Playoffs D2, huitièmes de finale retour: la poule B domine la poule A

Après un match difficile en Essonne la semaine dernière, Annecy a mis un point d'honneur à prouver qu'ils n'étaient pas premiers de la poule A pour rien. Dans un match où les pénalités ont été légion, ils ont surclassé Viry et se qualifient pour les quarts de finale (10-4). Leur adversaire était en ballottage favorable et a confirmé à domicile. En effet, Nantes a disposé facilement de Wasquehal en transperçant à sept reprises leur défense. Francis Caisse a inscrit cinq des sept buts de son équipe (7-1) !

Lyon avait terrassé Clermont au match aller et il en a été de même au match retour à Charlemagne. Daniel Svedin était devant le filet cette fois, pour un résultat similaire à celui du match aller, avec pléthore de buts (15-4). Leur adversaire du soir avait surpris tout son monde la semaine dernière, et a remis ça hier soir. Cet adversaire, ce sont les Peaux Rouges d'Evry, qui ont eu le scalp de La Roche-sur-Yon ! Les Vendéens espéraient approcher le carré final mais ils resteront finalement à quai dès le premier tour (3-3).

Dunkerque est un autre outsider qui avait été chahuté lors du match aller. Mais après le match nul à Meudon, ils avaient l'avantage de la glace. Et pourtant les Comètes menaient après le premier vingt. Les Corsaires se sont alors réveillés et ont accéléré avec succès. Comme un symbole, le but de la victoire est l'œuvre de François Rozenthal (4-3). La réserve rouennaise partait avec un déficit de cinq buts avant leur déplacement à Amnéville. Ils ont remporté la rencontre mais avec un seul petit but d'écart. Les protégés de Julien Guimard terminent cependant leur saison sur une bonne note (5-6).

Enfin, le dernier quart de finale verra s'affronter deux équipes de la poule B : Cholet et Toulon. Champigny se déplaçait dans les Mauges et termine la saison avec la valise bien pleine. Mais l'essentiel est sauf pour Champigny qui a assuré son maintien (16-3). En face, Toulon a parfaitement su museler la paire Bertrand-Domian d'Asnières sur la double confrontation. Les hommes de Richard Brodeur sont allés chercher leur qualification en s'imposant à Asnières au terme d'une stressante séance de tirs au but. Le héros du match s'appelle Petr Burda (2-3).

Dans la poule de relégation, Chambéry recevait Orléans. Le match a permis aux deux équipes d'évoluer souvent en situations spéciales mais ceci n'a été bonifié qu'une fois, par les Renards. Le dernier mot est revenu aux Eléphants qui laissent leurs adversaires du soir seuls à la dernière place (4-3). Les Français Volants, eux, font un pas de plus vers le maintien en cherchant les deux points à Courchevel face à Val Vanoise. Les attaques ont pris le pas sur les défenses et les Bouquetins peuvent nourrir de gros regrets. Ils ont été devant au score toute la rencontre et les joueurs de la capitale n'ont pris les devants qu'une seule fois. Ce fut lors de la fusillade grâce à Einar Engström (7-8).