Angers - Strasbourg (Ligue Magnus, demi-finale, match 2)

Un score flatteur

2011-03-19-Angers-Strasbourg2Moins de 24 heures après, Angers et Strasbourg se retrouvent sur le glaçon du Haras bien rempli pour ce match 2 des demi-finales de ligue Magnus (1200 spectateurs). Une minute de silence – pour les sinistrés du tremblement de terre au Japon - est parfaitement respectée par le public angevin. Du côté des Ducs, Antonin Manavian retrouve sa place en défense après avoir purgé son match de suspension.

Comme lors du match 1, les équipes s'observent et personne ne domine vraiment ce début de partie. Quelques tentatives angevines permettent à Vladimir Hiadlovsky de se mettre en valeur, notamment sur un tir de Daniel Carlsson à mi-distance alors que les Ducs évoluent en infériorité numérique (4'). Les quelques contres alsaciens ne sont pas véritablement dangereux, mais les tentatives de Jan Cibula (6') ou David Cayer (8') trouvent un Peter Aubry présent.

Au fur et à mesure de l'avancée du match, les Angevins vont prendre un léger ascendant sans pour autant inquiéter le portier visiteur. Le rythme est de plus en plus soutenu et les contacts de plus en plus virils... On s'approche de la fin du tiers lorsque, sur une relance hasardeuse de la défense alsacienne, Éric Fortier sert Jonathan Bellemare esseulé devant le slot ; ce dernier ajuste parfaitement Vladimir Hiadlovsky qui ne peut que freiner la course du palet de la jambière gauche (1-0, 17'58"). Une erreur aura suffi aux protégés de Martin Lacroix pour prendre les devants.

2011-03-19-Angers-Strasbourg3Le public angevin pousse un ouf de soulagement et voit ses protégés rentrer au vestiaire avec cet avantage d'une unité. Tomas Baluch – comme lors du match précédent – aura handicapé ses partenaires puisqu'il totalise six minutes de pénalité sur ce tiers (toutes évitables).

Le deuxième tiers reprend sur un rythme encore assez lent, mais les Angevins dominent territorialement les débats. ladimir Hiadlovsky est impérial sur tous les tirs angevins, essentiellement venus de la ligne bleue. Les Ducs ont plusieurs supériorités en début de tiers qu'ils exploitent mal. Et à leur tour, ils se retrouvent en infériorité numérique lorsque Brice Chauvel est sanctionné pour un cinglage peu évident. Les Ducs gèrent relativement bien ce jeu de puissance alsacien, mais sur une relance hasardeuse de Juho Jokinen, Pasi Petriläinen sert sur un plateau David Cayer qui ajuste Peter Aubry de près (1-1, 29'15").

Plus rien ne sera marqué dans ce tiers et le jeu des deux équipes est assez brouillon. On sent cependant que les Strasbourgeois ne sont pas au mieux physiquement. Jan Cibula écope même d'une pénalité stupide sur un geste d'énervement au coup de sirène. À noter les sorties sur blessures de deux Angevins : Antonin Manavian (genou droit) et Juho Jokinen (adducteurs).

2011-03-19-Angers-StrasbourgLes Angevins démarrent donc le troisième tiers en supériorité et il ne faudra pas attendre longtemps pour qu'ils reprennent l'avantage. Sur un tir de la bleue de Lauri Lahesalu, Jonathan Bellemare – esseulé devant le slot – dévie de la palette au-dessus de l'épaule droite de l'impuissant Vladimir Hiadlovsky (2-1, 40'52"). On ne voit qu'une équipe sur la glace et les Angevins tuent le suspense en trois minutes. Dans un premier temps, Thiery Poudrier reprend au second poteau une offrande de Simon Lacroix (3-1, 44'14"). Puis, Julien Albert de la bleue place une mine que le cerbère visiteur ne peut contrôler ; il se jette sur la rondelle mais Brice Chauvel est plus prompt à récupérer la rondelle et, de derrière la cage, shoote sur le gardien allongé... qui marque contre son camp (4-1, 46'27").

