Strasbourg - Angers (Ligue Magnus, demi-finale, match 3)

LAPRISE_PierreLuc_100911_03Ayant partagé les victoires à domicile, les Angevins restent confiants. Ils notent que Strasbourg les a peu inquiétés à cinq contre cinq et font passer en mot d'ordre la discipline. Le gardien Peter Aubry ne devait pas entendre sous son masque car il est le premier sanctionné pour un coup de crosse. La pénalité ne donne rien malgré le rodeur Marcos devant la cage qui pourrait dévier un tir de Ziga Svete.

On enchaîne sur une phase de 4 contre 4 après une bisbille entre Braxenholm et Dufournet. En récupérant un rebond sur le côté de son but, le défenseur canadien Maxime Mallette tarde à dégager et voit foncer sur lui les deux torpilles Thiery Poudrier et Pierre-Luc Laprise. Il subit la charge du premier et laisse le palet au second, qui repique devant la cage pour dribble le gardien (0-1). Tarantino tente d'égaliser dans la foulée mais bute sur Aubry. En ouvrant le score, Angers a peut-être fait le plus dur.

Les Ducs montrent à leurs adversaires qu'ils peuvent eux aussi appliquer une tactique défensive et faire corps derrière pour ne pas concéder d'occasions. Strasbourg doit déclencher rapidement pour surprendre le bloc angevin. Juho Lehtisalo reçoit ainsi une passe par la bande et sert en profondeur Jan Cibula qui voit Aubry bien placé et tente un tour de cage. La défense ferme bien la porte et le vétéran slovaque ne peut servir Striz dans de bonnes conditions. C'était pourtant la meilleure chance locale.

En troisième période, les espaces se font toujours rares. Laprise semble s'échapper entre les défenseurs, mais se fait accrocher par Cruchandeau. Une pénalité sans conséquences... au contraire de la charge avec la crosse de Braxenholm à quatre minutes de la fin. Martin Lacroix avait raison, il suffisait d'une pénalité... David Cayer reprend sur le poteau un centre de Cibula, mais le palet lui revient et il ne manque pas sa seconde chance (1-1).

On n'arrête plus Cayer. Dans une prolongation dominée par des Strasbourgeois déchaînés, il s'échappe seul, évite le poke-check d'Aubry par un dribble large et remet le palet devant le but... Fortier et Lacroix, arrivés là en même temps que Cibula, y bougent la cage dans leur élan et sont sanctionnés d'un inévitable tir de pénalité. Cayer échoue dans sa tentative en tirant droit sur Aubry. Sa période de grâce est-elle finie ? Il faudra attendre la séance de pénaltys poour le savoir.

Laprise termine son mouvement dans les bottes de Hiadlovsky, mais Cibula réussit à tirer sous le bras d'Aubry. Slovaquie 1 - Canada 0. Jonathan Bellemare remet cependant le compteur à l'équilibre avec une feinte magnifique qui laisse Hiadlovsky sur les fesses. Bradley marque en lucarne... mais Poudrier aussi. Peter Aubry manque son poke-check face à Lehtisalo, mais pas son lancer de bottes, qui préserve le spectacle et le suspense.

On a fait tirer trois tireurs de chaque côté, et on inverse donc l'ordre. Paul Bradley est décidément le roi des pénaltys dans cette demi-finale en transformant sa troisième tentative. Hiadlovsky se déplace bien face à la feinte de Bellemare pour la bloquer de la jambière droite, et peut se jeter dans les bras de ses coéquipiers. Strasbourg se rapproche de l'exploit.

Commentaires d'après-match (dans les Dernières Nouvelles d'Alsace)

Martin Lacroix (entraîneur d'Angers) : "Nous n'avons pas su plier le match, et cela est entièrement notre responsabilité. On est loin d'être morts. J'entends du bruit à côté [dans le vestiaire strasbourgeois], on a l'impression qu'ils viennent de remporter la Coupe Stanley... On va tout faire pour gagner demain et que la série se joue à Angers samedi."

 

Strasbourg - Angers 1-1 (0-1, 0-0, 1-0, 0-0) / 3-2 aux tirs au but
Mardi 22 mars 2011 à 20h00 à l'Iceberg. 1650 spectateurs.
Arbitrage de Bruno Colleoni assisté de Mathieu Loos et David Courgeon.
Pénalités : Strasbourg 10' (4', 4', 2') ; Angers 8' (4', 2', 2').
Tirs : Strasbourg 33 ; Angers 28.

Évolution du score :
0-1 à 11'54" : Laprise assisté de Poudrier
1-1 à 57'06" : Cayer (sup. num.)

Tirs au but :
Angers : Laprise (arrêté), Bellemare (réussi), Poudrier (réussi).
Strasbourg : Cibula (réussi), Bradley (réussi), Lehtisalo (arrêté).
Tireurs supplémentaires : Bradley (réussi), Bellemare (arrêté).


Strasbourg

Gardien : Vladimír Hiadlovský.

Défenseurs : Michal Česnek - David Stříž ; Hugues Cruchandeau (A) - Maxime Mallette ; Pasi Petriläinen - Žiga Svete.

Attaquants : Ján Cibula - Timothée Franck - David Cayer ; Élie Marcos (C) - Paul Bradley - Juho Lehtisalo ; Lionel Tarantino - Édouard Dufournet - Julien Burgert.

Remplaçants : Gilles Beck (G), Pierre Bougé, Noé Gersanois, Jérémy Quillier. Absent : Pierre-Antoine Devin (épaule gauche).

Angers

Gardien : Peter Aubry.

Défenseurs : Daniel Carlsson - Lauri Lahesalu ; Michael Irani - Simon Lacroix ; Pavol Mihalik - Per Braxenholm.

Attaquants : Éric Fortier - Jonathan Bellemare - Marc Bélanger ; Tomas Baluch (A) - Thierry Poudrier - Pierre-Luc Laprise ; Brice Chauvel - Brian Henderson - Julien Albert (C).

Remplaçants : Lucas Normandon (G), Charlie Doyle, Valentin Michel, Matthieu Frécon, Juho Jokinen (A, adducteurs), Antonin Manavian (cheville).