Rouen - Villard-de-Lans (Ligue Magnus, 25e journée)

Une mallette pour les Ours

MALLETTE_Carl_100925_080Nous n'aurons pas mis très longtemps pour comprendre que les Ours hibernaient encore lorsqu'ils sont montés sur la glace des Dragons. À leur extrême décharge, Jean-François Gauthier quittait l'aire de jeu, pour tout le premier tiers, touché au genou gauche dans un choc avec Jens Olsson. Il fut provisoirement remplacé par Corentin Cervoni (3'00).

Une fois que Nicolas Sigouin eut lancé de loin (4'12), la déferlante rouennaise balayait tout Villard et cie. Servi sur un plateau par Julien Desrosiers, Carl Mallette ouvre le score, avant d'enfiler quatre fois. Le capitaine rouennais, dans le slot au milieu d'une défense bien passive, n'a plus qu'à pousser la rondelle dans le but (1-0 à 04'23). Julien Desrosiers, très en vue, voit son palet, adressé du revers, rebondir sur le poteau lors d'un contre pendant une infériorité des locaux (6'42).

C'est Anthony Rech qui au terme d'un slalom spécial dans la défensive adverse double la marque pour les champions de France en titre (2-0 à 09'02). Puis, Carl Mallette met ses coéquipiers à l'abri. En supériorité, servi, une fois n'est pas coutume, par Matthieu Brunelle, le capitaine des Noirs et Jaunes poursuit son festival (3-0 à 15'45).

Romain Farrugia encaisse son quatrième but pendant que Jean-François Gauthier cire le banc de la prison pour une faute offensive (Mallette 4-0 à 25'04). Ce même Gauthier réduit cependant la marque d'une reprise instantanée à ras la glace dans une contre-attaque menée en surnombre à deux-contre-un (4-1 à 26'43).

Le cinquième but surprendra l'infortuné gardien des Ours à cause d'une déviation improbable dans le trafic (d'un de ses partenaires ?) alors que son équipe joue en avantage numérique (5-1 à 31'23). Peu avant, il avait été sauvé par son poteau suite à un tir de François-Pierre Guenette (30'59).

ZWIKEL_Jonathan_100925_128Les trois buts suivants lui sont beaucoup plus imputables. On ne pourra pas dire que Romain Farruggia est exempt de tout reproche dans l'avalanche de buts qu'il encaissera jusqu'à la fin du deuxième tiers, ceux de Zwikel à ras la glace entre les jambières (6-1), Julien Desrosiers en power-play dans un angle fermé (7-1) et Carl Mallette et Marc-André Thinel très visibles à mi-distance (8-1 et 9-1).

Romain Farruggia n'a pas fini son calvaire. Revenu plus motivé, il a de nouveau été abandonné, comme durant la première demi-heure, par sa défense. Carl Mallette, bien trouvé par Ilpo Salmivirta, inscrit son cinquième but personnel (!) de la soirée (10-1 à 40'41). Luc Tardif est le sixième scoreur du RHE 76 de la soirée, buteur après un bon jeu derrière la cage de Zwikel (11-1 à 42'30).

Thibaut Sage Vallier n'a pas réduit le score car il n'a pas cadré son lancer après une bonne passe de Marc-André Tourigny (44'36). Alors, l‘honneur en revient à Jiri Zdenek qui s'en charge en reprenant de près un rebond (11-2 à 44'36).

Carl Mallette a été le sous les feux de la rampe ce soir en concluant cinq actions ! Il a donc aussi permis à son équipe de remporter ce match assurant au RHE la première place du classement final de ligue Magnus. Ainsi, on ne peut mieux placé sur orbite par leur capitaine, les champions de France en titre ne peuvent qu'ambitionner de se succéder à eux-mêmes. Une ambition non démesurée et légitime, comme toute autre équipe finissant en haut du podium l'aurait envisagée.

 

Rouen – Villard-de-Lans 11-2 (3-0, 6-1, 2-1)
Mardi 22 février 2011 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2747 spectateurs.
Arbitrage de Damien Bliek assisté de Thomas Caillot et Yann Furet.
Pénalités : Rouen 44' (6', 14'+20', 4') ; Villard-de-Lans 32' (6', 12'+10', 4').

Évolution du score :
1-0 à 04'23" : Mallette assisté de Desrosiers et Salmivirta
2-0 à 09'02" : Rech assisté de Holmqvist et Janil
3-0 à 15'45" : Mallette assisté de Brunelle et Desrosiers (sup. num.)
4-0 à 25'04" : Mallette assisté de Olsson et Desrosiers (sup. num.)
4-1 à 26'43" : Gauthier assisté de Tourigny (sup. num.)
5-1 à 31'23" : Thinel assisté de Zwikel (inf. num.)
6-1 à 32'45" : Zwikel
7-1 à 34'06" : Desrosiers assisté de Olsson (sup. num.)
8-1 à 39'24" : Mallette assisté de Desrosiers
9-1 à 39'38" : Thinel assisté de Guenette
10-1 à 40'41" : Mallette assisté de Salmivirta (sup. num.)
11-1 à 42'30" : Tardif assisté de Zwikel et Mulle
11-2 à 44'36" : Zdenek


Rouen

Gardien : Sebastian Ylönen.

Défenseurs : Jens Olsson – Calle Bergström ; David Holmqvist – Cédric Custosse ; Jonathan Janil ; puis Aurélien Greverend – Nicolas Lehericey à 40'.

Attaquants : Julien Desrosiers – Carl Mallette (C) – Ilpo Salmivirta ; Marc-André Thinel (A) – François-Pierre Guénette – Mathieu Brunelle ; Luc Tardif Jr – Jonathan Zwikel (A) – Anthony Rech ; Peter Valier – Alexandre Mulle – Romain Guttierez ; puis Teddy Da Costa à 40'.

Remplaçant : Fabrice Lhenry (G). Absent : Daniel Babka (ischio–jambiers), Jugha Alén (blessé).

Villard-de-Lans

Gardien : Romain Farruggia.

Défenseurs : Daniel Sedlak – Victor Vitton Mea Convert ; Stéphane Guillot Diat (C) – Nicolas Favarin ; Guillaume Tougas (A) – Nicolas Sigouin ; puis Maxence Wagret.

Attaquants : Kevyn Richard – Thibaut Sage-Vallier (A) – Jean-Christophe Gauthier [remplacé par Corentin Cervoni de 3' à 20'] ; Marc-André Tourigny – Jiri Zdenek – Antti Pusa ; Francky Sadani – Quentin Jacquier – Yann Diaferia.

Remplaçants : Pascal Favarin (G) et Julien Bonnière.