Hiérarchie respectée en DEL

MagowanKenL'an passé, Harold Kreis avait été viré de son poste d'entraîneur de Düsseldorf juste avant les play-offs par le manager Lance Nethery, qui avait lui-même assumé le coaching pour un bilan peu flatteur de 5 défaites en 5 rencontres. Kreis avait alors signé depuis longtemps à Mannheim - une des causes de son renvoi anticipé - et un an plus tard, le destin le mettait face à son ancien club et à son ancien chef (Kreis avait été l'adjoint de Nethery autrefois... à Mannheim).

Au premier match, Mannheim a puni le DEG sur sa glace (7-2) et l'histoire de la revanche de l'employé sur le patron était toute écrite... mais Düsseldorf a remporté les trois rencontres suivantes et fait respecter la hiérarchie de la saison régulière.

Le respect de la hiérarchie, c'est la loi général de ces play-offs allemands après une saison pourtant très serrée. Déjà, les huit "gros" clubs du pays (hormis l'éternellement décevant Hambourg qu'Anschutz a officiellement décidé de mettre en vente) se sont tous retrouvés en quart de finale.

Et les trois équipes dominatrices de la saison (Berlin, Wolfsburg et Düsseldorf) se sont toutes qualifiées très rapidement pour les demi-finales. La formule en cinq manches, critiquée par le capitaine berlinois pour laisser trop de place à l'incertitude, n'a donc guère bousculé l'ordre établi.

Le plus expéditif de tous a été Wolfsburg, qui a balayé Cologne avec 6 buts en 3 matches de son sniper canadien Ken Magowan ! Maintenant, les orange et noir n'ont plus qu'à attendre leur adversaire entre Krefeld et Hanovre, qui joueront un cinquième match décisif.