Amiens égalise grâce à son powerplay

HEBERT_Nicolas_100911_042Angers ne fait pas dans le détail et aura au total marqué dix-huit buts en faisant contribuer les jeunes comme Hébert, Frecon et Michel (deux points chacun au troisième tiers), avant que Villard-de-Lans puisse enfin sauver l'honneur : 10-1 ce soir. Les Ours aux griffes élimées retrouveront-ils leur férocité à domicile ?

Rouen n'a pas la même aisance, mais a fait preuve de patience en attendant la mi-match pour que Jonathan Janil trompe enfin le gardien morzinois Tuomas Lohtander. Le score final de 4-1 assure une deuxième victoire et un déplacement confiant des Dragons en Haute-Savoie. Les deux favoris comptent en finir dès vendredi.

En revanche, un autre quart de finale prend du volume. Les Amiénois promettent du grand spectacle au Coliseum après avoir frappé un grand coup au match 2 à Briançon. Hormis les épisodes de quelques secondes, les Gothiques ont eu trois vraies supériorités numériques, et ils les ont transformées toutes les trois. C'est cependant à quatre contre quatre que Kevin Hecquefeuille a marqué le but vainqueur, à trois minutes de la fin, qui assommait les Diables rouges (4-5).

C'est Maxime Mallette, le défenseur canadien de Strasbourg, qui a enfin percé la cuirasse du jeune gardien Ronan Quemener, avec deux buts et une assistance. Mais tout cela n'aura pas suffi : Gap est encore sorti vainqueur, aux tirs au but (4-3). Avec deux victoires de retard, Strasbourg devra mobiliser le public alsacien pour essayer de vaincre enfin son syndrome gapençais.