Ligue Magnus (26e journée) : faites vos jeux, rien ne va plus

Strasbourg (11) – Chamonix (8). Les Chamois n'ont pas le droit à l'erreur. Leur 8e place actuelle leur offre l'avantage de la glace en play-offs. Cet avantage, Villard-de-Lans et Morzine, qui s'affrontent ce soir dans le Vercors, le convoitent aussi. Et au classement, les Chamoniards ne possèdent aucune marge de manœuvre face à leurs premiers poursuivants. S'ils s'inclinent cet après-midi en Alsace, les joueurs de Stéphane Gros seront doublés par le vainqueur du match Ours contre Pingouins. Côté alsacien, on reste sur une triste série de sept défaites en huit sorties. Et ce matin, dans les colonnes des Dernières Nouvelles d'Alsace, Daniel Bourdages a fait le tri dans ses priorités : le jeu plutôt que l'enjeu. L'entraîneur strasbourgeois veut voir des joueurs appliqués et concentrés sur la glace de l'Iceberg. Peu importe le résultat. Strasbourg et Chamonix se sont déjà rencontrés deux fois cette saison. À chaque fois, la partie s'était achevée en prolongation. Les Chamois avaient remporté le match aller, mais l'Etoile Noire s'était imposée en Coupe de France.   

La cote : Strasbourg 45 % / Chamonix 55 %. Coup d'envoi à 17 h 30.

Match aller : à Chamonix, Chamonix bat Strasbourg 5-4 a.p.

Gap (4) – Grenoble (7). Après son gardien Eddy Ferhi et son capitaine Baptiste Amar, Grenoble a perdu pour le reste de la saison son meilleur pointeur, Mitja Sivic. Le Slovène s'est blessé mardi contre Angers. Et quand la poisse vous tient... À ces trois absences, doit être ajouté le forfait d'Elie Raibon, out pour au moins trois semaines. Plus les incertitudes quant à l'état de forme des deux Ludek, Broz (grippe) et Krayzel (lombalgie). Du coup, l'entraîneur grenoblois Jean-François Dufour intègre à son groupe les jeunes Jules Breton et César Joffre. Les ambitions des Brûleurs de Loups étaient de toute façon déjà mesurées pour ce duel face à Gap. Avec trois points de retard sur Epinal et cinq d'avance sur Chamonix, les Isérois sont certains de finir la saison régulière en septième position. Côté gapençais, la donne est différente. Les Rapaces doivent défendre leur place dans le top 4, synonyme de passage direct vers les quarts de finale. Pour les Haut-Alpins, le calcul est simple. Une victoire et le tour est joué. Un revers, et il faudra miser sur une défaite soit d'Amiens, soit de Briançon.

La cote : Gap 70 % / Grenoble 30 %. Coup d'envoi à 18 heures à la patinoire de Marseille. Match retransmis en direct ici.

Match aller : à Grenoble, Grenoble bat Gap 6-2.

Rouen (1) – Amiens (5). Techniquement, Amiens peut encore espérer accéder, au dernier moment, à la troisième marche du podium. Les Gothiques comptent 35 points. Soit autant que Gap et Briançon. Ils n'ont plus qu'à s'imposer à Rouen et miser sur un faux pas des clubs haut-alpins. La qualification directe pour les quarts de finale, les Amiénois ne l'auraient d'ailleurs pas forcément volée, eux qui ont passé quasiment toute la saison dans le top 4. Et finir par une victoire dans le derby sur les bords de Seine, franchement, avouez que cela aurait une sacrée gueule... Mais voilà, on voit mal le public de l'île-Lacroix accepter sans broncher une défaite face au voisin et rival picard. Les Dragons, de toute façon, n'ont pas l'habitude de galvauder leurs sorties à domicile. Déjà assurés de remporter la saison régulière, ils n'ont certes qu'une seule chose à défendre ce soir : leur honneur. Ils restent sur dix victoires de rang. Et n'ont plus perdu sur les bords de Seine depuis le 8 janvier, contre Chamonix (3-1). Côté amiénois, y croit-on vraiment ? A-t-on envie de tenter le coup ? Cela reste à voir. Mardi soir, après la victoire des siens en prolongation contre Gap, Vincent Bachet ne s'est pas montré spécialement motivé. « On a quelques blessés, et pas forcément envie d'en avoir d'autres à Rouen. On va tenter de récupérer tout le monde et ne pas prendre de risque », a lâché le capitaine picard. Un coup de bluff ? Peut-être.

