U18 Elite : Amiens - Grenoble (Demi-finale 1)

2011-03-19-amiens-gre-cadets-5

Amiens – Grenoble : Round 1

Les Cadets amiénois étaient gardés au repos depuis plus d’une semaine : plus de présence dans l’effectif des Espoirs pour les surclassés, afin de se préparer au mieux à ces demi-finales tant attendues depuis le début de saison.

Les Brûleurs de Loups arrivent avec le voyage dans les jambes et, du fait de leur quatrième place acquise en phase régulière, apparaissent comme les outsiders de ces deux rencontres de demi-finales.

Néanmoins, une place en finale est en jeu et les deux équipes vont, l’une comme l’autre, se battre pour l’obtenir.

La rondelle a à peine frôlé la glace que le début de match se fait vif. Aucune équipe ne compte faire de cadeau à son adversaire, et alors que Grenoble s’en est sorti avec le palet pour quelques secondes, les Amiénois récupèrent et Romain Carpentier déverrouille déjà le score en glissant le puck dans les filets des visiteurs (1-0 ; 0’40’’).

Guillaume Leclerc et Kévin Spinozzi jouent dans la zone neutre avant de trouver Rémi Thomas dont le lancer face à la cage est dévié.

2011-03-19-amiens-gre-cadets-3Joris Bedin trouve l’espace pour entrer en zone offensive mais il est pris de suite par la défense amiénoise. William Pras s’infiltre dans sa zone d’attaque mais est repris par Kévin Spinozzi contre la bande. Baptiste Jacquin reprend l’action et Quentin Kello s’emploie sur deux arrêts.

Les Gothiques repartent à l’attaque et Maurin Bouvet dévie le lancer de Romain Carpentier devant la cage grenobloise (2-0 ; 8’41’’). Rapidement, ce même Maurin Bouvet, décidément en forme, trouve à nouveau le moyen de tromper Antoine Bonvalot (3-0 ; 11’08’’).

Un peu assomés, les Brûleurs de Loups ne se démontent pas pour autant. Romain Chapuis tente de mettre une volée dans la cage de Quentin Kello quand Joris Bedin s’essaye encore. Les efforts payent et sur une supériorité numérique, Bedin reprend un rebond alors que Quentin Kello n’est pas sur les bons appuis (3-1 ; 13’48’’).

De nouveau en désavantage numérique pour un surnombre peu évident, les Amiénois subissent quelques instants un powerplay installé et maîtrisé mais Amiens s’en sort et fait perdre du temps. Aucune des deux équipes ne trouvera la faille avant la pause.

2011-03-19-amiens-gre-cadets-2Les Amiénois reprennent le deuxième tiers avec une nouvelle infériorité numérique. Celle-ci est à nouveau gérée et tuée sans que leurs adversaires ne puissent trouver de solution.

Le palet navigue entre les deux zones mais les occasions dangereuses ne portent pas leurs fruits. Finalement, non loin de la mi-tiers, les Brûleurs de Loups commettent une faute qui leur est fatale. Les Amiénois sont vite installés. Alexis Besson hérite du palet et le loge d’un tir puissant à mi-distance dans la lucarne d’Antoine Bonvalot (4-1 ; 27’41’’).

Les locaux ne peuvent savourer trop longtemps leur avance : Nicolas Husser réplique et troue Quentin Kello (4-2 ; 28’00’’). Une nouvelle pénalité est sifflée à l’encontre des noirs mais encore une fois les Amiénois évitent les tirs risqués sur la cage de leur gardien.

De nouveau à l’attaque, Guillaume Leclerc se saisit du rebond de Rémi Thomas et trompe la vigilance d’Antoine Bonvalot pour redonner trois longueurs d’avance aux Amiénois (5-2 ; 33’48’’).

Arnaud Faure riposte pour les Grenoblois mais le portier amiénois tient sa place devant ses filets. Arthur Montenoise se couche pour éviter un malheur tandis que Mathieu Pons veille devant la cage de son gardien quand celui-ci délaisse prestement ses filets.

