Playoffs D2, huitièmes de finale aller : Lyon et Cholet carburent au super, Annecy au diesel

Commençons ce soir avec deux faux-pas en région parisienne pour les deux principaux outsiders de la Poule A. Dunkerque se rendait ce soir à Meudon, où François Rozenthal a répondu par un triplé au doublé de Vikhael To-Landry, les deux joueurs ont été impliqués sur tous les buts de leur équipe. Comètes et Corsaires repartent dos-à-dos (4-4), le vainqueur à Dunkerque samedi prochain obtiendra son billet pour le tour suivant. Dans un match un peu plus serré sur le papier, La Roche-sur-Yon est tombée dans le piège des Peaux Rouges d'Evry. Les Essoniens n'ont jamais été menés au score et ont décroché la victoire dans les cinq dernières minutes grâce à un but sur engagement de leur défenseur slovaque Milan Sejna, son deuxième de la rencontre (4-3).

Du côté des principaux favoris à la montée, les matches du soir se sont déroulés sans frayeurs. Ou presque... Cholet rendait visite à Champigny, les Dogs n'ont pas fait dans la dentelle et ont surclassé les Elans (1-9). Lyon effectuait le court déplacement à Clermont-Ferrand, avec pour objectif de se rassurer après un mois de février poussif. L'attaque a été au rendez-vous, la défense reste irrégulière, mais le résultat est là. Tout comme Cholet, Lyon a un pied en quarts de finale en écrasant les Auvergnats (4-14). Enfin, Annecy se déplaçait à Viry. Les Virois se sont alors rappelés au bon souvenir de la D1, lorsqu'ils y évoluaient en même temps qu'Annecy. Si la victoire est là pour les Chevaliers du Lac, elle a mis trois tiers à se dessiner, et ce dans la douleur (3-4).

Wasquehal accueillait Nantes, deux équipes qui comptaient vingt-deux points dans leurs poules respectives. Sur la glace, l'écart était plus conséquent et le match a été à sens unique. Les hommes de Fred Nilly ont concédé six buts avant d'enfin répliquer. Radek Hovora et Filip Vychodil ont inscrit chacun deux buts (3-7). La réserve rouennaise était opposée à Amnéville à l'Ile Lacroix, elle a profité du repos de l'équipe fanion pour aligner des joueurs tels Peter Valier ou Cédric Custosse. Cela n'a pas été suffisant pour percer la solide défense lorraine (1-6). Enfin, Asnières a défié Toulon dans leur forteresse de la Garde. Dans cette confrontation, tout reste à faire au match retour à Asnières. Les deux équipes n'ont pas pu se départager (2-2).

Dans la poule de relégation, les Français Volants confirment leur redressement. Ils n'ont encaissé qu'un but à Orléans, sur un tir de pénalité tôt dans la partie, avant d'en inscrire quatre par l'intermédiaire d'Arnaud Mazzone, Alexander Muse, Einar Engström et Brendan Martial (1-4). Val Vanoise accueillait Chambéry pour un derby des Alpes. Les Bouquetins annoncent la couleur et se défont facilement des Eléphants (7-1).