C'en est trop pour Daniel Bourdages qui demande un temps mort et sort son gardien qui semble blessé sur ce dernier but. Gilles Beck est lancé dans ce match et il n'aura pas le temps de s'échauffer puisque Jonathan Bellemare, en deux contre un, feinte la passe et marque en lucarne (5-1, 47'01"). Dès lors le rythme tombe et le jeu se déroule au milieu de la patinoire. Les Angevins vont inscrire un sixième but anecdotique par Éric Fortier (6-1, 55'03"). Le pauvre Gilles Beck aura encaissé deux buts sur deux tirs cadrés. La fin du match est hachée et les pénalités pleuvent. L'occasion aussi pour Lucas Normandon de jouer les trois dernières minutes de ce match en remplacement de Peter Aubry.

Un score flatteur pour Angers qui récompense néanmoins une domination territoriale des Ducs. Les Strasbourgeois ont semblé fatigués lors de ce dernier tiers. La fatigue sera vraisemblablement un élément déterminant lors des deux prochaines rencontres en terre alsacienne.

Étoiles du match : *** Jonathan Bellemare (Angers), ** Simon Lacroix (Angers), * Brice Chauvel (Angers).

Commentaires d'après-match (dans les Dernières Nouvelles d'Alsace)

Daniel Bourdages (entraîneur de Strasbourg) : "Ce qu'on a fait pendant les deux premiers tiers-temps était très bien. C'est sûr que j'aurais aimé que l'on fasse moins de fautes à la fin, mais les joueurs n'avaient peut-être plus la lucidité pour ne plus en commettre. Ça peut paraître évident de dire cela, mais nous avons vraiment envie d'aller le plus loin possible. Il faut du cœur pour réussir à faire ce que les garçons ont fait. Dans ces conditions, on peut lâcher facilement. Mais là, c'est tout le groupe qui est prêt à continuer l'aventure."

 

Angers - Strasbourg 6-1 (1-0, 0-1, 5-0)
Samedi 19 mars 2011 à 18h30 à la patinoire du Haras. 1100 spectateurs.
Arbitrage de Savice Fabre assisté de Yann Furet et Jérémy Rauline.
Pénalités : Angers 16' (8', 6', 2') ; Strasbourg 22' (6', 6', 10').

Évolution du score :
1-0 à 17'58" : Bellemare assisté de Bélanger et Fortier
1-1 à 29'15" : Cayer assisté de Petrilainen (sup. num)
2-1 à 40'52" : Bellemare assisté de Lahesalu et Bélanger (sup. num)
3-1 à 44'14" : Poudrier assisté de Lacroix et Irani
4-1 à 46'27" : Chauvel assisté de Albert et Carlsson
5-1 à 47'01" : Bellemare assisté de Fortier et Bélanger
6-1 à 55'03" : Fortier assisté de Bellemare et Baluch


Angers

Gardien : Peter Aubry puis Lucas Normandon à 55'03".

Défenseurs : Daniel Carlsson - Lauri Lahesalu ; Michael Irani - Simon Lacroix ; Pavol Mihalik - Per Braxenholm ; Antonin Manavian [jusqu'à 40'] ; Charlie Doyle [à 59'].

Attaquants : Éric Fortier - Jonathan Bellemare (C) - Marc Bélanger ; Tomas Baluch (A) - Thierry Poudrier - Pierre-Luc Laprise ; Juho Jokinen (A) [jusqu'à 40'] ou Brice Chauvel - Brian Henderson - Julien Albert ; Valentin Michel et Matthieu Frécon [à 59'].

Strasbourg

Gardien : Vladimír Hiadlovský puis Gilles Beck à 46'27".

Défenseurs : Michal Česnek - David Stříž ; Hugues Cruchandeau (A) - Maxime Mallette ; Pasi Petriläinen - Žiga Svete.

Attaquants : Ján Cibuľa - Paul Bradley - David Cayer ; Édouard Dufournet - Élie Marcos (C) - Pierre-Antoine Devin (A) ; Lionel Tarantino - Juho Lehtisalo - Julien Burgert.

Remplaçants : Pierre Bougé, Timothée Franck, Noé Gersanois, Jérémy Quillier.