Compiègne - Limoges (match amical)

Les Lions sont prêts

Dans une dynamique ascendante après leur qualification pour les quarts de finales des play-offs de la D3 face à Besançon il y a une semaine, Compiègne n’a pas fait de détail face à Limoges en match amical (11-3). Pourtant les Taureaux arrivaient à la Mercières avec de solides arguments. Vainqueurs de Courbevoie 2 en huitième, Limoges est également qualifié pour les quarts de finale.

Mais les Lions ne semblent pas avoir le terme « amical » dans leur vocabulaire, tant les hommes de David Dostal n’ont rien laissé à leur adversaire du soir. Sérieux dans le jeu, les jaunes ont vite pris la mesure de Limoges qui eu toutes les difficultés du monde à mettre en place son jeu. Au terme d’une rencontre bien maîtrisée, les Lions semblent affûtés à une semaine du match aller des quarts de finales contre Briançon 2, à domicile.

Compiègne prend le taureau par les cornes

IMG_04061L’entame de match est à l’avantage de Limoges. Les Taureaux font dangereusement tourner le palet devant le but d’Antoine Loriot, titulaire ce soir. Mais fidèle à ses principes, la défense compiégnoise annihile avec sérieux les offensives limousines. Mieux, la première véritable occasion de la partie est à mettre au crédit des jaunes. Jonathan Boucher transmet la rondelle à Clément Roussie qui va s’offrir un face-à-face avec Aurélien Billo, ce dernier remporte son duel avec l’attaquant picard (2’08’’).

Cette première action lance le match de Compiègne qui met progressivement en place son pressing, à l’image de cette récupération d’Alexandre Delplanque au milieu de la glace qui donne à Julien Lefranc mais l’attaquant compiégnois ne cadre pas. Le capitaine des Lions remet ça quelques instants plus tard mais tir cette fois-ci sur Aurélien Billo (3’50’’). Jamais deux sans trois, le 17 des jaunes prend cette fois-ci ses responsabilités et vient tromper le dernier rempart de Limoges en solo (1-0, 4’57’’).

Les Taureaux tentent bien d’accélérer par Yann-Loïc Girardin qui tente sa chance de loin, puis par Philippe Badin, mais Antoine Loriot veille au grain et repousse le danger de la jambière (6’25’’). Les premières pénalités tombent et des espaces se créent. L’attaquant limougeaud Damien Pozzobon accélère sur la gauche et s’ouvre un angle de tir obligeant Antoine Loriot à intervenir de nouveau (9’42’’). Dans la foulée, Christopher Texeira Leite envoie une frappe vicieuse sur la barre d’Aurélien Billo (10’06’’). Le défenseur compiégnois ne loupe pas sa seconde tentative et glisse le palet au fond après s’être dépêtré du marquage d’une jolie feinte (2-0, 10’39’’).

Dos au mur, Limoges pousse sur la cage compiégnoise. Mais ni Philippe Badin, ni Damien Pozzobon ne parviennent à tromper la vigilance d’Antoine Loriot. En contre attaque David Selin est même sur le point de tromper Aurélien Billo de près suite à une bonne remise d’un coéquipier (12’05’’). Les Lions patinent vite et mettent les Taureaux à la faute. Profitant d’une nouvelle supériorité numérique, les jaunes font patiemment tourner la rondelle dans la zone de Limoges. Courageux en défense, les Limougeauds ne peuvent empêcher Ondrej Prokop de trouver le poteau (13’28’’) et Julien Lefranc d’allumer sur Aurélien Billo (13’43’’). À force d’insister, Compiègne parvient à trouver une nouvelle fois la faille grâce à son attaquant vedette Prokop (3-0, 14’41’’).

Le break fait, les Lions vont petit à petit se déconcentrer en défense, laissant davantage de libertés aux joueurs limousins. A la suite d’un palet perdu au milieu de la glace, Romain Cavalie vient défier Antoine Loriot, mais le gardien habituellement remplaçant de Compiègne reste solide sur sa ligne (15’31’’). Dans la foulée, Martin Novak part en contre attaque mais ne cadre pas sa tentative (16’01’’). Nouveau flot de pénalités et les Lions doivent évoluer à trois contre quatre, sans conséquence toutefois. À force d’abnégation, Limoges surprend les jaunes juste avant la pause, suite à un cafouillage devant le but compiégnois, grâce à Quentin Waldschmidt (3-1, 19’17’’).