2011-03-19-amiens-gre-cadets-4Marius Serer et Maurin Bouvet cherchent la déviation devant les filets des visiteurs, puis Grenoble qui reste sérieux parvient à se procurer un tir sur un engagement.

Il reste sept secondes dans cette deuxième période quand l’arbitre estime que Joel Dos Reis est coupable d’un faire trébucher.

À la reprise, les noirs récupèrent et gardent le palet. Rémi Thomas se présente en face-à-face, mais est littéralement bougé par une défense iséroise bien revenue.

Un cinq contre trois se profile pour les montagnards mais seul Joris Bedin saura se montrer audacieux face à Quentin Kello, sanctionné d’une méconduite quelques instants auparavant. Malheureusement, les Brûleurs de Loups se voit également amputés d’un joueur.

William Pras essaie néanmoins de déborder Marc-Antoine Herbet, sans succès. Un rebond dangereux est dégagé à l’autre bout de la patinoire. Au complet pour trente secondes, Kévin Spinozzi lance mais Antoine Bonvalot dévie de la jambière. Qu’à cela ne tienne, Maurin Bouvet encore là, remet un nouveau palet dans les filets du gardien isérois (6-2 ; 48’41’’).

Les Brûleurs de Loups ne lâchent rien. Joris Bedin cherche la lucarne et Mathieu Pons lance à mi-distance dans la mitaine de Quentin Kello. Ce dernier ne pourra rien faire lorsque Pierre Albanese glisse doucement le puck entre ses jambes (6-3 ; 50’26’’).

2011-03-19-amiens-gre-cadetsQuelques sifflets retentissent, et lorsque c’est aux Amiénois de bénéficier d’un jeu de puissance, celui-ci n’est pas géré au mieux par les locaux. Les Isérois se dégagent mais une nouvelle infériorité vient les diminuer. Fabien Kazarine prend un lancer de la bleue et Nicolas Leclerc est à la récupération.

De bonnes occasions amiénoises loupent la cage de peu. Finalement Romain Carpentier en angle fermé trouve la cage vide d’un Antoine Bonvalot sonné (7-3 ; 59’25’’). Quentin Allais le remplace pour les dernières secondes du match.

Les Amiénois signent donc ainsi la première victoire de ces demi-finales après une belle partie qui aura pourtant vu des Grenoblois un peu en deçà du niveau auquel on les attendait. Les locaux en revanche ont fait bonne figure, retrouvant la réussite du début de saison.

Pour les Brûleurs de Loups, il faudra gagner de quatre buts pour s’assurer des prolongations lors de la deuxième manche, ou de plus de quatre longueurs d’avance pour atteindre la finale. Nul doute que les Amiénois ne se laisseront pas faire avec le patin qu’ils viennent sérieusement de placer en finale.

Dans l’autre demi-finale, Rouen a aisément disposé de Gap sur le score de 8 buts à 2.

Émilie Énault


Amiens – Grenoble 7-3 (3-1 ; 2-1 ; 2-1)
Samedi 19 mars 2011 au Coliséum d’Amiens.
Arbitrage de Maxime Durand assisté de Théo Cardon et Yann Chevanse.
Pénalités : Amiens 30’ (6’, 6’, 8’+10’), Grenoble 8’ (0’, 2’, 6’).
Évolution du score :
1-0 à 00’40’’ : Carpentier assisté de Serer
2-0 à 08’41’’ : Bouvet assisté de Carpentier et Serer
3-0 à 11’08’’ : Bouvet assisté de Serer
3-1 à 13’48’’ : Bedin (sup. num.)
4-1 à 27’41’’ : Besson (sup. num.)
4-2 à 28’00’’ : Husser assisté de Girod
5-2 à 33’07’’ : G. Leclerc assisté de Thomas
6-2 à 48’41’’ : Bouvet assisté de Carpentier et Serer
6-3 à 50’26’’ : Albanese assisté de Scolari
7-3 à 59’25’’ : Carpentier assisté de Spinozzi