Annecy - Rouen II (Division 2, 18e journée)

Des Chevaliers convaincants

Le premier tiers offre un gros round d'observation entre les deux équipes, et beaucoup de fautes du côté d'Annecy, qui va jouer plus de la moitié du tiers en infériorité numérique. Mais l'organisation mise en place tient bien et les deux équipes rentrent aux vestiaires dos à dos sur le score de 0 à 0.

Au deuxième tiers, le même scénario se remet en place, Annecy est sous pression et souvent en prison. Pourtant c'est en infériorité numérique que Cédric Boldron, sur une interception, sera fauché par le gardien de Rouen. C'est un tir de pénalité et le coach d'Annecy se fera justice à 23'34" en ouvrant le score. Le jeu s'organise, Annecy peut enfin jouer à cinq et la pression change de camp, les Chevaliers commencent à imposer leur jeu. Rouen se met à la faute, mais c'est pourtant le jeune Valentin Dumélié qui viendra sur une interception égaliser pour Rouen. Ce but va aiguiser l'orgueil des Savoyards, qui vont intensifier la pression et faire craquer trois fois de suite les Dragons d'abord à 31'53" par Thomas Eischen, puis à 38'12" par Thomas Bussat et enfin à 39'34" par Fabrice Leglaive. Les Chevaliers maîtrisent la rencontre et rentrent aux vestiaires avec un avantage en menant 4 à 1.

Rouen ne lâche rien et essaie bien de revenir mais c'est Fabrice Leglaive qui va asséner le coup de grâce aux Dragons. Les Chevaliers sont dans leur château fort et rien ne les fera plus trembler. Victoire finale sur le score de 5 à 1. Les étoiles du match sont pour Annecy Cédric Boldron et pour Rouen Valentin Dumélié.

Les Chevaliers ont démontré ce soir que même en infériorité numérique il y avait une équipe solidaire pour garder la maison.

Compte-rendu du site officiel des Chevaliers du Lac d'Annecy

Annecy - Rouen II 5-1 (0-0, 4-1, 1-0,).
Samedi 26 février 2011 à 20h30 à la patinoire Jean Régis. 800 spectateurs.
Arbitrage d'Éric Brondex et Didier Drif.
Pénalités : Annecy 32' (10', 10', 12'), Rouen II 28' (6', 8', 4'+10').
Évolution du score :
1-0 à 23'34" : Boldron, tir de pénalité
1-1 à 29'09" : Dumélié (inf. num.)
2-1 à 31'53" : Eischen assisté de Catelin et Pierrel (sup. num.)
3-1 à 38'12" : Bussat assisté de Brunet et Catelin
4-1 à 39'34" : Leglaive assisté d'Arnaud et Sadlon
5-1 à 51'52" : Lelaive assisté d'Arnaud et Boldron