IMG_04281Le break est fait

Au retour des vestiaires, les Lions gardent la possession du palet et pilonnent la cage d’Aurélien Billo, bien décidés à ne pas laisser d’espoirs à Limoges. C’est d’abord Alexandre Delplanque qui manque son face-à-face avec le gardien limougeaud (20’28’’). Puis Rémy Feuillet tente de glisser le palet entre Aurélien Billo et son poteau mais ce dernier bouche bien l’angle (22’08’’). Plutôt discret jusque là, David Dostal chipe le palet à un défenseur des Taureaux et va tromper le gardien visiteur, plein de sang froid (4-1, 22’33’’).

Limoges subit le jeu en ce début de second acte. Après un bon travail d’Alexandre Delplanque, Jonathan Boucher tir de près, mais trop sur Aurélien Billo qui détourne. Puis Ondrej Prokop s’essaye à son tour sans trouver le fond des filets (25’03’’). Les Taureaux ne sont pas en reste puisqu’il faut un grand écart spectaculaire d’Antoine Loriot pour sortir le palet devant Martin Novak (25’20’’). De plus, la défense des Limougeauds devient plus rigoureuse, à l’image de cette très belle défense de Yann-Loïc Girardin qui revient de nul-part pour sauver devant Julien Lefranc. Réponse de Christopher Texeira Leite qui manque son face-à-face (27’50’’). Compiègne qui vendange, c’est Limoges qui en profite. Yann-Loïc Girardin résiste au retour d’un défenseur et trompe Antoine Loriot (4-2, 29’36’’). Le gardien compiégnois cède d’ailleurs sa place à sa doublure Richard Caladi. Son homologue suit le même chemin en étant remplacé par Camille Vigier.

Par la suite, deux pénalités contre Compiègne mettent les hommes de David Dostal en mauvaise posture. Pourtant, Limoges va se faire surprendre sur un contre éclair d’Alexandre Delplanque qui vient tromper Camille Vigier (5-2, 31’10’’). Puis c’est au tour des Taureaux d’évoluer en infériorité numérique, pendant le passage par la case prison de Kévin Leger pour un retenir. Il ne faut que quelques secondes aux Lions pour alourdir un peu plus le score grâce à Christopher Texeira Leite qui surprend Camille Vigier d’une frappe lointaine (6-2, 32’54’’).

Limoges n’y est plus. Après une lourde frappe de Julien Lefranc sur le gardien limougeaud (33’41’’), Clément Roussie trouve la faille astucieusement sur une frappe de Jérémy Lebreton que l’attaquant picard dévie de la crosse en l’air à la manière d’une « reprise de volée » en football (7-2, 34’15’’). Le score est lourd pour les visiteurs et le duel Lions versus Taureaux s’envenime petit-à-petit. Un début de bagarre éclate même sur la glace. Les deux arbitres ont toutes les peines du monde à séparer les joueurs et le jeu est interrompu pendant plusieurs minutes, le temps de faire redescendre la pression. Après cet épisode, la fin du tiers temps est brouillonne et le public n’a à se mettre sous la dent qu’un tir bien lointain de Julien Lefranc (39’37’’).

IMG_04361En route vers les quarts !

Au début du troisième tiers temps Limoges est replié en défense. Rapidement David Dostal teste Camille Vigier (40’15’’). Déjà en difficultés, les Taureaux se compliquent la tâche en évoluant en infériorité pendant le passage en prison de Simon Brun. Les Lions n’en demandaient pas tant. Sur la droite, Christopher Texeira Leite remise au centre pour Ondrej Prokop qui ne se fait prier pour transformer l’offrande (8-2, 41’14’’).

A peine le temps de souffler et les jaunes remettent le couvert. Derrière le but limougeaud, David Dostal envoie sur Rémy Feuillet qui arrive lancé et trompe le pauvre Camille Vigier (9-2, 42’29’’). Obligé de réagir, Limoges pousse sur le but de Richard Caladi. Dans un premier temps Martin Novak décoche une grosse frappe sur le gardien compiégnois (44’08’’). Puis Benjamin Rochette oblige le dernier rempart des jaunes à sortir de nouveau le palet (45’10’’). La rencontre s’emballe soudainement. Après une frappe de Jérémy Lebreton dans un angle fermé, Yann-Loïc Girardin envoie un missile sur Richard Caladi. Pendant une supériorité numérique, Limoges accentue la pression et Damien Pozzobon oblige le gardien compiégnois à sortir le palet de la jambière (48’25’’).