La cote : Rouen 70 % / Amiens 30 %. Coup d'envoi à 20 heures.

Match aller : à Amiens, Amiens bat Rouen 4-2.

Villard-de-Lans (10) – Morzine (9). Les patins à André-Ravix, mais un œil à l'Iceberg. Dans le Vercors, on joue ce soir un match décisif. Au classement, un unique et minuscule petit point sépare les Ours des Pingouins. Et le vainqueur du jour peut espérer doubler Chamonix, récupérer la huitième place et attaquer les play-offs avec l'avantage de la glace. À condition que les Chamois s'inclinent dans le même temps à Strasbourg... Villard-de-Lans n'a pas toujours été très à l'aise cette saison à domicile. Mais les Isérois restent sur deux gros matches à la maison (5-4 contre Strasbourg et 7-6 face à Amiens). Seulement, leur capital confiance est effrité après la gifle reçue mardi à Rouen (11-2). Côté morzinois, après trois défaites d'affilée, les joueurs de Santeri Immonen se sont un peu repris en dominant mardi Strasbourg en prolongation (2-1).  

La cote : Villard-de-Lans 60 % / Morzine 40 %. Coup d'envoi à 20 h 30.

Match aller : à Morzine, Villard-de-Lans bat Morzine 5-2.

Briançon (3) – Épinal (6). En battant hier soir le Mont-Blanc à Saint-Gervais (5-4 en fusillade), Épinal a assuré pour de bon sa sixième place. Du coup, les Dauphins se déplacent à Briançon sans pression. Les Diables Rouges, eux, ont encore besoin de gagner. Les Haut-Alpins possèdent autant de points que Gap et Amiens. Une victoire leur est nécessaire pour rester dans le top 4 et éviter le tour préliminaire des séries éliminatoires.

La cote : Briançon 70 % / Épinal 30 %. Coup d'envoi à 20 h 30.

Match aller : à Épinal, Briançon bat Épinal 8-2.

Dijon (12) – Angers (2). Soirée sans pression pour Angers. Dauphins de Rouen, les Ducs ne peuvent plus revenir sur le leader normand. Et avec quatre points d'avance sur Briançon, Gap et Amiens, ils sont à l'abri d'un éventuel retour. Du coup, Martin Lacroix devrait faire tourner son effectif et laisser quelques cadres au repos, dont Jonathan Bellemare et Peter Aubry. Et relancer, dans le même temps, Per Braxenhölm, remis de ses pépins physiques. Ce qui n'est pas le cas de Michael Irani, toujours bloqué à l'infirmerie. Les autres Ducs, ceux de Dijon, tenteront de profiter de ce contexte pour se relancer avant les play-offs. Battus mardi à Caen, les Bourguignons peuvent grapiller sur le fil quelques places. Ils ne comptent qu'un point de retard sur le dixième, Villard-de-Lans.

La cote : Dijon 40 % / Angers 60 %. Coup d'envoi à 20 h 30.

Match aller : à Angers, Dijon bat Angers 4-3 a.p.

Mont-Blanc (14) – Caen (13). Les play-downs commencent dès ce soir à Saint-Gervais. Qui des Drakkars ou de l'Avalanche aura l'avantage de la glace lors du barrage de maintien ? Réponse ce soir, une fois le résultat du match connu. Le Mont-Blanc vit une belle cure de jouvence depuis l'arrivée à sa tête de Christian Pouget. La lanterne rouge reste sur trois défaites. Mais elles ont toutes été concédées en prolongation. Pas mal pour une équipe qui a dû attendre le mois de novembre pour remporter sa première victoire de la saison. Jusqu'au dernier moment, Caen a cru pouvoir arracher sa qualification pour les play-offs. Las, le promu normand a complètement loupé la dernière ligne droite du championnat. Les Caennais viennent, malgré tout, de se relancer. Ils ont battu, mardi, Dijon (4-3).

La cote : Mont-Blanc 60 % / Caen 40 %. Coup d'envoi à 20 h 30.

Match aller : à Caen, Caen bat le Mont-Blanc 5-2.