Ligue Magnus : des derbys pour attaquer les play-offs

Strasbourg - Epinal. La journée n'a pas très bien commencé pour Épinal. Invité sur France Bleu Sud Lorraine ce matin, Claude Maurice a lâché l'info qui faisait frémir tout le petit monde du hockey vosgien depuis des semaines. Oui, son club négocie bien actuellement avec un gros sponsor pour mettre au point une opération de naming. Et ce sponsor, c'est... Dark Dog. Problème, le président spinalien a dû un peu trop s'avancer, obligeant le staff des Dauphins à publier sur Facebook un rapide communiqué, histoire de rappeler que rien n'est encore finalisé. En attendant d'être les Dark Dogs des prochaines saisons de Ligue Magnus, les Vosgiens pourraient être les underdogs des play-offs. Soit l'équipe pas trop cotée qui vient surprendre ses adversaires. Hormis le couac du jour dans sa communication, le groupe lorrain tourne à bon régime. Vainqueur du Mont-Blanc vendredi, il a remis ça le lendemain à Briançon. Et il s'attaque ce soir, dans le derby de l'Est, à Strasbourg, une formation en pleine tourmente. Plus mauvaise attaque de la saison régulière (68 buts marqués), l'Étoile Noire reste sur un triste bilan de huit défaites en neuf matches. Le lauréat de la série retrouvera au stade des quarts de finale Gap, équipe la moins expérimentée du top 4.

La cote : Épinal 65 % / Strasbourg 35 %. Premier match ce soir à Strasbourg (20 heures). Deuxième match vendredi à Épinal (20 h 15). Match d'appui éventuel samedi à Épinal (20 h 15).

Epinal : 6e de la saison régulière avec 33 points (9 victoires, 6 victoires après prolongation, 3 défaites après prolongation, 8 défaites), 100 buts marqués, 109 buts encaissés.

Strasbourg : 12e de la saison régulière avec 22 points (7 victoires, 2 victoires après prolongation, 5 défaites après prolongation, 12 défaites), 68 buts marqués, 83 buts encaissés.

Villard-de-Lans - Grenoble. Grande première ce soir à André-Ravix. Un derby de l'Isère à ce stade de la compétition, on n'a encore jamais vu cela dans le Vercors. Pour l'occasion, Grenoble récupère ses deux Ludek, Krayzel et Broz, remis de leurs pépins physiques. En revanche, Baptiste Amar, Eddy Ferhi, Mitja Sivic et Elie Raibon sont toujours bloqués à l'infirmerie. En face, seul le défenseur Pierre-Antoine Simmoneau devrait manquer. Les deux équipes restent sur deux défaites de rang.

La cote : Grenoble 60 % / Villard-de-Lans 40 %. Premier match ce soir à Villard-de-Lans (20 h 30). Deuxième match vendredi à Grenoble (20 heures). Match d'appui éventuel samedi à Grenoble (20 heures).

Grenoble : 7e de la saison régulière avec 28 points (11 victoires, 2 victoires après prolongation, 2 défaites après prolongation, 11 défaites), 76 buts marqués, 96 buts encaissés.

Villard-de-Lans : 10e de la saison régulière avec 22 points (9 victoires, 1 victoire après prolongation, 2 défaites après prolongation, 14 défaites), 72 buts marqués, 122 buts encaissés.

Morzine - Chamonix. Le troisième et dernier derby de la soirée se joue au pied du Mont-Blanc. Il apparaît comme plutôt ouvert. Morzine et Chamonix ont achevé la saison régulière au coude à coude, avec 25 points chacun et quasiment autant de buts marqués (78 pour les Chamois, 81 par les Pingouins). En revanche, la défense chamoniarde semble plus solide (81 buts encaissés contre 103). Surtout, les deux clubs ont connu des trajectoires opposées. Après un gros début de championnat, les Morzinois, de plus en plus poussifs, ont eu du mal à venir à bout de la saison régulière. Bons derniers au sortir de l'automne, les Chamois de Stéphane Gros ont fini par monter en puissance. En témoigne leur large victoire dans le Chablais mi-janvier (9-2).

La cote : Chamonix 55 % / Morzine 45 %. Premier match ce soir à Morzine (20 h 30). Deuxième match vendredi à Chamonix (20 h 30). Match d'appui éventuel samedi à Chamonix (20 h 30).

Chamonix : 8e de la saison régulière avec 25 points (6 victoires,  5 victoires après prolongation, 3 défaites après prolongation, 12 défaites), 78 buts marqués, 81 buts encaissés.

Morzine : 9e de la saison régulière avec 25 points (8 victoires, 3 victoires après prolongation, 3 défaites après prolongation, 12 défaites), 81 buts marqués, 103 buts encaissés.

Dijon - Amiens. Sorti sur le fil du top 4, Amiens est contraint de se remettre au travail dès ce soir. Les Gothiques descendent à Dijon, douzième et dernière formation qualifiée pour les play-offs. A priori, ce petit tour préliminaire devrait se résumer pour les Picards à une sympathique mise en route. Mais méfiance. Car les Bourguignons ont en mémoire les séries éliminatoires de 2009. A l'époque, Amiens avait eu besoin de deux prolongations et trois matches pour venir à bout de Ducs passés très proches de la qualification. Aujourd'hui, Daniel Maric et ses hommes ont bien envie de remettre ça. Antoine Richer devrait aligner quatre lignes offensives sur la glace de Trimolet. Dans les buts, Billy Thompson, même s'il s'est entraîné normalement cette semaine, pourrait de nouveau laisser sa place à Léo Bertein.

La cote : Amiens 70 % / Dijon 30 %. Premier match ce soir à Dijon (20 heures). Deuxième match vendredi à Amiens (20 heures). Match d'appui éventuel samedi à Amiens (20 heures).

Amiens : 5e de la saison régulière avec 35 points (14 victoires, 3 victoires après prolongation, 1 défaite après prolongation, 8 défaites), 119 buts marqués, 86 buts encaissés.

Dijon : 12e de la saison régulière avec 21 points (7 victoires, 3 victoires après prolongation, 1 défaite après prolongation, 15 défaites), 90 buts marqués, 108 buts encaissés.