Dans une bonne période, les Limougeauds vont pourtant se faire surprendre sur une belle offensive des Lions. Sur la droite, Julien Lefranc distille un bon palet à Christopher Texeira Leite qui envoie la rondelle dans la lucarne gauche de Camille Vigier (10-2, 50’13’’). C’est dur les Taureaux qui depuis quelques minutes jouaient mieux. Le ton se durcit quelque peu entre les deux équipes après ce nouveau but compiégnois. Pour preuve ce choc violent entre Aurélien Delanchy et Thomas Jacquinet. C’est d’ailleurs sur un contact similaire que Limoges va trouver une nouvelle fois la faille. Après une charge de Christopher Texeira Leite sur Damien Pozzobon, ce même Thomas Jacquinet récupère le palet et va tromper seul Richard Caladi (10-3, 53’32’’).

Comme après chaque but encaissé, Compiègne se jette en attaque et garde la maîtrise du palet. C’est d’abord Rémy Feuillet qui s’illustre sur une remise d’Alexandre Delplanque, mais l’attaquant picard bute sur Camille Vigier (53’56’’). Puis, suite à une bonne conservation des Lions, le capitaine Julien Lefranc arme une frappe, déviée au-dessus par le gardien limougeaud (55’01’’). Pas le temps de souffler pour ce dernier qui doit sortir le palet devant Alexandre Delplanque dans la foulée (55’32’’).

En fin de rencontre, Yann-Loïc Girardin se met à la faute et doit laisser ses coéquipiers pour deux minutes. Opportunistes, les Lions en profitent pour rajouter une dernière couche par Jonathan Boucher (11-3, 57’46’’). Et puis… plus rien. Les deux équipes laissent le chrono défiler tranquillement. Les têtes sont déjà ailleurs, à savoir aux quarts de finales qui arrivent pour les deux protagonistes du soir. Pour Compiègne se sera Briançon 2, équipe dans les cordes des hommes de David Dostal aux vues de ce qu’ils montrent depuis le début de la saison. Pour Limoges, le match face à Tours s’annonce très intéressant à suivre, puisque les Limougeauds restent sur une victoire et un nul face à des tourangeaux qui avaient terminé premier de leur poule.

Charles Thelliez / Photos de : Hervé Reynaud

Commentaires d’après match :

David Dostal (entraîneur-joueur de Compiègne) : « Notre équipe n’était pas au complet, mais nous avons bien joué. Je suis surtout content de la bonne implication des joueurs alors que ce n’était qu’un match amical. Nos deux gardiens ont également fait un bon match. Nous sommes prêts. Il était important de joueur ce match avant les quarts de finale. »

 

Compiègne – Limoges 11-3 (3-1, 4-1, 4-1)
Samedi 19 mars 2011 à 20h30 à la patinoire de Mercières. Environ 120 spectateurs.
Arbitrage de MM. Picard et Cardon.
Pénalités : Compiègne 34' (6', 14'+10', 4') ; Limoges 44' (8', 8'+10'+10', 8')
Evolution du score :
1-0 à 4'57" : Lefranc
2-0 à 10'39" : Texeira Leite assisté de Delplanque et Prokop
3-0 à 14'41" : Prokop assisté de Lefranc
3-1 à 19'17" : Waldschmidt assisté de Cavalie et Jefferson
4-1 à 22'33" : Dostal
4-2 à 29'36" : Girardin
5-2 à 31'10" : Delplanque assisté de Dostal
6-2 à 32'54" : Texeira Leite assisté de Dostal et Prokop
7-2 à 34'15" : Roussie
8-2 à 41'14" : Prokop assisté de Texeira Leite et Lefranc
9-2 à 42'29" : Feuillet assisté de Dostal et Prokop
10-2 à 50'13" : Texeira Leite assisté de Dostal et Lefranc
10-3 à 53'32" : Jacquinet
11-3 à 57'46" : Boucher