Français Volants – Chambéry (3e journée – Poule de maintien D2)

Après avoir parfaitement négocié leurs deux premiers déplacements en enchainant deux victoires, les Français Volants vont essayer d'asseoir leur domination dans cette poule de maintien avec une troisième victoire consécutive face à Chambéry, équipe de la poule A.

Rapidement pénalisés, les Volants vont évoluer en infériorité numérique dès les premières minutes du tiers. Mais les éléphants sont loin de profiter de cet avantage et déjouent complètement pendant ces phases. Contrairement à leurs adversaires, les Volants vont concrétiser leur premier avantage numérique : suite un engagement à la bleu, sur un tir d'Antoine Amsellem non bloqué par le gardien chambérien, Alexander Muse reprend tranquillement le palet (8'07'') pour donner l'avantage à son équipe. Et les locaux vont doubler la marque en infériorité numérique (10'35'') : Antoine Amsellem profite d'une très mauvaise passe d'un joueur adverse pour partir en contre défié tranquillement Nicolas Philippeau. Son shoot en pleine lucarne gauche est imparable. Les 10 minutes suivantes vont montrer un jeu haché uniquement pas les différentes pénalités de part et d'autre.

escolier_davidCe premier tiers n'est guère reluisant : le jeu est mou, sans rythme et les Éléphants proposent un jeu plus proche de la D3 que de celui de la D2.

L'entame du deuxième tiers est favorable : à 20'45'', sur un passe d'Einar Engstrom venant de la gauche, en supériorité numérique, Nicolas Chauveau glisse le palet entre les jambières du gardien. Para doxalement, ce 3ème but a la vertu de réveiller les visiteurs : sur une très belle échappée du côté de la bordure gauche, David Escolier s'en va défier Johan Backö et le trompe aisément entre les jambières également (23'41'').

S'ensuivent 7 à 8 minutes de franche domination parisienne mais Chambéry parvient à marquer un deuxième but par l'intermédiaire de Thibaut Frachon qui profite d'une erreur d'appréciation du cerbère parisien (32'04''). Mais les Volants ne vont pas avoir le temps de gamberger : sur une supériorité numérique, Einar Engström profite d'un joli travail de passes de ses coéquipiers Thomas Faudot et Nicolas Chauveau pour marquer le 4ème but parisien (34'33'').

Mais Thomas Hérodier redonne espoir aux visiteurs avant la fin du tiers (35'30'') : il conclut un joli travail en profitant d'une belle passe venant de la droite pour crucifier Johan Bäcko d'un tir en pleine lucarne gauche.

Si ce tiers a connu un jeu légèrement supérieur d'un point de vue technique, on est loin d'un bon match pour l'instant.

Au bout de 36 secondes dans le troisième tiers, Antoine Amsellem profite d'un fin de pénalité pour surprnedre en infériorité numérique l'escouade défensive de Chambéry pour venir défier le gardien en un contre un. Il le trompe d'un joli revers. Le break est à nouveau fait pour les Volants. Le reste de ce tiers va être un longue séance de pénalités pour les deux équipes qui ne donneront rien. Einar Engström va parachever le succès des siens en infériorité numérique dans une cage vide (58'52'').

Que retenir de ce match si ce n'est les deux points de la victoire ? Le contrat est rempli pour les Volants qui vac 3 victoires en 3 matchs voit le maintien se profiler doucement. Avec 2 points à prendre sur les 3 derniers matchs (dont 2 à domicile), l'optimisme peut être de rigueur.

 

Français Volants – Chambéry 6-3 (2-0, 2-3, 2-0)
Samedi 19 mars 2011 à 18h45 à la Patinoire Sonja Henie – Environ 150 spectateurs
Pénalités : Français Volants 34' (10', 4', 10'+10') ; Chambéry 24' (6', 2', 6'+10').
Évolution du score :
1-0 à 08'07" : Muse assisté de Sellem et Amsellem (sup. num.)
2-0 à 10'35" : Amsellem (inf. num.)
3-0 à 20'45" : Chauveau assisté de Engström (sup. num.)
3-1 à 23'41" : Escolier assisté de Fauge et Enselme
3-2 à 32'04" : Frachon
4-2 à 34'33" : Engström assisté de Faudot et Chauveau (sup. num.)
4-3 à 35'30" : Herodier assisté de Pesce et Enselme
5-3 à 40'36" : Amsellem assisté de Muse (inf. num.)
6-3 à 58'52" : Engström assisté de Faudot (inf. num. - cage vide)