23e journée D1 : Garges pose un pied en D2

La partie du classement la plus indécise en cette fin de saison est définitivement la lutte pour le maintien. Et ce soir, une équipe a été distancée, mettant un premier pied en Division 2. Cette équipe c'est l'Entente Deuil-Garges. La tâche ne s'annonçait pas facile cela dit ce soir, avec la réception de Reims. Le redoutable Tyler Czuba, fer de lance de l'attaque des Chiefs, était absent, difficile alors de trouver la solution en attaque face à une sérieuse équipe champenoise (1-5).

De leurs côtés, Avignon et Cergy ont bonifié leurs matches à domicile. Les Castors ont profité du passage à vide niçois lors du deuxième vingt pour inscrire cinq buts. Paul Glévéau a inscrit un triplé dans la victoire (6-5). Pour les Jokers, ils sont tombés sur une équipe toulousaine dont la fin de saison est sans enjeu. Le score est surprenant et lourd, mais ne peut être que bénéfique pour la confiance dans cette lutte acharnée pour le maintien (10-2).

À la lutte pour la huitième place, les Scorpions continuent à distancer Courbevoie, à une semaine de l'opposition décisive entre les deux équipes. Les Mulhousiens avaient cru faire le plus dur en remontant deux buts puis en prenant l'avantage à Bordeaux. Mais Stéphan Tartari a sorti Mickaël Gasnier pour profiter d'une situation à six contre quatre, coaching gagnant avec l'égalisation dans la dernière minute de Martin Karafiat. Un coup de massue pour les Scorpions, qui ont abdiqué en prolongations sur une réalisation de Romain Masson (5-4). Courbevoie recevait Brest, le résultat est sans surprise et sans appel (2-10).

Montpellier accueillait Anglet à Végapolis ; si le rôle des gardiens s'annonçait prépondérant, l'utilisation des espaces par les attaquants était aussi une des clés de la rencontre. À ce petit jeu-là, c'est Mathieu Cyr qui a joué un bien mauvais tour aux Vipers. Avec quatre buts et une passe, le lutin québécois a offert la victoire aux Basques (2-6). Enfin, Neuilly-sur-Marne se déplaçait dans la Drôme pour affronter Valence. Kevin Desfossés a annihilé toutes les attaques valentinoises pour s'offrir un blanchissage (0-6).