 et la qualification directe en quart de finale. Une défaite, et ce sera un duel pour garder la sixième place menacée par les Grenoblois qui reviendraient à un point. Or, les Spinaliens s'étaient déjà imposés à Pôle sud (4-2), provoquant un rappel à l'ordre sévère de Baptiste Amar à l'encontre de ses coéquipiers. Aujourd'hui, le capitaine Amar n'est plus là, et les Brûleurs de Loups "restants" n'ont plus d'autre choix que se serrer le coudes. Il y a un an, le déplacement dans la patinoire provisoire de Poissompré n'avait été qu'une formalité (0-5).

La cote : Épinal 60 % / Grenoble 40 %. Coup d'envoi à 20h15.

Morzine-Avoriaz (8) - Briançon (5). Après s'être fait oublier une grande partie de la saison, les Diables rouges ont une fin de calendrier intéressante pour terminer dans le dernier carré et décrocher leur billet pour les quarts de finale. Même avec trois attaquants blessés (Terglav, Rohat, Romano), ils peuvent toujours compter sur la meilleure défense de Ligue Magnus. Pas idéal pour le HCMA, dont la position devient fragile au classement, reprenne confiance offensivement. L'autre clé est que le gardien Tuomas Lohtander ait profité de la trêve pour se rassurer et jouer enfin au niveau où on l'attend.

La cote : Morzine-Avoriaz 40 % / Briançon 60 %. Coup d'envoi à 20h30. Match aller : 2-6.